Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 28 mai 2019

Caprice, c’est fini.

Je suis là, il est tôt et je n’ai pas pris de petit déjeuner.
Il y a déjà au bas mot trois mille personnes faisant la queue.
Oui lectrices chéries, je suis enfin au laboratoire, je suis venu faire faire ces analyses semestrielles.
Celles-ci devant en outre permettre à la nounou qui prend soin de moi au scanner de savoir si elle peut ou non injecter le liquide de contraste.
Ce truc qui fait que vous êtes traversé par une vague de chaleur pendant que la bécane vous découpe en tranches de 0,26 mm d’épaisseur et que vous pissez fluo après.
Ce matin, vue la foule qui attend je pressens que ce scanner ne pourra avoir lieu avant l’an de grâce 2035…
Heureusement, il y a de temps en temps quelques évènements qui occupent le temps, voire le raccourcissent.
J’attendais depuis plus d’une heure quand une dame, charmante et gênée me dit « Monsieur, je n’ai que mes résultats à prendre, vous voulez bien me laisser passer ? Je dois aller travailler… »
Que voulez-vous que je dise, à part « je vous en prie. » ?
Puis, alors que j’étais enfin prêt, après cette attente monstrueuse, à entendre « personne suivante s’il vous plaît ! » qui m’aurait permis de laisser passer la dame puis de prendre la suite au comptoir, un évènement surprenant se produisit.
Une dame me tape sur l’épaule, elle avait un genre… Bref, un genre, entre harengère et la maréchale Lefèbvre.
Elle me dit « excusez moi mais vraiment Monsieur, s’il vous plaît j’ai besoin… » et elle passe.
Je dis « mêêêê » comme la première chèvre venue  et là, la harengère m’assène « vous comprenez, j’ai un coursier qui doit passer. »
Que voulez vous que je répondisse d’autre, malgré mon tracas et le cancer nouveau qui me grignotait j’en étais sûr ?
J’eus assez d’énergie pour lui répondre « Bien sûr, je ne peux faire autrement, c’est bien la première fois que j’entends quelqu’un se soucier d’un coursier, alors vous pensez… »
L’autre dame a été assez gentille pour rire.
Je me suis retourné vers elle.
- Vous savez quoi ?
- Non…
- Maintenant, vous allez avoir mauvaise conscience de passer devant moi, j’en suis sûr…
- C’est vrai, je me sens gênée maintenant…
La dame du comptoir a dit alors « La personne suivante s’il vous plaît ! »
J’ai dit « je vous en prie. »
La dame m’a remercié d’un joli sourire.
Les résultats ?
Tout est bien, hormis cette « insuffisance rénale débutante à modérée », sans changement depuis treize ans.
Le « baby antidépresseur » n’a laissé aucune trace sur les marqueurs hépatiques.
Le reste est « dans le milieu de la tolérance ».
Je n’ai plus qu’à attendre le 3 juillet, date du rendez-vous pour le scanner.
D’ici là, l’attente sera l’occasion pour pourrir les journées d’Heure-Bleue…
Elle me fait une confiance aveugle pour ce genre de chose.

Commentaires

Youppyyyyyyy!!!!!!!!!!

Écrit par : Emiliacelina | mardi, 28 mai 2019

Répondre à ce commentaire

A te lire j'ai senti que ma TA grimpait en flèche !
Mais OUUUUUFFFF pour toi !

Écrit par : Praline | mardi, 28 mai 2019

Répondre à ce commentaire

Perso je n'ose pas demander de me laisser passer, même quand j'ai envie de p... ! tu es tombé sur un mauvais lot. Même si elles avaient des contraintes incontournables, tu parles, Charles ! rien ne les empêchait de prendre leurs précautions. Et l'autre avec ses résultats à prendre, il n'y a pas de facteur dans son quartier ?
Enfin rassurée que les résultats soient "stables" c'est à dire sans aggravation.

Écrit par : delia | mardi, 28 mai 2019

Répondre à ce commentaire

Je peux même avouer que ces résultats feraient des jaloux chez des quarantenaires qui n'abusent de rien mais que veux tu, on n'est pas toujours aussi rationnel qu'on devrait...

Écrit par : le-gout-des-autres | mardi, 28 mai 2019

Voilà ce que c'est que d'avoir l'air sympa, les femmes en abusent...
Bonne nouvelle, pas de raison pour que le scanner ne soit pas bon lui aussi !

Écrit par : Fabie | mardi, 28 mai 2019

Répondre à ce commentaire

Des fois, quand Je suis mal lunée et qu'on me demande de passer je réponds :" Mon temps est aussi précieux que le vôtre."

Écrit par : Berthoise | mercredi, 29 mai 2019

Répondre à ce commentaire

Lol Berthoise, tu me fais souvenir d'une anecdote : quand on demandait à ma grand-mère (maternelle) de laisser sa place à une personne pressée, elle répondait "moi aussi je suis pressée, j'ai du lait sur le feu" ! :-)

Écrit par : Praline | mercredi, 29 mai 2019

ah les examens qui reviennent toujours , moi quand je sors de là , je ne pense qu'à me tailler , et j'en oublie de reprendre rendez-vous ; donc tu n'as pas de régime restrictif ,super tout çà

Écrit par : epalobe | mercredi, 29 mai 2019

Répondre à ce commentaire

Heure-Bleue te fait confiance... et elle a raison, non?

Écrit par : livfourmi | mercredi, 29 mai 2019

Répondre à ce commentaire

Ouf! me voilà rassurée...

Écrit par : Ambre Neige | mercredi, 29 mai 2019

Répondre à ce commentaire

Tu es rassuré. Heure Bleue aussi. Comme elle te connaît bien, fais la languir un peu avant de l'enquiquiner. Pour la surprise ! :)

Écrit par : lakevio | mercredi, 29 mai 2019

Répondre à ce commentaire

quel joyeux biotope à anecdotes, les salles d'attente, quand les nouvelles sont bonnes :-)

Écrit par : Adrienne | mercredi, 29 mai 2019

Répondre à ce commentaire

Une très bonne nouvelle !

Écrit par : Colette | mercredi, 29 mai 2019

Répondre à ce commentaire

Nous entrons dans la même zone de turbulence...

Écrit par : ang/col | mercredi, 29 mai 2019

Répondre à ce commentaire

mais qui sait! tu nous a peut-être caché que tu es un quarantenaire qui s'ignore?
;-)

Écrit par : Coumarine | jeudi, 30 mai 2019

Répondre à ce commentaire

les contrôles, je connais aussi
mais parfois sont pas très bons... alors il faut garder espoir!

Écrit par : Coumarine | jeudi, 30 mai 2019

Répondre à ce commentaire

Je ne sais pas pourquoi, quelque chose me dit que tu es en excellente santé...
Ne me demande pas pourquoi ni comment je le sais... ;-)
•.¸¸.•*`*•.¸¸☆

Écrit par : celestine | jeudi, 30 mai 2019

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire