Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 24 février 2020

Devoir de Lakevio du Goût N°27

devoir de Lakvio du Goût_27.jpg

Si vous commenciez votre devoir par :
« Distendu, ralenti, comme dans un rêve, c’était la musique d’Avril au Portugal. »
Le terminiez par :
« Et de nouveau son regard s’attardait sur mes mains. »
Tout ça en brodant pour lundi une histoire autour de cette aquarelle de John Salminen.


Distendu, ralenti, comme dans un rêve, c’était la musique d’Avril au Portugal.
Cet air m’a frappé tout de suite et quand je l’ai reconnu j’ai failli m’arrêter.
Il sortait d’une fenêtre du boulevard et je suis sûr qu’il s’était répandu jusque dans les allées du Père Lachaise.
J’allais « la » voir, si l’on peut dire puisqu’elle était quelque part dans ce cimetière mais je ne savais où.
Je me rapprochais de l’entrée quand nous nous sommes reconnus.
Je l’avais vu une fois, il y a longtemps, quand je l’avais croisé sur les grands boulevards.
Il était avec elle.
Elle… Je lui avais dit si souvent « Pourquoi ne le quittes tu pas ? »
Elle avait chaque fois répondu « J’ai pris des engagements, je m’y tiens, c’est comme ça… »
Alors nous nous contentions de rêver que peut-être, un jour…
Aujourd’hui en le voyant j’ai hoché la tête en une sorte de salut distant.
Il m’a surpris soudainement à me demander « Vous voulez prendre un verre au café ? »
J’ai hésité puis acquiescé, on ne sait jamais, peut-être apprendrais-je quelque chose.
En m’asseyant, je me suis rappelé la dernière fois que je l’avais vue.
Je lui avais encore demandé « « Pourquoi ne le quittes tu pas ? », elle avait souri puis répondu « Tu te rappelles ce qu’on a fait aujourd’hui ? Il ne faudrait pas ajouter à l’accident un délit de fuite… »
Et je me demandais, alors qu’il tirait la chaise, ce qu’elle avait bien pu lui trouver.
Une fois assis, j’ai demandé un café et lui « un demi », ça m’a surpris de le voir boire de la bière le matin.
Il a soudain dit
- Je sais… Elle m’en a parlé et je me demande ce qu’elle pouvait bien vous trouver… 
- Ah…
Il regardait mes mains avec attention.
J’ai regardé les siennes, il avait les doigts courts et les ongles carrés.
Il m’est venu de drôles d’images à l’esprit, je me suis imaginé ces doigts…
Il a détaché les yeux de mes mains et m’a demandé :
- Mais qu’est-ce qu’elles ont ?
J’ai su tout de suite et je me suis demandé ce qu’elle avait bien pu lui dire là-dessus.
C’était quand même très privé il me semble.
Je me suis contenté de :
- Quoi donc ?
Il a poussé un profond soupir et s’est levé.
Et de nouveau son regard s’attardait sur mes mains…

Commentaires

Adrienne nous donne une version écrite du tableau "Le tricheur".

C'est là :

https://adrienne414873722.wordpress.com/2020/02/24/t-comme-tu-connais-cet-air/

Écrit par : le-gout-des-autres | lundi, 24 février 2020

Répondre à ce commentaire

Alainx commence une histoire en tentant de nous faire croire qu'elle finit.

C'est là :

https://alainx3.blogspot.com/2020/02/breve-rencontre.html

Écrit par : le-gout-des-autres | lundi, 24 février 2020

Répondre à ce commentaire

Tu as passé trop de temps au Père Lachaise l'année dernière.

Écrit par : heure-bleue | lundi, 24 février 2020

Répondre à ce commentaire

Fabie nous conte la rencontre d'un mufle qui copnfond amour et femme de ménage qu'on peut sauter.

C'est là :

http://monparcourscancerdusein.eklablog.com/voyage-en-camping-car-a182534598

Écrit par : le-gout-des-autres | lundi, 24 février 2020

Répondre à ce commentaire

ce n'est plus la peine d'aller lire les autres, avec tes petits résumés ;-)

Écrit par : Adrienne | lundi, 24 février 2020

Répondre à ce commentaire

Gwen a eu la chance de trouver la sollicitude dont elle avait besoin sans se l'avouer.
C'est le genre à perdre une main en disant "bah, je ma servirai de l'autre" en oubliant qu'elle n'est pas ambidextre...

C'est là :

http://bourlingueuse.canalblog.com/archives/2020/02/24/38047009.html

Écrit par : le-gout-des-autres | lundi, 24 février 2020

Répondre à ce commentaire

Sylvie de L me rappelle que Julie Driscoll m'a charmé dans les sixties et qu'elle sombre rapidement dans la rêverie...
J'aime bien ce qu'elle écrit.

C'est là :

http://etcaeteraet.canalblog.com/archives/2020/02/21/38044525.html

Écrit par : le-gout-des-autres | lundi, 24 février 2020

Répondre à ce commentaire

Bien tristounet tout ça...

Écrit par : Fabie | lundi, 24 février 2020

Répondre à ce commentaire

Val nous rappelle avec force l'éternelle querelle entre les techniciens qui font et les commerçants qui vendent ce qu'ont fait les premiers.
Chacun disant à l'autre "sans moi tu ne serais rien".
Chacun ayant raison et méprisant l'autre.

C'est là et c'est bien dit :

http://motsdeval.canalblog.com/archives/2020/02/23/38050001.html

Écrit par : le-gout-des-autres | lundi, 24 février 2020

Répondre à ce commentaire

Heure-Bleu nous dit une rencontre qui survient opportunément après le largage d'un imbécile.

C'est là:

http://heure-bleue.blogspirit.com/archive/2020/02/21/devoir-de-lakvio-du-gout-n-27-3147135.html

Écrit par : le-gout-des-autres | lundi, 24 février 2020

Répondre à ce commentaire

C'est triste quand même…
il serait temps que le printemps revienne avant que ne fleurissent sur le dos des mains des « fleurs de cimetière »…
;-)

Écrit par : alainx | lundi, 24 février 2020

Répondre à ce commentaire

Oui vraiment... Qu'est-ce qu'elle lui trouvait ?

Écrit par : Gwen | lundi, 24 février 2020

Répondre à ce commentaire

Comme une oeuvre inachevée votre aventure. Le mienne n'est pas plus réjouissante, moins bien présentée et beaucoup plus succincte. mais elle est là :

http://deshirondellesetdespapillons.blogspot.com/

Écrit par : delia | lundi, 24 février 2020

Répondre à ce commentaire

Delia nous conte l'histoire d'une séparation cruelle et définitive.

C'est là :

http://deshirondellesetdespapillons.blogspot.com/2020/02/avril-au-portugal.html

Écrit par : le-gout-des-autres | lundi, 24 février 2020

Répondre à ce commentaire

en fait, je ne dis rien... http://leeloo11.over-blog.com/2020/02/je-vais-vous-raconter-ce-qui-m-est-arrive.html

Écrit par : livfourmi | lundi, 24 février 2020

Répondre à ce commentaire

des mains aux supers pouvoirs ? Je suis allée mettre le mien chez Colombine : http://demainestunautrejour.eklablog.com/

Écrit par : ang/col | lundi, 24 février 2020

Répondre à ce commentaire

Livfourmi semble être tombée dans un piège.
Pire, elle souhaite y rester...

C'est là :

http://leeloo11.over-blog.com/2020/02/je-vais-vous-raconter-ce-qui-m-est-arrive.html#ob-comment-ob-comment-99844293

Écrit par : le-gout-des-autres | lundi, 24 février 2020

Répondre à ce commentaire

Colombine règle de façon efficace ces histoires de concurrence déloyale...

C'est là :

http://demainestunautrejour.eklablog.com/pas-touche-a182647856

Écrit par : le-gout-des-autres | lundi, 24 février 2020

Répondre à ce commentaire

Pourquoi aime-t-on ?
Pourquoi reste-t-on ?
Où se nichent la séduction et le désir ?
Ton texte me fait réfléchir ce matin.

Écrit par : Berthoise | mardi, 25 février 2020

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire