Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 27 août 2018

Le gâteau marbré.

C’est lundi et il fait triste…
Au moins Mab échappe à ce qu’elle détestait : Voir les jours raccourcir et ses roses racornir.
Au moins j’aurai passé un bon week-end.
Samedi je suis allé prendre un pot avec un ami à Montmartre.
Il ne va pas très bien mais c’est normal, il se rend compte que la jeunesse n’est éternelle que dans la cervelle.
Pourtant je lui avais déjà dit.
Et c’est un esprit brillant, il est quand même docteur ès Sciences de l’Université de Paris.
Mais du coup, problème de navigation dans les hautes sphères de l’esprit, il a des accès de vague à l’âme qui le troublent.
Ça ne cadre pas avec son environnement habituel alors il lui faut un pote et une bière de temps en temps.
J’ai ramené le pain en redescendant vers la maison.
Il ne restait qu’une crêpe à « la bonne boulangerie » –non ce n’est pas « Pain-Pain » il n’y a pas de crêpes-, alors je l’ai ramenée à la lumière de mes jours.
Je fais réchauffer la crêpe doucement, agrémentée d’un peu de rhum et enveloppée de papier d’aluminium pour qu’elle garde son humidité et ne devienne pas sèche comme une tranche de jambon de trois jours au frigo.
J’aime voir l’air heureux d’Heure-bleue, les yeux mi-clos, quand elle goûte la crêpe.
Voilà…
Hier nous avons pris un bus spécial.
Nous avons pris le 31 pour prendre un café avec Coumarine à la Gare du Nord.
Enfin, au grand café en face de la gare.
Nous avons papoté pendant une bonne heure.
Je serais bien incapable de dire de quoi nous avons parlé mais au moins nous n’avons pas dit du mal de notre prochain.
Enfin, peut-être un peu de…
Meuh non…
Que je vous dise, nous avions vu Coumarine il y a une quinzaine d’années à la Mairie du XIème.
C’est là que nous avions croisé une déjà amie, Mab qui vient de nous lâcher.
C’est là que nous étions fait une autre amie, Lakevio, qui a intérêt à tenir le coup.
C’est la que nous avions vu Coumarine.
Elle avait, derrière la petite table de la mairie du XIème, l’air sérieux de l’écrivain qui présente un bouquin.
Bref, nous avons pris le 31 pour aller à la Gare du Nord et pour revenir.
C’est un bus avec une particularité étrange.
Il est toujours plein et les changements de population entre la place de l’Étoile et la Gare de l’Est font qu’on a une impression de « gâteau marbré » aux proportions changeantes.
De très « vanille » vers l’Étoile à très « chocolat » vers la Gare de l’Est avec des variations permanentes en fonction des quartiers traversés.
Tout au long de la ligne, les marbrures du gâteau varient, il y a même des passages « caramel ».
À certains arrêts, le changement de vagues de couleurs est quasi-total même si le bus est rarement « monocolore ».
Il faut changer de ligne pour vérifier que l’intérieur d’un bus est normalement vert…
C’est ça qui est bien et que j'aime dans Paris, la variété…

bus ratp.jpg

Commentaires

Ce sont les gâteaux marbrés qui m' offrent d'eux-mêmes leur place dans le RER ou métro. (je suis si vieille que ça ?)

Écrit par : Nina | lundi, 27 août 2018

Répondre à ce commentaire

A moi aussi.
Il faut se rendre à l'évidence, on n'est plus si jeune que ça...

Écrit par : le-gout-des-autres | lundi, 27 août 2018

L un se plaint du temps l autre jubile !

Écrit par : Ang/col | lundi, 27 août 2018

Répondre à ce commentaire

Il faut changer de ligne pour vérifier que l’intérieur d’un bus est normalement vert…

réservé aux petits hommes de la même couleur.

Dans les caramels, tu comptes ceux qui reviennent de vacances ?

Écrit par : Sophie | lundi, 27 août 2018

Répondre à ce commentaire

Tu sais, sur cette ligne, entre Marcadet Poissonniers et Gare de l'Est, peu de "caramels" le sont grâce aux vacances…

Beaucoup ignorent même le concept de "vacances".
Ils triment, mal payés par les uns, mal considérés par les autres.
En revanche, entre Etoile et Jouffroy, là où c'est "vanille" une grande partie de l'année, les "caramels" le sont à cause du hâle des vacances...

Écrit par : le-gout-des-autres | lundi, 27 août 2018

T'inquiète (comme dirait LeFils), j'assure et n'ai pas l'intention de lâcher :)

Et j'aime aussi énormément mon quartier "marbré".

Écrit par : lakevio | lundi, 27 août 2018

Répondre à ce commentaire

oui, ça fait déjà un certain nombre d'années que nous nous connaissons et que nous nous apprécions!
j'ai aimé vous voir au café en face de la gare, on a papoté sans dire du mal de personne, mais du bien de nous... c'était sympa!

Écrit par : Coumarine | lundi, 27 août 2018

Répondre à ce commentaire

Chouette image que le marbré!!!! Chouette rencontre j'imagine avec Coumarine...

Écrit par : manoudanslaforet | lundi, 27 août 2018

Répondre à ce commentaire

Je suis contente de savoir Coumarine en forme et en vadrouille.
Et de savoir que c'était bien. ;)

Écrit par : Berthoise | lundi, 27 août 2018

Répondre à ce commentaire

Même les sièges ressemblent à du gâteau marbré...
¸¸.•*¨*• ☆

Écrit par : celestine | lundi, 27 août 2018

Répondre à ce commentaire

Doux souvenirs de mes jeunes années, Marcadet Poissonier, c'est là que deux fois par jour je guettais le métro qui dans un sens m'emportait au boulot et dans l'autre me rapportait à la maison. Merci pour ce rappel à ma mémoire.

Écrit par : delia | lundi, 27 août 2018

Répondre à ce commentaire

La gare de l'Est, c'est "ma" gare, et j'ai travaillé trois mois je crois rue de Paradis, et j'ai une nièce qui a un appart. sur un des boulevards.

Écrit par : Sophie | lundi, 27 août 2018

Répondre à ce commentaire

C'est une des gares que j'ai parcourues mille fois avec la Gare du Nord.

Écrit par : le-gout-des-autres | lundi, 27 août 2018

Ah bien vous êtes passés en bas de chez moi (à l'arrêt Château Rouge..). Là c'est très chocolat même si moi je suis vanille ! Quand est-ce qu'on papote, vous et moi ? Et j'aimerais bien avec Claude (Imaginer) aussi... Bon il faudra trouver un autre lieu (pas de café sympa vers chez moi !)

Écrit par : Isabelle Z | mardi, 28 août 2018

Répondre à ce commentaire

Ah ah! Si je m'étais attendue à un tel gâteau marbré! ;-)

Écrit par : Ambre | mardi, 28 août 2018

Répondre à ce commentaire

Ah oui c'est sympa ça comme rencontre...
Il y a aussi toutes les nuances du café... au lait au caramel... justement ou à la vanille...
Et le blanc des Pays de l'est ? Rarement caramel? Comment le caractériser ?

Écrit par : Pivoine | mardi, 28 août 2018

Répondre à ce commentaire

Moi je dirais 10-11 ans. Pour la rencontre avec Coumarine... Parce que j’y étais aussi !
J’aime bien le marbré, c’est sympa.

Écrit par : Anita | mardi, 28 août 2018

Répondre à ce commentaire

les usagers de "ton" bus comprés à un "marbré"...... t'es fort quand-meme , quelle imagination !!!! Vous avez fait de jolies rencontres ... Tu la gâtes ta tendre moitié !!!!

Écrit par : emiliacelina | mardi, 28 août 2018

Répondre à ce commentaire

Je ne prends le traway qu'à titre exceptionnel et seulement lorsque je vais dans le centre de Nantes où je ne veux pas m'embarrasser de trouver une place où garer...
Mais j'ai toujours été frappée par la diversité des voyageurs, plus chocolat et caramel dans mon quartier. Mes cheveux blancs sont respectés et je n'ai jamais voyagé debout !
Pour changer de sujet, aurais-tu le nom d'un blog disparu et que je regrette : je veux parler de celui de Liliplume ?

Écrit par : Gwen | mercredi, 29 août 2018

Répondre à ce commentaire

quelle bonne nouvelle, Coumarine voyage, Coumarine est à Paris :-)
(c'est toujours très très bien de rencontrer "en vrai" des blogamis!)

Écrit par : Adrienne | jeudi, 30 août 2018

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire