Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 26 juin 2018

Finalement, j’ai mené une vie de chat tôt.

De rien Mab, de rien…

La lumière de mes jours m’avait demandé dimanche dernier « Si tu me croisais aujourd’hui, tu me draguerais ? »
Je n’avais pas été surpris car je sais qu’Heure-Bleue est dotée de ce grand courage qui pousse à poser des questions qu’on évite de poser passé vingt ans.
Je m’étais bien gardé quant à moi de poser ce genre de question car ma mémoire est encore assez vive pour que le souvenir de ce que je vois dans la salle de bain me pousse à garder pour moi ce genre de question…
Hélas, Anita qui n’a plus de blog et c’est dommage car j’aimais bien les histoires de « Fauvette » me demanda ce dimanche « Et toi tu lui poses cette même question ? » Elle le demanda sur un ton que je pris sur le moment pour un ton genre « T’es pas cap ! »
Abandonnant toute prudence, j’ai donc demandé hier à Heure-Bleue :
- Si je te croisais aujourd’hui, tu me draguerais ?
- Ah mais non, Minou !
Effondré je fus jusqu’à ce qu’elle dise. 
- Je ne t’ai pas dragué, c’est toi qui m’as draguée !
- Bon, alors ?
Elle m’a regardé.
La garce ! Elle a un de ces regards ! Comment… Bref.
- Mais je me laisserais draguer par toi, Minou…
Puis elle ajouta :
- Et même je t’épouserais encore.
Même si j’ai douté pour la dernière phrase, j’ai été soulagé sur le champ.
Néanmoins deux informations m’avaient été sur le champ confirmées d’une seule phrase :
La première est que la lumière de mes jours est aussi cinglée que moi.
La seconde est que les années n’ajoutent pas un poil de jugeote à qui que ce soit.

Commentaires

Finalement, tu es un peu fou (bien que ta réponse à Anita ait affirmé le contraire : tu vois je lis attentivement....)...

Mais ouf, HB sait comment se tirer d'un pas dangereux comme un piège à regrets !

Et te voilà rassurée, et peut-être regarderas-tu avec plus d'indulgence ce que tu vois dans le miroir : tu sais bien, ce qui compte, c'est la beauté intérieure..... et l'amour que ton coeur dispense.

Écrit par : Sophie | mardi, 26 juin 2018

Répondre à ce commentaire

Vous êtes choux tous les deux!!!! Vous me faites sourire chaque matin !!

Écrit par : manoudanslaforet | mardi, 26 juin 2018

Répondre à ce commentaire

Il y a longtemps, très longtemps, lorsque nous étions jeunes et tendres, j'avais dit au Maître qu'un jour, la jeunette aux cuisses de mouche deviendrait sans doute une grenouille grasse et lasse. Il m'avait dit qu'alors il serait un crapaud flasque et flétri et que nous irions toujours bien ensemble... Nous sommes toujours sur le même nénuphar !

Écrit par : lakevio | mardi, 26 juin 2018

Répondre à ce commentaire

quand on se rencontre à 20 ans, je pense que le danger n'est pas à 60 mais bien plus à 40...

Écrit par : ang/col | mardi, 26 juin 2018

Répondre à ce commentaire

je ne sais combien de fois j'ai entendu cette question !
C'est un jeu ... pour se rassurer .... même si on est sûr de la réponse, parfois ces messieurs aiment bien la poser! Quelle t^te ferait-il si l'envie nous prenait de répondre : ah! non alors!

Écrit par : emiliacelina | mardi, 26 juin 2018

Répondre à ce commentaire

Est-ce que Anita était Fauvette? Ma question semble stupide mais il y a peut-être eu deux Fauvette... en tout cas j'en ai lu une...
Heureusement qu'il existe encore des couples comme le vôtre. Cela rassure.

Écrit par : Pivoine | jeudi, 28 juin 2018

Répondre à ce commentaire

troisième articles que je lis de toi et troisième rigolage...ça fait du bien, tu as une vie super intéressante, et moi j'aime beaucoup...par contre je n'aurais pas aimé être à ta place à Détroit, tu n'avais pas pris de renseignement sur la météo ? comme dit Pivoine heureusement que vous existez, sinon la blogosphère serait très monotone, même si elle est moins pourvu qu'avant...quand je pense aux taxi mais c'est une horreur...et on ne leur dit rien? comment tu l'as su toi?...bisous...

Écrit par : Tarrah | dimanche, 01 juillet 2018

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire