Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 04 décembre 2019

Ma petite entreprise...

On reçoit de ces courriels parfois…

61Y1sm5Q6PL._AC_UL320_ML3_.jpg

Retarder-lejaculation-prematuree-anneau-penien-anneau-de-silicone-_1.jpg

Ce matin, on me propose des « trucs » invraisemblables.
Ça arrive de temps à autre.
La fréquence de ces « spams » avait diminué jusqu’à quasiment disparaître.
Je recevais bien une ou deux fois dans le mois, suivant des « clics » imprudents sur certaines publicités qui m’envoyaient parfois sur des sites étrangers.
On me promettait alors mille félicités dans des bras de blondes éblouissantes à condition que j’y claque la moitié de mes revenus et aille faire un tour en Europe de l’Est.
Ce matin donc, est réapparue une publicité que je croyais tombée en désuétude tant elle était devenue rare.  
J’ai jeté un œil, d’abord indifférent, puis intéressé et enfin effrayé sur une offre étrange.
Elle m’eut intéressé si j’avais été doté de plus de curiosité que de connaissances en mécanique et en biologie.
Figurez vous, lectrices chéries, que dans ce courriel on proposait divers outils, qu’au départ j’ai cru destinés à soutenir, sinon un physique, du moins une imagination défaillante, en matière de câlin.
En mâle averti je me suis précipité pour lire le détail des performances attendues desdits outils.
Bien m’en a pris !
J’ai économisé, outre de quoi récompenser au moins une douzaine d’ardentes houri tarifées, des souffrances à côté desquelles, le Chant V du deuxième cercle de l’Enfer est une aimable plaisanterie (je conseille à tous et toutes la lecture ou la relecture de la Divine Comédie, le deuxième cercle de l’Enfer les renseignera bien mieux sur la luxure que je ne saurai jamais le faire).
Dans ce mail, donc on me propose des outils invraisemblables dont l’un m’a fait faire une gymnastique dont je ne me serais jamais cru capable à mon âge.
Imaginez votre Goût chéri sursautant en serrant les fesses tout en croisant les cuisses de sorte que l’équipement fourni à votre serviteur par dame Nature ne puisse en aucun cas être endommagé, le tout en gardant un œil méfiant sur le catalogue et, j’insiste, et SANS TOMBER !!!
Le truc en question, était-il expliqué, garantissait un orgasme inoubliable à votre partenaire pour 9.99 $ seulement.
Ce prix là était modeste, certes, mais l’autre...
Celui que vous deviez payer en souffrances était, si j’ose user du mot, d’un autre calibre.
Souffrances  dignes de l’imagination du dieu Baal, ce plaisantin qui exigeait que des bébés fussent jetés vivants dans la gueule béante de sa statue chauffée au rouge.
Que je vous dise, lectrices chéries, l’idée de base de l’invention infernale partait du prédicat bien connu des amants de bistrot :
«Plusse que c’est long, plusse que c’est bon».
Ca part d’un bon sentiment, ça montre que l’égoïsme câlinesque perd du terrain, mais il faut quand même regarder de près à la méthode
Donc, disais-je, pour que ce soit le «plusse long» possible et donc le « plusse bon » possible, il fallait retarder l’éjaculation du mâle toujours pressé.
Je conçois bien l’affaire mais là où j’ai tiqué, c’est sur la méthode.
Pas question de se mettre à rêvasser à son prochain tiers provisionnel ou se laisser distraire par les bruits de la rue pour permettre à sa moitié de vous rejoindre tranquillement, non.
Il était ici question d’enserrer le membre présumé coupable de promptitude d’oiseau dans un collier, genre collier pour tuyau à gaz ou serre-câble d’électricien, de façon à éviter la hâte du mâle.
À la vue de l’engin, il ne faisait aucun doute qu’aucun homme normalement constitué n’allait éjaculer dans l’instant.
Ni même dans l’année qui suit...
De nos jours, on semble vraiment prêt à tout pour assurer la marge nette de « sa petite industrie » comme disait Bashung…

Commentaires

Rien qu'à voir les engins en question, ça doit couper court à toute entremise. A mon avis, à moins de tomber sur une bande de tortionnaires, je ne vois pas bien qui peut utiliser ces ustensile de bourreaux.

Écrit par : delia | mercredi, 04 décembre 2019

Répondre à ce commentaire

Tu reçois des mails bizarres quand même ! ;)

Écrit par : Fabie | mercredi, 04 décembre 2019

Répondre à ce commentaire

Il n’y a que des esprits dérangés pour inventer des trucs pareils ... en ce moment je reçois des mails avec des lave vaisselle de toutes marques ... mais c’est normal, j’ai Fais des recherches pour trouver le moins cher et le plus performant ... ce qui a été concluant et effectué !

Écrit par : Francelyne | mercredi, 04 décembre 2019

Répondre à ce commentaire

Tu reçois des drôles de mails quand même ; le pire que j'ai eu en la matière c'est la pub pour la petite pilule bleue destinée au mâle que je ne suis pas.

Alors à côté de tes engins, c'est de la gnognotte ! Même avec beaucoup d'imagination.

Écrit par : Sophie | mercredi, 04 décembre 2019

Répondre à ce commentaire

Tu expliques tellement bien tout ça ! Soit tu es un fin connaisseur, soit tu sais parfaitement lire les notices explicatives.

Écrit par : Yvanne | mercredi, 04 décembre 2019

Répondre à ce commentaire

beurk, des engins de torture !

Écrit par : ang/col | mercredi, 04 décembre 2019

Répondre à ce commentaire

tiens , en visite en clinique tout à l'heure , j'ai vu du "matos " à l'air qui avait bien besoin de "raffermisseurs", quelle vue.....
as tu tout testé ? hou , je ris toute seule encore

Écrit par : epalobe | mercredi, 04 décembre 2019

Répondre à ce commentaire

je viens de relire tes quatre dernieres notes que j'avais déà lues mais que je n'avais pas commentées (oui! j'ai honte) mais les relre me font passer un bon momet car je suis obligée de sourire .... et par les temps qui courent c'est bon à prendre !

Écrit par : emiliacelina | mercredi, 04 décembre 2019

Répondre à ce commentaire

Les voies de Priape sont impénétrables ( encore que… ) et l'esprit humain tortueux pour certains. Ce genre de truc a le don de me donner des fous rires inextinguibles. J'imagine l'installation, l'utilisation… Un peu comme certains chanteurs (es) sans la bande son.
Un tue l'amour quoi !

Écrit par : SdL | jeudi, 05 décembre 2019

Répondre à ce commentaire

Eh ben... Eh ben... que d'argent jeté... Je me demande si il y a vraiment des clients pour ça...

Écrit par : Pivoine | jeudi, 05 décembre 2019

Répondre à ce commentaire

Oh my gode ! Que c'est bien tourné tout ça...
J'ai eu un petit orgasme en te lisant , mais des zygomatiques seulement, je te rassure. Quoique...
•.¸¸.•*`*•.¸¸☆

Écrit par : celestine | jeudi, 05 décembre 2019

Répondre à ce commentaire

Les méthodes les plus efficaces sont pourtant gratuites, me semble-t-il.
Ce qui m’intéresserait, moi, c’est de savoir si vraiment des hommes achètent.

Écrit par : Val | jeudi, 05 décembre 2019

Répondre à ce commentaire

Le marché existe, donc...
Sinon, tu crois qu'on exterminerait les rhinocéros au prétexte que leur corne réduite en poudre est censée allonger et durcir l'objet du délit ?

Écrit par : le-gout-des-autres | jeudi, 05 décembre 2019

faut vraiment être désespéré pour s'offrir des instruments de torture de ce genre... et y croire!

Écrit par : Adrienne | vendredi, 06 décembre 2019

Répondre à ce commentaire

Ah ! Tu as enfin reçu la pub que tu m'avais demandée de rechercher pour toi…
oui, oui, c'est bien le truc que j'utilise…
Enfin disons que j'utilisais… car depuis j'ai le zgeg nécrosé et une burne genre ballon de rugby, mais sinon, ça va…
;-))

Écrit par : alainx | vendredi, 06 décembre 2019

Répondre à ce commentaire

Puisque tu as ouvert le mail, ils vont continuer à t’en envoyer du même acabit !

Écrit par : Anita | vendredi, 06 décembre 2019

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire