Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 15 octobre 2018

Le pote au feu...

Quand je vous disais que la vie est une farce…
Avant même la date officielle de l’été je suis allé brûler ma cousine.
Ça nous beaucoup attristés parce que nous avions beaucoup de ces atomes qu’on dit crochus.
Puis, l’été avançant tranquillement, c’est Mab qui a tiré sa révérence.
Nous en avons été peinés car elle était quand même une amie qui, de surcroît appréciait les titres de mes notes.
Bon, ça m’a forcé à me creuser la cervelle pour lui en servir un le plus régulièrement possible.
L’été est fini, du moins sur le calendrier.
Heure-Bleue et moi pensions que le dernier de l’année à aller voir si dans « La Grande Prairie » l’herbe est plus verte serait Aznavour.
Seulement voilà, il n’en est pas allé ainsi.
Du coup, la lumière de mes jours et moi avons fait l’école buissonnière au lieu de rendre à Lakevio ce qui appartient à César, non à Jack Klay.
Vous savez qu’Heure-Bleue a eu la chance insigne de croiser votre serviteur il y a quarante-sept ans.
J’avais vingt-deux ans. Heure-Bleue, je ne sais pas…
Elle avait dix-neuf ans quand elle a croisé un gamin de vingt ans.
Elle, c’est la petite sœur d’Heure-Bleue.
Elle a passé quarante-cinq ans avec le gamin.
Ce ne fut pas rose tous les jours.
Ils ne passeront pas la quarante-sixième année ensemble.
Il est parti faire du vélo.
Il était en retard pour déjeuner.
Elle a appelé son portable.
C’est la maréchaussée qui a répondu.
Il avait soixante-cinq ans et était en pleine forme.
La petite sœur d’Heure-Bleue pleure.
Heure-Bleue aussi.
Moi, je me retiens...
Son mari sera incinéré…

Commentaires

Boudiou !
Je suis triste pour vous deux.

Et vous embrasse de loin.

Écrit par : Sophie | lundi, 15 octobre 2018

Répondre à ce commentaire

Je vous embrasse très fort tous les deux...

Écrit par : manoudanslaforet | lundi, 15 octobre 2018

Répondre à ce commentaire

Désolée pour vous deux et Heure bleue en particulier.

Écrit par : Nina | lundi, 15 octobre 2018

Répondre à ce commentaire

Je suis de tout cœur avec vous deux, 65 ans, c'est bien tôt !
Tout peut basculer si vite...

Écrit par : Fabie | lundi, 15 octobre 2018

Répondre à ce commentaire

Je vous envoie tout le soutient que je peux. Ce sont des instants tellement douloureux que vous vivez là. Des bises à HB. Courage à vous 2.

Écrit par : delia | lundi, 15 octobre 2018

Répondre à ce commentaire

Oh mince c'est moche.
On a beau se dire les trucs habituels, c'est la vie, il a eu une belle mort, et tutti quanti, c'est quand même moche.Et ça gâche.
Sincères condoléances à tous deux.
 •.¸¸.•*`*•.¸¸✿

Écrit par : celestine | lundi, 15 octobre 2018

Répondre à ce commentaire

Je vous embrasse tous les deux avec beaucoup d'affection!
C'est dur quand même tous ces deuils...

Écrit par : Coumarine | lundi, 15 octobre 2018

Répondre à ce commentaire

Vous avez tout mon soutien, c’est Triste et si brutal ! Je vous embrasse .

Écrit par : Francelyne | lundi, 15 octobre 2018

Répondre à ce commentaire

Sincères condoléances à vous 2, c'est bien triste, 65 ans....

Écrit par : florencew | lundi, 15 octobre 2018

Répondre à ce commentaire

Que dire dans ces cas : je ne suis pas douée mais partage sincèrement votre peine !
Vivement que cette année se termine elle n'est qu'enchainement de douleurs pour nombre de personnes dans mon entourage ....

Écrit par : AGNES | lundi, 15 octobre 2018

Répondre à ce commentaire

mes condoléances à tous les deux

Écrit par : ang/col | lundi, 15 octobre 2018

Répondre à ce commentaire

Bonjour Le Goût,
j'aime vraiment, vraiment, votre façon d'écrire, même dans les moments les plus dramatiques.
Même dans ces moments-là, vous arrivez à y glisser une forme de légèreté. Quel talent.
Qui est cette Mab dont vous parlez si souvent?

Je vous présente, ainsi qu'à votre épouse, mes sincères condoléances.

Écrit par : Ambre | mardi, 16 octobre 2018

Répondre à ce commentaire

je trouvais bien anormal de ne pas voir vos devoirs ce lundi ..... Vraiment désolée pour vous...le beau-rère de mon fils est parti de la même façon (anévrisme au cours d'une randonnée à vélo) c'est tellement brutal . Sincères condoléances Bises

Écrit par : emiliacelina | mardi, 16 octobre 2018

Répondre à ce commentaire

Je suis désolée de lire ça, et j'imagine votre peine à tous les deux : heureusement que vous êtes là pour consoler, un peu, Heure Bleue...

Écrit par : Dame Marthe | mardi, 16 octobre 2018

Répondre à ce commentaire

Il avait soixante-cinq ans et était en pleine forme
Aïe, c'est encore jeune...Décidément, la mort brutale de nos proches est un choc difficile à supporter. Tu pars simplement pour une petite sortie...et, et !!!! Quand mon mari va en course et ne revient pas et qu'il n'a pas de portable (et n'en veut pas), c'est tout juste si je n'ameute pas les pompiers. Mais, à quoi ça sert d'avoir un portable puisque, au bout du fil, personne ne décrochera et si c'est quelqu'un d'autre…..
Comme tu dis, vivement que cette année se termine..
Sincères condoléances à tous.

Écrit par : julie | mardi, 16 octobre 2018

Répondre à ce commentaire

Je suis triste pour vous trois qui restez...
Vivre comme si chaque jour pourrait être le dernier : j'y pense chaque jour...
Nous sommes inquiets pour notre jeune nièce de 37 ans atteinte d'une saloperie à laquelle personne n'a pu donner de nom. Un cas d'école.
Ré-ré-hospitalisée depuis 10 jours, elle affiche un optimisme auquel les euphorisants ne sont sans doute pas étrangers...
Je sais bien que vous dire cela n'atténuera pas votre chagrin, mais...

Écrit par : Gwen | mardi, 16 octobre 2018

Répondre à ce commentaire

Quelle triste nouvelle. Je vous sais courageux, mais cela fait beaucoup...
Toutes mes condoléances très sincères. Je vous embrasse.

Écrit par : Anita | mardi, 16 octobre 2018

Répondre à ce commentaire

Je pense beaucoup à vous deux et à la petite soeur d'Heure Bleue... quel désespoir de perdre son compagnon si brutalement...
Daniel est parti il y a 18 ans, je n'irai pas jusqu'à dire que cet horrible samedi de Pâques me hante mais c'est comme si c'était hier... il avait 58 ans, moi 48. Il était également en pleine forme, mes enfants avaient 21 et 22 ans, il ne se passe pas un jour sans que leur père leur manque... Bon, allez, je cesse de m'apitoyer ! mais je pense tellement à ce que peut vivre la petite soeur de la lumière de tes jours ! et à vous aussi bien sûr.
Je vous embrasse bien affectueusement.

Écrit par : Praline | mardi, 16 octobre 2018

Répondre à ce commentaire

Je voulais écrire un commentaire comme celui de Ambre, puis me suis retenue... Une page se referme, douloureuse, inattendue. De tout coeur avec vous !

Écrit par : Livfourmi | mardi, 16 octobre 2018

Répondre à ce commentaire

pardon d'arriver si tard... je n'ai rien lu ni écrit de toute la semaine, ni chez moi ni chez les blogamis.
Mes très sincères condoléances à vous deux, à Heure-Bleue en particulier, ça doit faire "un trou" dans une famille, le décès d'un frère ou beau-frère. Et la brutalité de la chose ajoute à la stupeur, au chagrin et à l'hébétude du 'pourquoi lui'...

Écrit par : Adrienne | dimanche, 21 octobre 2018

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire