Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 02 juin 2019

Nouvelle Athènes

nouvelle-athene.png

Ce que je préfère quand il fait beau, aussi beau qu’hier, c’est traîner dans les rues du IXème.
Depuis que je suis entré en sixième, autant dire que ce n’était pas hier, j’ai découvert le IXème petit à petit.
Avec le tiers sud-ouest du XVIIIème, c’est la partie de Paris que je préfère.
Mon dieu que j’en ai arpenté les rues…
Alors hier, après une expo, nous nous sommes promenés, Heure-Bleue à mon bras, d’un pas nonchalant dans ces rues calmes.
Beaucoup de rues sont courtes, bordées d’immeubles magnifiques.
Heure-Bleu a encore voulu déménager.
Moi aussi.
Évidemment, la marche du monde, surtout de ses prédateurs, a modifié sensiblement nombre d’hôtels particuliers.
Beaucoup étaient visibles au travers de grilles ouvragées.
On y voyait des cours calmes et ombragées, dans certaines, une table et quelques chaises donnaient envie de s’arrêter un moment.
La plupart de ces endroits ont été cédés à des gens ou des entreprises qui ont jugé bon d’en cacher la beauté au promeneur.
Malgré tout, la « Nouvelle Athènes » reste enchanteresse.
J’ai même un instant eu l’impression qu’Heure-Bleue a préféré ce quartier à son XVIIème natal.
Nous avons erré dans quelques rues puis, arrivés rue de Bucarest, la lumière de mes jours a dit « mais par là, c’est moins bien, finalement le IXème… »
C’était normal, « là » c’est le VIIIème…
« Quand même, j’’aimerais bien là aussi » a-t-elle ajouté.
Nous avons acheté une baguette et, arrivés quasiment place de Clichy, nous sommes montés dans le 95 et revenus chez nous.
C’était vraiment bien.
Même si on aurait pu faire l’économie de l’expo…

Commentaires

Il est des endroits, comme ça, qui appelle à grands cris les souvenirs, et qui font regretter de ne pas avoir (ou pu) y poser ses valises...

Je me dis aussi qu'un tour un samedi de presqu'été, n'est peut-être pas le meilleur moment pour juger de son ambiance !?

Écrit par : Sophie | dimanche, 02 juin 2019

Répondre à ce commentaire

Sur le coup j'ai confondu avec la rue de Budapest, qui était autrefois fort mal fréquentée (mais où il y avait un excellent restaurant).
Rue de Bucarest le fleuriste du coin, devant le lycée, a disparu, mais la boutique de trains électriques, de l'autre côté de la rue, existait encore la dernière fois que j'y ai fait attention.

Écrit par : Dame Marthe | dimanche, 02 juin 2019

Répondre à ce commentaire

Les coins secrets de Paris valent bien une expo ! J'aime beaucoup le IXème.

Écrit par : lakevio | lundi, 03 juin 2019

Répondre à ce commentaire

Choisissez bien votre déménageur, la prochaine fois !

Lol...,

Écrit par : Pivoine | mardi, 04 juin 2019

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire