Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 07 avril 2018

April in Paris.


Heure-Bleue et moi sommes allés changer le livre.
Vous avez déjà vu avril à Paris ?
Avril à Paris quand il fait beau et que la température atteint une vingtaine de degrés ?
Lectrices chéries si vous ne connaissez pas, vous perdez énormément.
Si si, je vous assure.
D’ailleurs, rien qu’aller pas très loin de chez nous changer le bouquin ça nous a pris un moment.
À peine le déjeuner léger, pas terrible pour Heure-Bleue et un sandwich pour moi, nous sommes partis, le nez au vent et les yeux de la lumière de mes jours mi-clos à cause du soleil, les miens grands ouverts même si un seul est utile, pour m’emplir les yeux de la ville la plus chouette du monde.
Il devait être un peu plus de treize heures, le temps de pleurer Higelin dont la voix de gamin et les chansons m’ont toujours plu.
Nous sommes rentrés un peu avant dix-neuf heures.
Nous ne nous sommes assis qu’une petite demi-heure à côté de l’Opéra pour boire un café.
C’était bien ! Vous ne pouvez pas vous imaginer.
Nous sommes entrés dans quelques boutiques.
Uniquement pour constater que l’habillement est entièrement prévu pour que tous ceux qui ont plus de quatorze ans restent tout nus.
Franchement, il y a des choses sympathiques, mais rien au dessus de la taille « M ».
Oh ça, le « XS », le « S », le « M » ça pleut !
Mais essayez donc de vous vêtir chez des gens qui n’habillent que des gamines.
Et encore ! Des ablettes !
Heure-Bleue n’a rien trouvé.
Moi, si j’avais eu seize ans, je suis sûr que j’aurais trouvé.
Pas des habits…
Bref, le temps était merveilleux.
Il faisait si beau et on était si bien qu’on a même oublié qu’on était plus pauvre qu’il y a cinq ans, c’est dire…
Même les inévitables vieux cons, ceux qui râlent parce qu’on ne monte pas assez vite dans le bus ne m’a tiré qu’un assez allègre « Les vieux à la piqûre ! »
C’est dégueulasse, seuls les plus jeunes ont ri.
Du coup c’est moi qui ai eu un peu peur.
On ne sait jamais qui peut suivre ce genre de conseil…
Mais à part ça, ce fut super chouette.

Commentaires

Higelin après Bashing ça fait beaucoup pour moi.

Écrit par : mab | samedi, 07 avril 2018

Répondre à ce commentaire

C'est à peu près comme ici.
Tout d'un coup les arbres fleurissent dans les avenues...
Et les gens ont l'air plus heureux.
Aujourd'hui fête du printemps chez des amis...
A une trentaine de km de Bruxelles.
Belles promenades à vous.

Écrit par : Pivoine | samedi, 07 avril 2018

Répondre à ce commentaire

Comme Mab pour ces deux chanteurs que j'aime beaucoup. On peut l'écrire au présent, puisqu'heureusement leurs chansons restent gravées sur disques, sinon dans notre mémoire.

C'est vrai qu'il fait un vrai beau temps. Avec une lumière si printanière qu'elle donne des démangeaisons que je ne peux satisfaire de promenades... Même s'il paraît qu'il souffle un petit vent coulis dont il faut se méfier.

Tu renais et à vous les promenades avec des buts qui peuvent varier selon votre plaisir, le luxe de ceux qui n'ont pas été piqués (même si on leur pique régulièrement dans le porte-monnaie, avec une allégresse non dissimulée).

Écrit par : Sophie | samedi, 07 avril 2018

Répondre à ce commentaire

Moi-aussi, je voudrais aller m'acheter quelque chose, mais, j'ai les bras qui m'en tombent à l'avance, sachant que je ne trouverai pas grand-chose qui entre dans mon budget actuel et dont je me sentirais bien dedans. Les pantalons bien coupés, on n'en trouve plus, avec la taille à la bonne place, pas au ras de la raie des fesses...Même les magasins "chic" se la jouent "d'jeune et ne veulent pas dépasser le 42..Ma fille m'a dit que chez la fée Mara....bout...thé, ils avaient agrandi les tailles. Mais, comme elle ne fait qu'un 36-38, elle ne peine pas à s'habiller...Dommage que nous ne fassions pas la même taille, car, dimanche dernier, elle avait une robe charleston magnifique rouge..Et, je cherche une robe charleston pour les 95 ans de mon cher oncle. M'étonnerait qu'ils fassent du 44...
Hier, il a fait un temps magni-fi-cat comme dirait celle qui se prend pour une diva qui, après avoir relooké les gens comme elle l'entend, les rend encore plus ridicules qu'avant. Mon mari a karshérisé la terrasse, moi, j'ai fait machine à laver sur machine à laver...J'ai moins peiné que lui, ça s'est sûr. Le soir, nous sommes allés nous promener. Il faisait chaud..
Aujourd'hui, ma foi, comme d'hab, le temps fait encore la gueule...Je ne sais pas si le mari pourra continuer à nettoyer..
Bon week-end. C'est fou ce que le temps passe vite. Déjà presque une semaine que nous avons eu les enfants, et, dans 8 jours, nous aurons Gaby en vacances...Je crois qu'il fait partie de la zone des parisiens.

Écrit par : julie | samedi, 07 avril 2018

Répondre à ce commentaire

Comme vous, j’aime Paris lorsqu’il fait beau et pas trop chaud. S’y balader était un grand plaisir.
Higelin a eu une vie réussie je trouve, je l’aimais beaucoup.

Écrit par : Anita | samedi, 07 avril 2018

Répondre à ce commentaire

le jardin avec les oiseaux et les fleurs et l'herbe trop haute parce que ML ne peut plus tondre, et le bébé sur une couverture dans l'herbe, et les chaises-longues c'était pas mal non plus !

Écrit par : ang/col | samedi, 07 avril 2018

Répondre à ce commentaire

Y a la Redoute et les 3 Suisses.

Écrit par : Pivoine | samedi, 07 avril 2018

Répondre à ce commentaire

Y a la Redoute et les 3 Suisses. Voire Damart... Chez nous.
Du 38 au 52. Et dans les tons corail.

Écrit par : Pivoine | samedi, 07 avril 2018

Répondre à ce commentaire

Le printemps est là (enfin était parce qu'aujourd'hui, déjà il se fait la malle !...) et les vêtements s'allongent, les jambes se dévoilent. bref les filles sont toujours aussi jolies mais les jeunes mecs avec leur costume étriqué à la hippster, c'est navrant même si les vestes trop courtes permettent un peu de mater leurs fesses. Oui, oui, je suis une vieille dame indigne !

Écrit par : lakevio | lundi, 09 avril 2018

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire