Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 03 octobre 2018

Et des fois c’est l’inverse.

Intéressé au premier chef par la chose, je partageais avec Heure-Bleue souvente constatation : Les mates et les mats ont une fortes propension à se coller dans les bras de clairs et de claires.
J’en eus la preuve hier.
Après avoir fait notre plein mensuel chez Clooney et bu un café près de l’Opéra, nous sommes repartis, traînant d’un pas décontracté vers notre chez nous.
Nous avons pris le 95 pour le reste du chemin car la lumière de mes jours, trompée par le thermomètre de la pharmacie du coin avait pris soin de mettre une pelure un peu plus épaisse que d’habitude.
Hélas, les dix-sept degrés affichés se sont révélés trop torrides pour elle, elle s’est mise à avoir trop chaud.
Égoïste comme d’habitude, j’ai pensé « c’est râpé pour le collage cette nuit… »
Descendus du bus, nous nous sommes arrêtés au « mini-market » de la place pour y prendre de quoi dîner.
C’est en sortant que j’ai vérifié une fois de plus que les clairs et les mats sont attirés de façon quasi irrésistible.
Deux enfants de dix à douze ans remontaient la rue côte à côte en parlant doucement.
Lui était un petit blond à la peau claire et aux yeux bleus, le sac à dos accroché lâchement à une épaule.
Elle était une petite Chinoise, mate aux cheveux noirs et aux yeux noirs.
Je les ai laissé passer devant moi.
Il lui a demandé timidement « Et moi, tu m’aimes bien ? »
Elle s’est contentée de le regarder.
Gentiment, vraiment très gentiment.
Eh oui, c’est ça qui fait marcher le monde…

Commentaires

Torride, comme elle y va, HB, même ceux qui n'ont jamais froid disent que même avec le soleil, c'est un peu frisquet. Et a-t-elle "refroidi" une fois la soirée passée ?

T'as vu ? juste un regard peut en dire très long... Il doit être heureux le petit blond à peau claire...

Écrit par : Sophie | mercredi, 03 octobre 2018

Répondre à ce commentaire

C’est vrai ça ... les contraires s’assemblent.
Mon père grand, très brun à la peau très mate style ZOrba le Grec a flashé sur ma mère très blonde à la peau très blanche qui fuyait le soleil... et moi ressemblant à mon père j’ai épousé un blond aux yeux bleus style James Dean...
Je suis comme Heure Bleue en ce moment ... je ne sais comment m’habiller... toujours trop chaud... ou trop froid du matin au soir !

Écrit par : Francelyne | mercredi, 03 octobre 2018

Répondre à ce commentaire

Vous ne buvez pas de café chez Clooney ?

Écrit par : ab | mercredi, 03 octobre 2018

Répondre à ce commentaire

mon père était brun peau mate, ma mère blonde aux yeux bleus. Je suis un mélange des deux.

Écrit par : ang/col | mercredi, 03 octobre 2018

Répondre à ce commentaire

Comme Ang. je suis un mélange des deux, un brun et une blonde.

Écrit par : Anita | mercredi, 03 octobre 2018

Répondre à ce commentaire

C'est beau l'amour, quelque soit l'âge ou la couleur de peau.

Écrit par : Berthoise | jeudi, 04 octobre 2018

Répondre à ce commentaire

j'ai déjà sorti le tfermolactyl pour Robert! Ces mains sont des glaçons! Nous sommes devenus l'inverse de ce que nous étions jeunes: moi hyper frileuse et lui toujours à l'aise par grand froid ou chaleur torride! Maintenant je crains la gosse chaleur ...mais pas au point de HB !!!!
Hier soir il y avait un petit garçon brun heureux !!!! Mignonne ta rencontre .

Écrit par : emiliacelina | jeudi, 04 octobre 2018

Répondre à ce commentaire

hé oui, et les cheveux lisses aiment les bouclettes (ou inversement :-))

Écrit par : Adrienne | jeudi, 04 octobre 2018

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire