Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 04 novembre 2017

Il y a des jours où le sort, ça charme…

square Anvers.jpg

Il y a des jours comme ça…
Hier, nous sommes allés retrouver une amie près du Sacré Cœur.
Ce fut sympa.
On a juste, les uns et les autres, dit du mal de nos enfants et de leur égoïsme.
Évidemment, on s’est d’abord étonné.
Comme eux, nous n’avons pas été angéliques mais au moins nous avons évité de parler à nos parents comme nos enfants nous parlent.
On pensait naïvement que le fameux « dialogue » serait plus efficace que le style « bagne de l’île de Ré » et les taloches pour leur apprendre qu’on évite de parler à sa mère comme à un chien.
Et pourtant, que ce soit notre amie, Heure-Bleue ou votre serviteur, il y eut des jours où on aurait volontiers piétiné les auteurs de nos jours.
Mais ça ne se faisait pas.
On trouvait ça dommage par moment mais on s’y était fait.
L’après-midi fut délicieux, surtout après une matinée où j’eus quelques échanges bizarres avec quelqu’un d’autre avec qui je me pensais pourtant en bons termes.
Ça m’avait même amené à me demander si, en cette époque lénifiante où la « political correctness » frappe à tous les étages, on pouvait simplement être d’accord avec des mots différents ou avoir un regard différent sur certains évènements.
Sans même qu’il y eut désaccord, quelques phrases furent échangées dans une ambiance désagréable.
L’ambiance de m… où la moindre tentative de dialogue entraîne quelque chose du genre :
- Tiens, elle est chouette ta chemise ! 
- Qu’est-ce que ça peut te foutre ? T’es designer ?
Bref, le genre d’échange où on est heureux que d’avoir un caractère plutôt zen.
Surtout si on veut éviter de déclencher la troisième guerre mondiale sur une remarque aussi anodine  que « tiens, il n’a pas fait froid aujourd’hui… »
Heureusement, les « express serrés » de l’après-midi étaient délicieux et le mastroquet aimable.
Pendant qu’Heure-Bleue et notre amie papotaient tranquillement je suis allé faire le marché.
Un marché petit mais très chouette que celui du vendredi après-midi au square d’Anvers.
Une vue imprenable sur la rue Turgot face à moi.
Une autre vue sur le lycée Jacques Decour à ma droite.
Il me semble que je vous ai déjà parlé de la rue Turgot et du lycée Jacques Decour…
J’en ai ramené des roses qui se sont miraculeusement ouvertes et du Saint-Amour qui s’est révélé porter honorablement son nom.
Il y a des choses, comme ça, qui aident à relativiser les petites contrariétés et c’est parfait.
Nous ne sommes ni l’un ni l’autre, loin de « notre coin préféré ».
Celui d’Heure-Bleue un peu au sud-ouest, le mien un peu au sud-est.
À moins d’une demi-heure de promenade.
Nous sommes donc revenus à pied à la maison et ça, c’est inestimable.
Comme dit la lumière de mes jours « c’était bien »…

Commentaires

Conclusion : il y a des gens plus fréquentables que d'autres ! :)
Les fleurs et le Saint-Amour, cela a dû être une divine soirée...

Écrit par : lakevio | samedi, 04 novembre 2017

Répondre à ce commentaire

Je pensais hier que vous aviez quand même quelques plaisirs non négligeables en ce moment, et notamment ceux de pouvoir bouger-promenade, de rencontrer des amis, de refaire connaissance avec le coin, de faire soi-même des achats pour se concocter un joli moment.

Et c'est heureux.

Écrit par : Sophie | samedi, 04 novembre 2017

Répondre à ce commentaire

Profitez de votre nouveau quartier qui semble rassembler tous les ingrédients pour une vie quotidienne agréable ! Bon week end a vous !

Écrit par : AGNES | samedi, 04 novembre 2017

Répondre à ce commentaire

J'ai des souvenirs de Saint Amour...brumeux.

Écrit par : mab | samedi, 04 novembre 2017

Répondre à ce commentaire

Il me semble qu'un vent de folie souffle sur "nos chers enfants" ! On parle à sa mère "comme à une copine", on fait du chantage aux petits enfants, chez moi : on ment, on essaye d'extorquer du fric.... je me dis, "mon dieu" qu'ai-je manqué dans l'éducation de ma fille !
Du côté de mes ami(e)s c'est pas mieux, et j'avoue que cela me console !
Quand je lis vos publications, avec heure bleue, je pense quelle chance d'être en couple, de partager paisiblement tous ces petits plaisirs, et merci de nous inclure via ce blog plein d'humour !
Nadège

Écrit par : DUPUY | samedi, 04 novembre 2017

Répondre à ce commentaire

La rue Turgot, ça a quand même plus de panache que la chaussée de Mons (bof) (chez moi).
Enfin on a aussi de chouettes petites rues...
De la démocratie puis de la procession.
Et avec ton marché d' Anvers... Prononcer An-ver-se, hein, pas Envers lol...
J'ai la réponse à ma question chez Heure Bleue...

J'apprécie le Saint Amour (bu quand mon ex m'a demandée en mariage... Chez Léon, devant une fondue bourguignonne...

Je souhaite que vous ayez de bons rapports avec les personnes auxquelles tu fais allusion...

Bon week-end montmartrois...

Écrit par : Pivoine | samedi, 04 novembre 2017

Répondre à ce commentaire

tu sais bien qu'il ne faut jamais parler ni politique ni religion! ça finir toujours en eau de boudin...lol...

Écrit par : Tarrah | samedi, 04 novembre 2017

Répondre à ce commentaire

"Sans même qu’il y eut désaccord, quelques phrases furent échangées dans une ambiance désagréable."
____________________________

D'autant que vous ne lui avez rien fait à cette personne. Comme d'hab !
Ca doit être que les gens sont fous. Je ne vois qu'ça ! ;-)

Écrit par : Aukazou | samedi, 04 novembre 2017

Répondre à ce commentaire

T'étais là ? Non ?
Alors je t'emmerde !
Tu es déjà précédée d'une solide réputation d'emmerdeuse et je ne suis pas responsable de tes problèmes, alors va jouer toute seule.
Après tout, à défaut de cervelle, ta mère elle t'a fait des doigts...

Écrit par : le-gout-des-autres | samedi, 04 novembre 2017

hou là !! Ca castagne ici !! Par contre je vois que vous vous régalez de votre nouveau lieu de vie et ça c'est super !

Écrit par : col/ang | samedi, 04 novembre 2017

Répondre à ce commentaire

Euh... Tu mets des majuscules après les virgules et tu écris "évènement", pas de tiret à Saint-Amour... :-/

Écrit par : La Baladine | dimanche, 05 novembre 2017

Répondre à ce commentaire

""évènement""

Oui, depuis 1990 on réadmet "évènement", c'est une vieille histoire qui ressort régulièrement (un vieux sujet entre Milky et moi).
L'alphabet phonétique international indique clairement que c'est "è" et pas "é".
Pour le reste, je pensais avoir corrigé.

Écrit par : le-gout-des-autres | dimanche, 05 novembre 2017

Écrire un commentaire