Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 19 août 2019

Le pas sage du printemps laisse des traces…

jenedoispasecriresurlemetro.jpg

Comme vous le pensez probablement, votre Goût préféré n’était pas toujours sage, lectrices chéries…
Je fouinais donc hier soir dans mes souvenirs pour trouver une punition et pourquoi elle m’était tombée dessus.
C’est là que le souvenir de la première « colle pour conduite inconvenante » m’a sauté à la mémoire comme un pavé sur le casque d’un CRS.
Il n’était évidemment pas question d’un délit qui relevât de la « Brigade des Mœurs » qui existait encore en ce temps là.
En classe de quatrième, au cours du troisième trimestre –rappelez-vous comme il faisait beau au printemps quand on entrait dans l’adolescence- un soleil de milieu de matinée particulièrement printanier nous donna des envies d’air du dehors…
Les plus audacieux d’entre nous prétendirent même que « Madame, ça sent ça sent mauvais ici, il faudrait ouvrir ! »
« Madame » acquiesça et désigna un des plus grands pour qu’il ouvrît les fenêtres, ce qu’il fit en montant sur une chaise.
Quand arriva la récré de midi nous entrâmes, malgré l’interdiction, à une grosse dizaine, soit le quart de la classe, dans la salle de cours.
Nous sommes montés sur des chaises pour admirer la rue qui sentait un peu l’essence mais beaucoup la liberté.
Toute cette affaire aurait pu se solder par une « colle à la maison », bénigne, si le sort ne nous avait offert une occasion de nous rendre célèbres...
Agrippés aux barreaux nous vîmes un cortège funèbre sortir de la rue Say, juste en face de nos fenêtres.
J’eus l’idée du siècle, celle qui prouve qu’en y mettant le ton on est suivi par une foule irréfléchie.
Mû par un sens aigu de la bêtise, j’ai hurlé « Vive la mariée ! »
Suivi illico par la grosse dizaine de copains pas plus malins que moi.
Devant l’air scandalisé des endeuillés nous descendîmes de nos chaises, pas très fiers de nous et sortîmes dans la cour.
Un « cafteur » avait « bavé » j’en étais sûr car quelques jours plus tard le censeur est passé dans la classe.
« Messieurs ! Des habitants du quartier sont venus se plaindre à moi du manque de respect de certains d’entre vous à l’égard de la dépouille mortelle que ces gens accompagnaient à sa dernière demeure ! »
Le censeur poursuivit : « J’ignore qui a lancé le premier  ce « Vive la mariée ! », particulièrement imbécile et irrespectueux en ces pénibles circonstances mais j’ai ici les noms de la poignée de voyous qui étaient dans cette salle ce jour là ! »
Un silence de mort s’abattit sur la classe.
Il lut une liste d’une douzaine de noms dont le mien.
Il remit le carnet dans la poche de sa veste et jeta vers nous un regard sévère.
« Eh bien messieurs, vous voilà conviés à passer jeudi prochain et jeudi de la semaine suivante, de huit heures à midi dans nos murs ! »
Après un bref silence, il ajouta « Je ne doute pas que ce sera l’occasion de grands progrès sur la compréhension de Caton d’Utique… »
C’est sûrement la plus longue version que j’ai dû me taper de toute ma scolarité.
Oh ça, j’ai bien compris ce qu’était le stoïcisme…
Et en plus j’ai pris une volée de ma mère…

Commentaires

Adrienne s'est fait serrer à jouer à chat dans une zone interdite.

Elle a été punie mais elle a bien joué quand même...
C'est là :
https://adrienne414873722.wordpress.com/

Écrit par : le-gout-des-autres | lundi, 19 août 2019

Répondre à ce commentaire

Ah ah... visualisant parfaitement la scène, je me suis mise à pleurer de rire. À ce point là peut être pas, mais j'aurais pu faire ce genre de bêtises... avec les idées loufoques qui me traversent parfois la tête.

Chez moi c'est http://uerbauolant.canalblog.com.

Écrit par : Pivoine | lundi, 19 août 2019

Répondre à ce commentaire

Pas bien méchant tout compte fait, toutes ces bêtises juste un peu de turbulence et d'agilité. Pas mal le coup de la tarte à terre !

Écrit par : delia | lundi, 19 août 2019

Délia aussi a expérimenté l'injustice...

C'est là :
https://deshirondellesetdespapillons.blogspot.com

Écrit par : le-gout-des-autres | lundi, 19 août 2019

Répondre à ce commentaire

Fabie nous donne la preuve qu'il y a des "surgé" intelligents.
Ça remonte le moral après toutes ces preuves de l'arbitraire et de l'injustcie qui courent les cours de récré et les classes.

C'est là qu'elle le dit :
http://monparcourscancerdusein.eklablog.com

Écrit par : le-gout-des-autres | lundi, 19 août 2019

Répondre à ce commentaire

Puisqu'il a dit lors du coup de l'araignée (je crois) qu'il était peut être surgé mais néanmoins homme, on va le croire. Tu avais quand même de la répartie, Fabie et du cran,je ne sais pas si j'aurais eu le même.

Écrit par : delia | lundi, 19 août 2019

Bon c'est vrai que tu avais fait fort ! ;)

Écrit par : Fabie | lundi, 19 août 2019

Répondre à ce commentaire

Pivoine est beaucoup plus raisonnable que bien des enseignants quand elle punit.
Et le dit bien là :

http://uerbauolant.canalblog.com

Écrit par : le-gout-des-autres | lundi, 19 août 2019

Répondre à ce commentaire

Heure-Bleue, évidemment n'était déjà pas sage (vous pensez si je sais qu'elle ne l'est toujours pas...)
Je connaissais cette aventure mais je ne m'en lasse pas...
C'est là :

http://heure-bleue.blogspirit.com/

Écrit par : le-gout-des-autres | lundi, 19 août 2019

Répondre à ce commentaire

On en apprend de belles sur Emilia-Celina qui était presque sage...
Elle nous le dit là :

http://emiliacelina.canalblog.com

Écrit par : le-gout-des-autres | lundi, 19 août 2019

Répondre à ce commentaire

Une histoire bien tournée qui a mal tourné en somme. C'est assez bien rendu cette narration, et j'imagine la scène ! j'imagine aussi la tête des gens et aussi la votre au retour du censeur !

Écrit par : delia | lundi, 19 août 2019

Répondre à ce commentaire

Bonjour Le Goût,
je suis venue tout à l'heure, 0 commentaire (dire que j'aurais pu être la 1ere! foutu ordi!)
Et maintenant je découvre tous les textes... tu vois, ça marche du feu de Dieu ta reprise des consignes de Lakevio du Goût! :-)

Écrit par : Ambre Neige | lundi, 19 août 2019

Répondre à ce commentaire

Oh, quels chenapans ! Vous l'avez bien mérité votre punition. Mais, d'un autre côté, c'était surtout de la bêtise d'enfants…Au fond, je suis sûre que tu faisais surtout ça pour faire le malin devant tes copains...Ca en a fait peut-être rire certains dans le cortège, va savoir !
Ca me fait penser que, ce matin, sur RTL, j'ai entendu un truc de ce genre au jeu du Quiz, où chacun y va de sa petite anecdote...On demande son métier au candidat "organiste"...Il a raconté qu'il avait joué la marche nuptiale quand est entré un cercueil dans l'église. Il avait confondu les cérémonies..
Pour l'instant, je n'ai pas encore écrit mon devoir. Bizarrement, je peine à trouver les bêtises que j'ai pu faire, seule ou avec mes frères et sœurs. Soit, il y en a trop, soit, j'étais une enfant sage (hum, hum), soit j'ai réussi à passer au travers des mailles du filet et à éviter moult punitions de l'instit et de ma mère, qui souvent remettait le couvert si on avait eu la malchance de venir chouiner..soit, je n'ai pas envie que ma famille me lise, famille à l'affût de ma réaction après la réunion familiale du 15 août qui fut chaude...me demande si je ne vais pas mettre en stand by mon blog si je n'arrive plus à me défouler.
En tout cas, je décerne la palme des punitions à Delia..Va donc faire ça maintenant à des élèves ! Tu te retrouverais plus vite qu'un éclair en prison.

Écrit par : julie | lundi, 19 août 2019

Répondre à ce commentaire

celle-là était méritée, tout de même :-)

Écrit par : Adrienne | lundi, 19 août 2019

Répondre à ce commentaire

Les "anarchistes" ne seront jamais compris :))

Écrit par : Nina | lundi, 19 août 2019

Répondre à ce commentaire

Tu ne l'avais pas volée celle là, j'ai suivi un enterrement après bien sûr, j'étais perdue, bon je me souviens encore de la mercuriale qui m'attendait à mon retour.

Écrit par : heure-bleue | lundi, 19 août 2019

Répondre à ce commentaire

Une petite ambiance du Bal des Quat'z'arts de Brassens...
Les potaches qui s'amuse d'un macchabée, ça ne mange pas de pain... mais la loi de la pesanteur est dure : celle du bras qui s'abattit sur vous d'une main de fer.
Histoire que vous compreniez bien assez tôt qui c'est Raoul.
•.¸¸.•*`*•.¸¸

Écrit par : celestine | mardi, 20 août 2019

Répondre à ce commentaire

Vive la mariée ! Ca c'est fort ! Je t'imagine très bien avoir cette apostrophe hors propos en l'occurence... mais si drôle !
Je suis encore en plein jet-lag, mais tu devras lire mon sage... mon très sage devoir et j'attends le verdict

Écrit par : Gwen | mardi, 20 août 2019

Répondre à ce commentaire

Gwen aussi nous dit que les profs ne sont pas toujours aussi intelligents que leur fonction l'exige...

C'est là:

http://bourlingueuse.canalblog.com

Écrit par : le-gout-des-autres | mercredi, 21 août 2019

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire