Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 28 janvier 2019

La cigale et la fourmi.

lakevio.jpg

Je m’y étais mise ce matin mais sans entrain.
Je ne parvenais pas à chantonner, garder mon humeur habituelle de fêtarde sous ce ciel de deuil.
Le bleu habituel du ciel et l’air tiède du matin, légèrement agité par une brise caressante avait été remplacé par un ciel gris assez triste et un air froid chassé  par une bise encore plus froide.
Et j’ai faim !
Évidemment pas une seule mouche assez imprudente pour passer à portée de mandibule, pas un seul de ces petits vers délicieux qui sortaient parfois étourdiment de l’écorce juste sous mon œil…
En plus j’ai froid et s’il y a une chose que je déteste, c’est avoir froid.
J’en ai les ailes qui frissonnent rien qu’à me dire que l’été est parti pour un moment.
Le pire ? Je ne suis pas sûre d’atteindre le suivant…
Ça ne paraît pas mais il me va falloir attendre le prochain mois de juin avant de pouvoir faire la fête de nouveau et voir la nourriture à foison.
Aahhh… Toutes ces bestioles pressées de se faire croquer, uniquement condamnées par  leur imprudence ou leur légèreté.
Un peu comme moi, quoi…
Je vais devoir aller faire la doucereuse, l’hypocrite, chez l’autre pingre, là à côté.
Oh, elle n’est pas méchante.
Le problème, c’est qu’elle n’est généreuse qu’en conseils de gestion et en leçons de prudence ou de morale.
Je suis sûre que cette radine va m’envoyer me faire voir.
Enfin… Essayons…
- Euh… Madame Fourmi ? 
- Oui ! Qu’est-ce que c’est encore ?
In petto :
- Ça commence mal…
Ad alta voce :
- Euh, je suis un peu à court, ces temps-ci, vous…
- Oubliez ! J’ai rien !
- Oh mais je vous le rendrai, Madame !
- Cet été, j’ai travaillé, moi médème !
- Mais moi aussi ! J’ai chanté devant tout le monde, c’est un boulot !
- Oui mais moi j’ai pas gigoté bêtement devant les autres bêtasses pour les allumer !
In petto :
- T’aurais allumé qui, avec ta gueule pincée et ton cul serré, andouille triste…
Ad alta voce :
- Oui mais je…
- Fallait faire pareil, feignasse !
Et dire qu’elles sont toutes comme ça dans cette famille, « et gnagnagna fallait, et gnagnagna fallait pas, et gnagnagna t’aurais dû… » maintenant je n’ai plus qu’à claquer des mandibules.
La prochaine à qui je dis « j’ai faim » et qui me répond « tu vois, tu prends un petit carnet et tu notes, comme ça, tu vois, tu sais… Etc. » je la traîne chez la mante religieuse…

Commentaires

Je suis mort de rire...
C'est là une version fort bien concoctée...
Merci beaucoup !
(commencer la journée en souriant, c'est un cadeau !)

Écrit par : hyôtoko | lundi, 28 janvier 2019

Répondre à ce commentaire

Ah le petit carnet de ta mère, toi aussi, tu as un petit carnet pour trouver des titres et ébaucher des notes.

Écrit par : heure-bleue | lundi, 28 janvier 2019

Répondre à ce commentaire

Tu commences bien "mes lectures du lundi matin"...

J'adore ta conclusion !
(même si j'ai un carnet.....)

Écrit par : Sophie | lundi, 28 janvier 2019

Répondre à ce commentaire

Très drôle, j'aime.

Écrit par : Fabie | lundi, 28 janvier 2019

Répondre à ce commentaire

Mais il est super ton texte !
C'est quoi ce coup de calgon ce matin ?
Bien écrit, drôle et plein de verve...
Admirative je suis.
 •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

Écrit par : celestine | lundi, 28 janvier 2019

Répondre à ce commentaire

Attends, moi j'ai carrément un cahier. 24x32, le cahier, t'as qu'à voir !
Moi aussi, j'aime bien ta version, je ne comprends pas ton com' chez Célestine, qui, c'est vrai, s'est surpassée sur ce coup-là. ;)

Écrit par : Berthoise | lundi, 28 janvier 2019

Répondre à ce commentaire

Merki m'zelle Berthoise !
 •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

Écrit par : celestine | lundi, 28 janvier 2019

J'adore ! tu m'as fait rire !

Écrit par : Praline | lundi, 28 janvier 2019

Répondre à ce commentaire

Ton texte est excellent... faut pas t'en faire, il est super!
"Et dire qu’elles sont toutes comme ça dans cette famille, « et gnagnagna fallait, et gnagnagna fallait pas, et gnagnagna t’aurais dû…"
c'est vrai! il y en a des comme ça, ils/elles sont irréductibles

Écrit par : Coumarine | lundi, 28 janvier 2019

Répondre à ce commentaire

Tu es le premier que je lis.
Et cela fait grand bien !
J'ai adoré les réflexions « in petto ». C'est tout à fait cela lorsqu'on n'ose pas dire à quelqu'un : « mais tu me fais ch... bordel ! »
Un petit bijou ce texte !

Écrit par : alainx | lundi, 28 janvier 2019

Répondre à ce commentaire

super !

Écrit par : ang/col | lundi, 28 janvier 2019

Répondre à ce commentaire

Donc chez toi ça s'appelle La Fêtarde est la Feignasse :-)

Écrit par : Adrienne | lundi, 28 janvier 2019

Répondre à ce commentaire

Eh bé, tu t'en es bien tiré... Bravo !

Écrit par : Gwen | lundi, 28 janvier 2019

Répondre à ce commentaire

Mdr....... tu es en pleine forme ce matin !!!

Écrit par : Emiliacelina | lundi, 28 janvier 2019

Répondre à ce commentaire

Au théâtre ce soir pour moi. J'ai bien ri ! C'est loin d'être raté !
J'ai plein de carnet qui ne me servent à rien après les trois mots que j'y ai jeté... C'est grave ?

Bises.

Écrit par : lakevio | lundi, 28 janvier 2019

Répondre à ce commentaire

Moralité de l'histoire "la moins sympathique n'est pas celle qu'on croit". Moi, j'aime bien la cigale...Sympath ta fable..

Écrit par : julie | mardi, 29 janvier 2019

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire