Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 11 juin 2019

Les matins du monde...

Ce matin, je me suis réveillé après un rêve épouvantable.
L’épaule de la lumière de mes jours, éclairée par le soleil matinal m’a  mis immédiatement  de bonne humeur.
À revoir cette épaule et ce cou dans la lumière matinale et montmartroise, je me suis rappelé des moments plus anciens.
J’ai eu envie d’aller avec elle me promener du côté de la Bourse.
Qu’elle me reparle de « ce café où il y avait un grand comptoir et où je prenais mon croissant le matin, tu te rappelles Minou ? »
Comme si je pouvais oublier…
Il est juste à côté d’un bistrot disparu depuis longtemps, « La Une » où on déjeunait pour 8,00 F.
Je ne me rappelle aucun des plats.
Seulement la lumière de mes jours, montant les escaliers devant moi, vêtue d’une jupe qui la déshabillait si bien…
Si nous nous décidons à le faire, ce ne peut être ni aujourd’hui ni demain mais peut-être après demain.
Nous passerons rue Chabanais, sans penser un instant à Viollet Le Duc.
Plutôt à Édouard VII, cet Anglais aux paupières lourdes et aux mœurs légères, qui passait là avec du « demi-monde » du temps normalement consacré aux affaires du monde.
Nous flânerons d’un pas lent le long de la rue des Petits Champs jusqu’au passage Choiseul où nous serons désolés par l’invasion de restaurants supplantant les boutiques.
Puis, la rue Saint Augustin jusqu’à l’avenue de l’Opéra que nous remonterons jusqu’à l’arrêt du 95.
Nous nous assiérons un instant en face de « Brentano’s » et, comme chaque fois, nous regarderons ce qui était « la librairie américaine » en disant « elle était toute rouge, tu te rappelles ? Maintenant elle est marron… »
Pire, elle n’a plus rien de la « librairie américaine ».
Ça va être une chouette promenade.
À moins que nous n’allions voir « Douleur et gloire » d’Almodovar…
Ce serait bien aussi.

Commentaires

Si le temps le permet, je choisirais la promenade.

Alors comme ça, Brantano's est marron, et nous aussi, puisqu'elle n'a plus rien de la librairie américaine ???

Bonne journée de toute façon : ici alternance de soleil, de temps gris, d'averses, bref un temps "pas de saison".

Écrit par : Sophie | mardi, 11 juin 2019

Répondre à ce commentaire

Douleur et Gloire c'est une bonne option...je m'en suis régalée.

Écrit par : mume | mardi, 11 juin 2019

Répondre à ce commentaire

J'irai bien voir "Douleur et gloire"

Écrit par : heure-bleue | mardi, 11 juin 2019

Répondre à ce commentaire

Il fait effectivement un temps à aller au cinéma !
Bon film.

Écrit par : Fabie | mardi, 11 juin 2019

Répondre à ce commentaire

Douleur et Gloire est un très bon film. Juste un peu plombant quand même...

Écrit par : Anita | mardi, 11 juin 2019

Répondre à ce commentaire

je m'y suis un peu ennuyée... bon les images sont belles

Écrit par : ang/col | mardi, 11 juin 2019

Répondre à ce commentaire

et....finalement....vous avez fait quoi ????

Écrit par : emiliacelina | mardi, 11 juin 2019

Répondre à ce commentaire

Mais quel sentimental tu es !! ;-) Ta 2ème phrase réveille en moi de doux souvenirs... bref...
Mon réveil ce matin fut moins apaisé, je venais de faire un cauchemar moche : je faisais le ménage dans un couvent ! va donc savoir où on pioche des trucs pareils :-))

Écrit par : Praline | mardi, 11 juin 2019

Répondre à ce commentaire

Jolie balade.
Ou êtes-vous allés au cinoche ?

Écrit par : Berthoise | mercredi, 12 juin 2019

Répondre à ce commentaire

Super Almodovar. Je ne l'ai pas encore vu, mais je projette d'utiliser le prochain jour de pluie.
•.¸¸.•*`*•.¸¸☆

Écrit par : celestine | mercredi, 12 juin 2019

Répondre à ce commentaire

c'est marrant, un moment, au lieu de voir "marron", j'ai cru voir "macron" (déformation virtuelle?)

Je ne compte même plus les commerces qui ont disparu. Il reste heureusement de quoi prendre un café, une glace, tout ce qu'il faut ....................... Les brantanos sont dans les centres commerciaux, en dehors des rues commerçantes...

Écrit par : Pivoine | mercredi, 12 juin 2019

Répondre à ce commentaire

Tant mieux, tout ça finit bien.
Tiens, la prochaine fois que tu iras chez l'ophtalmo, demande-lui donc pourquoi l'ancien terme oculiste a disparu quand on a commencé à entendre parler des proctologues.
Sans doute pour éviter toute confusion.

Écrit par : Clair | jeudi, 13 juin 2019

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire