Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 01 avril 2019

Il y a du monde au balcon...

Ouais, c'est mauvais, je sais mais Mab, qui me guide habituellement ne peut pas, elle a un empêchement...

lakevio.jpg

 Maman a raté le coche…
- Tu me traînes ici pour une bouffée d’air frais et tu allumes une cigarette !
- Je parlais « aller prendre l’air » pas d’un mélange azote-oxygène…
- Il est vrai que l’atmosphère est particulièrement irrespirable à l’intérieur !
Il y eut un moment de silence.
Brenda secoua sa cigarette et sursauta quand la cendre brûlante tomba dans son décolleté.
Elle allait, une fois encore pester contre ses parents quand sa sœur commenta :
- Tu as vu à quoi on ressemble ?
- J’ai vu… On dirait deux pouffes qui espèrent lever le bon parti dans un pince-fesses…
- Tu sais quoi ?
- Oui, je sais… On en parle depuis qu’on est entrées en seconde, tu te rappelles ?
- Oui : Qu’est qu’on a fait au bon dieu pour que nos parents  m’appellent Brenda…
- Et moi Sabrina… Tu te rends compte ?
- Oui, on est là comme deux andouilles, on n’ose parler à personne de peur qu’un de ces couillons nous demande « C’est quoi vot’ petit nom ? » avec un rire niais .
Et Brenda d’ajouter :
- Si ça arrive, je dis « Juliette, et vous ? »
- Moi pareil, sinon je sais bien qu’on va me resservir cette horreur.
- Quoi donc ? Qu’est-ce qu’on t’a dit ?
- Le con ! « Aaahh… Sabrina ? Vous êtes coiffeuse ? »
- Fallait le baffer d’entrée ! Qu’est-ce que tu crois qui m’attend avec ce « Brenda » ?
Elle se rappelait encore ce mielleux qui, tout à l’heure s’était sûrement dit « elle est bonne, celle-là ! » en lui jetant un regard salace.
Il lui avait pris la main et, du haut d’un « QI » qui ne devait excéder huit lui avait dit en clignant de l’œil « Brenda ? Comme la blonde de la pub du Loto ? C’est super chouette, ça, Brenda ! »
Elle avait arraché sa main de l’escalope mollassonne de l’autre et avait traîné sa sœur sur le balcon.
- Dis moi Sabrina…
- Oui Brenda ?
- Si on allait voir un juge, demain ?
- Ah… Toi aussi tu y penses ?
- La même chose je crois…
- Oui.
- Tu choisis quoi ?
- Demain je m’appelle Anne.
- Et moi, demain je m’appelle Marie.
Brenda écrasa sa cigarette sur la barre d’appui, prit Sabrina par le bras et elles s’échappèrent de cette soirée calamiteuse…

Commentaires

Elles ont raison, on traine son prénom toute la vie, le mien est si daté qu'on devine mon âge sans même me connaitre.

Écrit par : heure-bleue | lundi, 01 avril 2019

Répondre à ce commentaire

Comme tu le dis, on traine son prénom toute sa vie. Mon mari, quand il s'était mis à son compte et faisait de la prospection téléphonique avait pris l'annuaire (ah, ce cher annuaire qui a disparu ou va disparaitre) et avait relevé tous les prénoms anciens, comme Robert, Albert, Jules, Maurice, Jacques….et ben, ça marchait..Bon, disons 2 appels positifs sur 100..

Écrit par : julie | lundi, 01 avril 2019

La course aux prénoms "originaux" donne des résultats désastreux pour les pauvres petits qui les portent !
Après on s'habitue, lorsque ma nièce est née (en 1983) et que ses parents l'ont appelée Orphée, j'avoue que j'ai été choquée, et puis après c'est la personnalité de la personne qui importe le plus, le prénom devient secondaire.

Écrit par : Fabie | lundi, 01 avril 2019

Répondre à ce commentaire

Oh non, pas secondaire Fabie. Toute sa vie, on le traine derrière soi...Je m'imagine que j'aurais eu un autre destin si je m'étais appelée Sophie, Juliette, Cassandre, Pénélope...

Écrit par : julie | lundi, 01 avril 2019

Un prénom pour la vie...C'est bien vrai ! Mais il est vrai que cela dépend aussi de celui qui le porte. Je connais un Alfred qui se fait appeler Jean mais aussi une Bernadette qui a "Patricia" comme second prénom et ne s'est jamais résolu à inverser...

On sent vraiment la lourde soirée ! Mais elles ont de la ressource.
Bravo.

Écrit par : lakevio | lundi, 01 avril 2019

Répondre à ce commentaire

Elles ont raison de changer ! Quand j'ai eu mon fils, FLorent, en 1980, les sages femmes m'ont félicitée "on n'en peut plus des Johnny " (c'était à cause de "la fièvre du samedi soir" !)

Écrit par : ang/col | lundi, 01 avril 2019

Répondre à ce commentaire

J'ai zappé le devoir et me contente donc de lire les autres. Vous êtes de consciencieux élèves. Vous méritez tous 20/20 et moi un zéro pointé..

Écrit par : julie | lundi, 01 avril 2019

Répondre à ce commentaire

J'ai longtemps détesté mon prénom parce que j'étais la seule Blanche du pays, et pas très nombreuses sur le pklan national... Il faut vous dire que l'on m'avait donné le prénom de DEUX demi-soeurs mortes bien avant ma naissance, bien sûr... Puis je l'ai accepté, et je me vois mal en changer aujourd'hui, même si quelques-uns de mes amis m'ont bretonnisé en Gwen.
Je me doutais bien que ton texte ferait preuve d'originalité... comme d'habitude chanterait Cloclo

Écrit par : Gwen | lundi, 01 avril 2019

Répondre à ce commentaire

Vaut mieux s'appeler Brenda ou Sabrina que Clitorine ou Clito !

Écrit par : Praline | lundi, 01 avril 2019

Répondre à ce commentaire

Rhooo Praline ! ... tu m’as fait rire !
Moi j’ai toujours eu une réticence à dire mon prénom ... qui attire à chaque fois la réponse « tiens c’est pas ordinaire comme prénom » !!! Je disais encore moins les 2 autres : Zoé et Louise !... qui sont a la mode maintenant !

Écrit par : Francelyne | lundi, 01 avril 2019

Ça dépend de ce que tu attends de la vie... ;-)

Écrit par : le-gout-des-autres | lundi, 01 avril 2019

Qu'est-ce qui se passe ici-bas. Voilà-t-il pas que mon clavier va à la page tout seul.

Bon, je disais que je n'aimais pas mon prénom qui date de péremption aussi !!! Comme je donne des couleurs aux mots, j'ai décidé qu'il était "blanc" et pas très expressif, c'est pourquoi j'aime bien mon pseudo donné par des amis lors de vacances en 1967, ça date hein ?

J'ai vu une info disant qu'effectivement on peut demander à changer le prénom. Bon, je n'irais pas jusque là pour le mien. Mais il y en a d'autres qui le méritent.

Écrit par : Sophie | lundi, 01 avril 2019

Répondre à ce commentaire

Je connais une Fernande et quand je pense à Fernande… bah non justement !…
Je connais aussi une Marie-Thérèse, belle comme le fut Mireille Darc, et qui fort opportunément se fait appeler Florence.
Enfin il y a les ch'tis jumeaux Côme et Pacôme Toulemonde, célèbres de par chez moi.

Et sinon : pourquoi tu as copié mon titre ? ;-)

Écrit par : alainx | lundi, 01 avril 2019

Répondre à ce commentaire

il y a des prénoms trop lourds à porter, c'est vrai...
bonne histoire!

Écrit par : Adrienne | lundi, 01 avril 2019

Répondre à ce commentaire

C'est vrai, ça.
Tu me rappelles Sisyphe...

Écrit par : le-gout-des-autres | lundi, 01 avril 2019

bon! Si leurs prénoms est le plus grave de leurs soucis......... il y a pire !!!!!!!!

Écrit par : emiliacelina | lundi, 01 avril 2019

Répondre à ce commentaire

Steven et Brandon vont l'avoir mauvaise, ils avaient des vues sur elles...
•.¸¸.•*`*•.¸¸☆

Écrit par : celestine | mardi, 02 avril 2019

Répondre à ce commentaire

Oui o;) (ou Kevin o;)))

Écrit par : Pivoine | jeudi, 04 avril 2019

Très bon, pauvres Brenda et Sabrina ... Ca fait un peu Wallonie profonde (pas tellement Brenda, mais Sabrina, qui irait donc bien avec Kèvinn... ...) Mon ex-copain faisait toujours des sketches marrants avec Kèvinn... (Quand il n'était pas trop bourré). Il avait de l'humour.

Écrit par : Pivoine | jeudi, 04 avril 2019

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire