Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 06 avril 2020

Devoir de Lakevio du Goût N° 33

devoir de lakevio du gout_33.jpg

Peu de monde, très peu de monde dans cette rue qui descend du Sacré-Cœur vers la place Saint-Pierre.
Je peux vous le dire, lectrices chéries, cette rue faite d’escaliers est la rue Paul Albert.
Mais où va cette femme qui les descend sous la pluie ?
Quel devoir ou quelle aventure la mène ?
Qu’est-ce qui la pousse à sortir alors que, dans tout le pays, chacun est appelé à rester chez soi ?
Si vous avez une idée, nous la lirons tous avec plaisir, intérêt ou le cœur serré, c’est selon.
Mais nous la lirons lundi puisque désormais, c’est « l’école à la maison »…

Sacré John Salminem !
Chaque fois que je suis en haut de ces escaliers, je pense à lui.
Combien de fois a-t-il pris un café dans un des deux bistrots sur la petite place qui surplombe ces marches ?
J’avais remonté la rue du Mont-Cenis depuis un endroit qui était resté crasseux et mal famé depuis le XIXème siècle et avais emprunté la rue du Chevalier de la Barre « Supplicié à l’âge de vingt ans pour n’avoir pas salué une procession » jusqu’à la rue Paul Albert.
J’aime la rue Paul Albert.
Pas dans sa partie toute bête de rue maintenant asphaltée mais dans ce petit bout de rue qui va d’une petite place pavée à un petit carrefour via une volée d’escaliers.
Aujourd’hui le temps est printanier mais nuageux alors je descends ces marches le cou rentré dans les épaules faisant attention aux marches glissantes de l’humidité ambiante.
Un instant, je sors la tête de mes épaules pour regarder vers le bas, vers ce café qui a remplacé la boulangerie de mon enfance et où j’ai rendez-vous.
Oui, j’ai rendez-vous avec elle.
C’est là que je la vois qui descend, je l’ai reconnue à son pas.
Je ne dis rien, je ne l’appelle pas, je la regarde glisser légèrement d’une marche à l’autre et me demande à quoi lui sert ce parapluie car il ne pleut pas.
Puis elle arrive au bas de l’escalier, s’arrête un instant puis replie son parapluie et tourne la tête vers la terrasse du café.
Elle n’y voit pas ce qu’elle cherche, regarde vers la rue Ronsard déserte et n’y voit que la verdure qui tombe des faux rochers du jardin du Sacré-Cœur.
Mon pas a dû attirer son attention car elle se retourne.
Elle sourit.
Elle est si belle quand elle sourit…

Commentaires

Ma participation est là : http://yvanne19@canalblog.com

Écrit par : Yvanne | lundi, 06 avril 2020

Répondre à ce commentaire

C'est plutôt ici http://yvanne19.canalblog.com/archives/2020/04/06/38171815.html ;-) !

Écrit par : Passion Culture | lundi, 06 avril 2020

Adrienne nous montre bien que si notre avnir est derrière nous, nous espérons quand même avoir un futur...

C'est là :

https://adrienne414873722.wordpress.com/2020/04/06/e-comme-escono/

Écrit par : le-gout-des-autres | lundi, 06 avril 2020

Répondre à ce commentaire

Alainx nous conte "une histoire de fin du monde"
Alors qu'il y a gros à parier que quand ça arrivera ce ne sera que l'histoire de la fin d'un monde...

C'est là :

https://alainx3.blogspot.com/2020/04/un-coin-de-parapluie.html

Écrit par : le-gout-des-autres | lundi, 06 avril 2020

Répondre à ce commentaire

Fabie a peur qu'un proche n'ait fait les frais de la rapacité des gestionnaires de maison de retraite.

C'est là :

http://monparcourscancerdusein.eklablog.com/le-tri-des-patients-a184528528

Écrit par : le-gout-des-autres | lundi, 06 avril 2020

Répondre à ce commentaire

Gwen nous explique assez clairement que la révolte n'est pas l'inconscience et que le courage n'est pas la témérité.

C'est là:

http://bourlingueuse.canalblog.com/archives/2020/04/06/38170892.html

Écrit par : le-gout-des-autres | lundi, 06 avril 2020

Répondre à ce commentaire

Heure Bleue ;-) ? Pour moi, ce sera le coeur serré : http://passionculture.be/2020/04/06/fugaces-souvenirs/

Écrit par : Passion Culture | lundi, 06 avril 2020

Répondre à ce commentaire

Heure-Bleue a des souvenirs qui lui font de la peine et sont activés par le confinement.

Vous pouvez le lire là :

http://heure-bleue.blogspirit.com/archive/2020/04/03/33eme-devoir-de-lakevio-du-gout-3148742.html

Écrit par : le-gout-des-autres | lundi, 06 avril 2020

Répondre à ce commentaire

Livfourmi nous rappelle qu'en période de confinement on regarde les choses différemment...

C'est là :

http://leeloo11.over-blog.com/2020/04/che-sara-della-mia-vita.html

Écrit par : le-gout-des-autres | lundi, 06 avril 2020

Répondre à ce commentaire

Val nous dit quelque chose qui n'est pas un conte mais plutôt un reportage.
C'est là :

http://motsdeval.canalblog.com/archives/2020/04/06/38170871.html

Écrit par : le-gout-des-autres | lundi, 06 avril 2020

Répondre à ce commentaire

PassionCulture nous parle comme Prévert et nous montre que finalement, quelle connerie le coronavirus..

C'est là :

http://passionculture.be/2020/04/06/fugaces-souvenirs/

Écrit par : le-gout-des-autres | lundi, 06 avril 2020

Répondre à ce commentaire

Colombine nous prouve qu'on peut se distraire de façon agréable en faisant oeuvrre pie en ces pèriodes de stress du personnel soignant...

C'est là :

http://demainestunautrejour.eklablog.com/attestation-de-sortie-a184576342

Écrit par : le-gout-des-autres | lundi, 06 avril 2020

Répondre à ce commentaire

Ambre-Neige nous relate la découverte d'une des chose les plus merveilleuses qui soient.

C'est là:

http://enviededouceur.canalblog.com/archives/2020/04/06/38172003.html

Écrit par : le-gout-des-autres | lundi, 06 avril 2020

Répondre à ce commentaire

Mystère ! Je pensais tout bêtement que l'on devait indiquer sa participation le lundi à la suite du texte du Goût. C'est du moins ce qu'il m'avait précisé au début de mes écrits ici. Je n'y comprends rien. Peut-on m'expliquer ?

Écrit par : Yvanne | lundi, 06 avril 2020

Répondre à ce commentaire

Je crains bien qu'Yvanne ne soit déçue sous peu et que la religion Economie ne reprenne du poil de la bête par la voix de ses grands-prêtres les Investisseurs et ne repousse ceux qu'on encense aujourd'hui dans les arrière-cours de la société.

C'est là :

http://yvanne19.canalblog.com/archives/2020/04/06/38171815.html

Écrit par : le-gout-des-autres | lundi, 06 avril 2020

Répondre à ce commentaire

Je ne suis pas dupe le Goût, je ne vis pas sur une autre planète. Là, je me suis mise dans la peau d'une très jeune femme et peut-on reprocher à la jeunesse d'avoir de l'espoir ? Que serait leur vie alors sans cela ? Peut-on les empêcher de penser qu'un jour le monde ne sera pas régi par des vieux cons ? Ils sont à la manœuvre pour que cela change et je veux y croire. Voilà tout.

Écrit par : Yvanne | lundi, 06 avril 2020

Nous sommes nombreux à l'espérer mais certaines voix, alors que rien n'est joué, s'élèvent déjà pour nous dire qu'il ne faut pas croire que l'investisseur à décidé de faire une croix sur l'ardoise, que le trader s'est converti à l'aide humanitaire et qu'on doit arrêter de rêver qu'on ne perdra plus notre vie à gagner les fortunes des autres.

Écrit par : le-gout-des-autres | lundi, 06 avril 2020

Fleur bleue tu étais, fleur bleue tu es, fleur bleue tu restes.

Écrit par : heure-bleue | lundi, 06 avril 2020

Répondre à ce commentaire

Ah l'amour qui fait qu'on reconnait le pas de l'être aimé...

Écrit par : Fabie | lundi, 06 avril 2020

Répondre à ce commentaire

Chute tendre. Simple et sublime.

Écrit par : Val | lundi, 06 avril 2020

Répondre à ce commentaire

« Le meilleur est quand on monte l'escalier », dit-on. Pour elle et lui c'est quand on les descend…
un joli texte plein d'émotion est très évocateur de ce quartier parisien que tu aimes.

Écrit par : alainx | lundi, 06 avril 2020

Répondre à ce commentaire

Fleur bleue et romantique !
J'ai participé, à ma façon ;-)
http://prali.canalblog.com/archives/2020/04/06/38172443.html#comments

Écrit par : Praline | lundi, 06 avril 2020

Répondre à ce commentaire

Ainsi nous nous sommes rencontrés ? C'est si loin maintenant et puis j'ai tellment changée en si peu de temps, même ma fille ne m'a pas reconnue ! J'aime beaucoup ton récit et j'aime aussi le côté géographico-historique. Tu me donnes encore l'occasion d'égrener des bons souvenirs, Un grand merci, et c'est ici :
http://deshirondellesetdespapillons.blogspot.com/

Écrit par : delia | lundi, 06 avril 2020

Répondre à ce commentaire

Comme ce n'est pas le dernier article lisible sur le blog de Délia, voici son lien exact :

http://deshirondellesetdespapillons.blogspot.com/2020/04/o-rage.html

Écrit par : Fabie | lundi, 06 avril 2020

Nous voici en plein romantisme avec ce récit qui nous a fait sortir de notre confinement ! Et elle est si belle !
Etait-ce toi que son regard cherchait dans ce bistrot ?

Écrit par : Gwen | lundi, 06 avril 2020

Répondre à ce commentaire

non seulement tu recycles les tableaux, mais aussi l'histoire ;-)

Écrit par : Adrienne | lundi, 06 avril 2020

Répondre à ce commentaire

Delia nous fait traverser un siècle en quelques phrases l'air de rien.

C'est là :

https://deshirondellesetdespapillons.blogspot.com/2020/04/o-rage.html

Écrit par : le-gout-des-autres | lundi, 06 avril 2020

Répondre à ce commentaire

Oui. TU es encore plus fleur bleue que moi, ce qui va bien d'ailleurs avec Heure bleue o;) mais je ne dirai pas que je ne crois plus à l'amour ......................... ça y est, j'ai participé, c'est là.

http://uerbauolant.canalblog.com surprise !

Écrit par : Pivoine | lundi, 06 avril 2020

Répondre à ce commentaire

Eh bien, à l'idée d'aller tous vous lire, mon moral va mieux...

Écrit par : Pivoine | lundi, 06 avril 2020

Répondre à ce commentaire

Pivoine nous écrit un conte de fée.

C'est là :

http://uerbauolant.canalblog.com/archives/2020/04/06/38173355.html

Écrit par : le-gout-des-autres | lundi, 06 avril 2020

Répondre à ce commentaire

elle glisse d'une marche à l'autre ????? Moi !.. Rien que de regarder ces marches je m'imagine en rater une !

Écrit par : emiliacelina | lundi, 06 avril 2020

Répondre à ce commentaire

romantique...

Écrit par : ang/col | lundi, 06 avril 2020

Répondre à ce commentaire

C'est mon boulot de fleur bleue.

Écrit par : le-gout-des-autres | lundi, 06 avril 2020

Écrire un commentaire