Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 03 décembre 2019

Glamour sera toujours Glamour...

Ce matin je suis gelé.
C’est prouvé par les dix-huit poils de mes mollets qui ont transformé ces derniers en une paire de hérissons à peine les jambes hors du lit.
Le pire était à venir.
Si le plafond de la cuisine n’était pas encore plein de stalactites qui tombent et le carrelage plein de stalagmites  qui montent, c’est tout juste.
J’ai failli rester collé au bouton de la chaudière en l’allumant car j’étais gelé. 
Bref, j’avais froid !
Oui, lectrices chéries, c’est l’hiver et comme tous les hivers, je me plains du froid…
J’ai néanmoins, après avoir enfilé une pelure dite « polaire » qui porte bien son nom car ça ne tient pas si chaud que ça, exécuté toutes les tâches de l’homme qui fait gaffe à sa meuf en se demandant si elle va rester patiente encore longtemps vu le temps que ça a déjà duré.
Toutes ces missions remplies, j’ai allumé les ordinateurs de la maison.
Mon bol de café à la main, j’ai ouvert mon navigateur.
MSN m’a alors asséné une nouvelle d’importance :

C’est scientifique : les femmes ont toujours plus froid que les hommes

C’est prouvé scientifiquement qu’ils disent…
Sachant que :
- Elle a toujours chaud.
- J’ai souvent froid.
J’en ai retiré qu’Heure-Bleue et moi formons un couple transgenre.
Je ne vois que ça.
 Bon, une preuve scientifique émise par « Glamour » étant sujette à caution, elle et moi allons rester sur une constatation mille fois –et même plus- mise à l’épreuve : Heure-Bleue est une femme et je suis un homme.
Nous disposons l’un sur l’autre d’informations d’ordre biologique dont nous nous assurons qu’elles restent valides.
Je peux donc vous affirmer lectrices chéries que « Glamour » n’est pas forcément la source la plus fiable qui soit en matière scientifique.
D’ailleurs, la revue « La Recherche » notre version de « Scientific American » ne cite jamais « Glamour » dans ses articles, pas plus que les revues « The Lancet » ou « La revue du Praticien ».
Mais quand même, l’idée qu’il puisse y avoir une raison sensée au fait que les uns ont moins froid que les autres me rassure.
La vraie raison ne serait-elle pas que l’hiver voit des SDF mourir de froid alors que c’est plus rare dans les appartements chauffés ?

Commentaires

Hier je lisais un titre dans la même veine, prétendant que c'était une des principales causes de disputes dans les couples, le trop chaud de l'un et le trop froid de l'autre, qui remonte en douce le thermostat et a besoin de plus de couvertures ;-)

Écrit par : Adrienne | mardi, 03 décembre 2019

Répondre à ce commentaire

je suis comme toi : frileuse ! Un polaire par dessus un cachemire, ça le fait !

Écrit par : ang/col | mardi, 03 décembre 2019

Répondre à ce commentaire

Mon père nous a longtemps bassinées, ma mère , mes soeurs et moi, parce que nous nous blottissions auprès - ou pas loin (il n'y avait pas de la place pour tt le monde) - de la cuisinière.
Et qu'il avait trop chaud, il essayait bien d'entrebailler une porte, vite refermée, et se plaignait de passer ses soirées à aller remplir le panier de bois !

Bizarrement, en vieillissant, il s'est mis à avoir toujours froid et à reproduire nos récriminations de jeunesse.

Mais c'était toujours homme vs/femme

Écrit par : Sophie | mardi, 03 décembre 2019

Répondre à ce commentaire

Oui ... il fait plus froid en hiver sous nos climats. Quant à la vrair raison que tu évoque, c'est à peu prés certain !

Écrit par : delia | mardi, 03 décembre 2019

Répondre à ce commentaire

J'ai toujours les pieds et les mains gelées !
Durant très longtemps, Zhom avait toujours chaud, mais je me marre car il a de plus en plus souvent froid (pas plus que moi, mais parfois bien autant

Écrit par : Fabie | mardi, 03 décembre 2019

Répondre à ce commentaire

bon cela a coupé à la parenthèse ")"
du coup j'arrive à avoir, dans la maison, la température qui me convient !

Écrit par : Fabie | mardi, 03 décembre 2019

Répondre à ce commentaire

je viens d'enfiler quatre pulls , écharpe bonnet , et quand j'aurai trop chaud , sauve qui peut , ça va valdinguer

Écrit par : epalobe | mardi, 03 décembre 2019

Répondre à ce commentaire

C'est le sujet de mon post aujourd'hui. Je hais la chaleur, j'ai toujours trop chaud même par moins quinze. Et je souffre encore du réchauffement climatique en décembre !
Tu es comme mari, toi. Mais comment vous êtes fabriqués ?

Écrit par : SdL | mardi, 03 décembre 2019

Répondre à ce commentaire

Tu es bien le seul homme frileux que je connaisse ! J’avoue que cela m’épate.
J’ai grand horreur des maisons et appartements mal ou pas chauffés. Je les évite, et le dis très franchement aux gens qui me connaissent. Je préfère qu’on se rencontre en lieu sûr, bien chauffé !
Allez bon courage, plus que quelques mois à te cailler le matin ! (Et si te couvrait le matin au réveil ?)

Écrit par : Anita | mercredi, 04 décembre 2019

Répondre à ce commentaire

Mon ex mari disait toujours qu'avoir chaud, c'est un luxe... bien que ne me souvenant pas avoir eu froid dans la maison de mes parents, j'étais d'accord avec lui. Il avait dormi dans une soupente gelée. À Gand, avec d'autres jeunes, il montait des seaux de charbon chez les personnes âgées. Bon, c'était une parenthèse... j'adore le coup des stalactites et des stalagmites. Ton humour... c'est le même que dans ma famille en fait :-)

Écrit par : Pivoine | mercredi, 04 décembre 2019

Répondre à ce commentaire

Ma mère parlait aussi toujours de stalactites... qu'on n'a jamais vues d'ailleurs...

Écrit par : Pivoine | mercredi, 04 décembre 2019

Répondre à ce commentaire

Ta bannière est une parfaite illustration de ces problèmes thermiques. ;-)
M'est avis qu'Yves Rénier (Ben oui, je crois toujours voir Yves Rénier sur cette photo, c'est dingue) se les gèlerait moins s'il portait un fagot de bois ou un ballot de paille...
Je dis ça...
•.¸¸.•*`*•.¸¸☆

Écrit par : celestine | mercredi, 04 décembre 2019

Répondre à ce commentaire

J'ai ce qu'il vous faut :

"La couette Bleu Câlin modulable: une belle découverte."

Écrit par : Yvanne | mercredi, 04 décembre 2019

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire