Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 31 mars 2019

En haut de la rue Saint Vincent…

Nous sommes allés retrouver des amis à la Halle Saint Pierre.
J’aime ce quartier.
Il est aussi sale et aussi mal fréquenté que quand j’étais gamin.
Le contenu d’une vitrine m’a prouvé, si besoin était, que même les touristes savent quoi faire quand ils s’ennuient…
Regardez avec quoi ils s’occupent !
 

20190330_153938.jpg

Après avoir marché tranquillement de chez nous à la Halle Saint Pierre, nous y sommes entrés pour y retrouver nos amis.
L’idée de visiter l’expo « Hey » dont ils sortaient quand nous sommes arrivés nous a rapidement quittés.
Tous se sont assis et je suis allé chercher de quoi boire.
Notre amie est retombée en enfance et a pris un « diabolo orgeat ».
Je la soupçonne d’avoir bouffé tous ses pots de colle blanche à la maternelle…
Heure-Bleue est restée fidèle à son « déca », lui et moi avons opté pour une bière.
C’est ma deuxième bière de l’année et « on » me l’a fait remarquer…
C’est en allant chercher ces breuvages que j’ai constaté une fois encore le talent incontestable du personnel des musées pour éviter le boulot.
Ils savent prendre quand ils glandent, un air affairé tout à fait convaincant qui force l’admiration.
Une longue expérience professionnelle avec les administrations m’a appris, fort heureusement, que la première chose à faire est de garder son calme et surtout que la dernière chose à faire c’est râler.
Ça a au moins un avantage, moi qui me trouve plutôt enrobé des abdominaux, la dame a su me donner l’impression d’être ectoplasmique.
Je n’existais tout simplement pas.
Mais je n’ai rien dit.
Et j’ai bien fait car un jeune homme pressé, dans le but –raté- d’éblouir sa belle par son autorité naturelle a osé « Et nos cafés, ça vient ? »
La dame a du coup perçu mon existence et m’a demandé « Oui ? Monsieur ? »
C’était laconique mais j’ai été servi presque rapidement, en tout cas avant le jeune homme.
Voilà à quoi on a passé notre après-midi.
Néanmoins une différence flagrante avec les années cinquante et soixante m’a frappé sur le chemin du retour.
Alors que des gardiens auraient chassé l’imprudent qui aurait osé traverser une pelouse, hier, les pelouses étaient envahies de promeneurs venus prendre un bain de beau temps…
Regardez ça, lectrices chéries !
Il y a plus de monde sur les pelouses que dans la rue !

20190330_173936.jpg

C’était bien…

Commentaires

Déjà les chocolats de Pâques en vitrine ??? Ils sont très colorés cette année ... c’est l’effet « gilet jaune » ? Lol

Écrit par : Francelyne | dimanche, 31 mars 2019

Répondre à ce commentaire

Mais Le Goût.... Tu n'as rien vu de joli ? Rien vu de joyeux ? Pourtant j'étais avec toi, et j'ai vu plein de jolies choses...

Écrit par : Imaginer | dimanche, 31 mars 2019

Répondre à ce commentaire

Mais si ! Je t'ai vue to! ! Enfin !

Écrit par : le-gout-des-autres | dimanche, 31 mars 2019

"Plutôt enrobé des abdominaux" hein??!! Tu plaisantes?

Écrit par : Livfourmi | dimanche, 31 mars 2019

Répondre à ce commentaire

Livfourmi me l'a enlevé de la bouche...
Je me demande si c'est toi que j'ai vu un jour de décembre à Paris, du coup... ;-)
 •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

Écrit par : celestine | lundi, 01 avril 2019

Répondre à ce commentaire

Elle est magnifique ta photo! ça fait tellement longtemps que je ne suis pas allée par là, tu me donnes envie d'y retourner!
Il y a toujours le petit manège?

Écrit par : Ambre Neige | lundi, 01 avril 2019

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire