Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 09 avril 2020

On devra manger l'omelette sans eux...

Hier, j’ai donc fait comme chaque jour.
Une note, un tour de pâté de maison.
Sur l’attestation que je commence à avoir marre de recopier en deux exemplaires sur une feuille A4 coupée en deux, j’ai écrit, mentant comme un ministre :
Je soussigné, etc. Certifie que mon déplacement est lié au motif suivant : etc. »
Nous sommes donc descendus, arrêtés au kiosque qui, étonnamment proposait
« Télérama » la revue de télé pour ceux qui ne regardent pas la télé.
La chance a voulu qu’une dame, prudente, prenne les deux exemplaires du dessus de la pile, munie d’une paire de gants qu’elle venait d’enfiler.
J’ai pris l’exemplaire suivant et ai payé « sans contact » avec la « Visa ».
Le type n’a pas dit un mot.
Je me suis contenté d’un « merci » fait d’une inclinaison de tête.
Nous avons continué et descendu la rue de la Jonquière quasiment vide jusqu’à la Cité des Fleurs.
Hélas, elle était fermée et on nous avisait par voie d’affichette que « la Cité des Fleurs étant devenu un lieu de promenade, la tranquillité des habitants était troublée. »

20200408_161500.jpg

Alors nous sommes repartis en sens inverse…
Sur le chemin, une épicerie ouverte, pleine de monde, les clients collés les uns aux autres.
Le passage d’un type, un « TPE » à la main m’a donné une idée.
Depuis le trottoir je l’ai hélé.
- S’il vous plaît, vous avez des œufs ?
Il n’a rien dit, s’est retourné, a attrapé une boîte de six œufs et me l’a tendue.
Comme pour « Télérama », j’ai payé « sans contact » et nous avons continué notre chemin vers la maison.
Une boutique « branchouille » qui servait les gens sur le trottoir, des tableaux posés devant l’entrée indiquant les légumes disponibles tandis que les tenanciers servaient les clients qui faisaient la queue.
La lumière de mes jours, profitant de ma vue, qu’elle trouve scandaleusement perçante, m’a demandé ce que proposait la boutique et déclina.
C’est là que j’ai vu quelque chose d’étonnant sur la vitrine d’une clinique.
Moi qui avais toujours pensé que les « Soins de suite gériatriques » était un euphémisme pour « thanatopraxie », j’ai été surpris.
Mais non, d’après la lumière de mes jours, dont la fraîcheur d’âme me ravit chaque jour, il s’agit de rééduquer les vieux après une opération.
Près de la place, nous sommes tombés dans un piège.
Une boulangerie « bio » proposait des baguettes que nous avons trouvé délicieuses.
Hélas, il y avait ce piège, un « piège de quatre cents grammes » comme l’a indiqué la balance ce matin.
Des gâteaux… Mon dieu ces gâteaux… Une merveille de gâteaux.
« Maison » en plus, ces gâteaux…
Bref, quatre cents grammes…

Commentaires

Profitez de vos "cheveux blancs" pour vous faire honteusement aider (tant que ça marche) :)

Écrit par : Nina | jeudi, 09 avril 2020

Répondre à ce commentaire

Je pense que tu n'as pas résisté à la montagne de gâteaux. Comme on dit chez moi, ce qui est pris n'est plus à prendre. La rue de la Jonquière, ça monte par là non ?

Écrit par : delia | jeudi, 09 avril 2020

Répondre à ce commentaire

quand je te lis, je te vois marcher, parler... lol c'est extra...bon, pour le pain bio...surtout frai ...il faut 2 baguettes ici une pour chacun...et les gâteaux...pourquoi s'en priver... ? au diable les 400 gr....je viens de faire un gâteau au citron...lol c'est si bon...ces petits rien du tout...la la la ....

Écrit par : Charlotte17 | jeudi, 09 avril 2020

Répondre à ce commentaire

Alors tu pensais que la thanatopraxie était seulement réservée aux "suites gériatriques" ? :-) :-)
J'adore ta façon de glisser dans tes publications - très vivante celle d'aujourd'hui - une ( ou plusieurs ) phrase pleine d'humour, mine de rien !

Écrit par : Yvanne | jeudi, 09 avril 2020

Répondre à ce commentaire

ah! rien ne vaut des gâteaux faits maison!
pas de chimique qui goûte le chimique ;-)

Écrit par : Coumarine | jeudi, 09 avril 2020

Répondre à ce commentaire

de quelle sorte d'essence faut-il être fait pour empêcher les piétons de passer dans votre rue ou quartier!
(c'est "stupeur et tremblements" tous les jours, ces temps-ci ;-))

Écrit par : Adrienne | jeudi, 09 avril 2020

Répondre à ce commentaire

J'adore ta façon de raconter... Je m'y voyais totalement!

Écrit par : Ambre | vendredi, 10 avril 2020

Répondre à ce commentaire

Petits gâteaux petits gâteaux et baguette trop bonne ! J'ai l'impression de crier "petit mercier! Petit panier!" - Je devrais faire 1) un gâteau aux pommes... 2) de la marmelade d'oranges... 3) mixer du yaourt et des fraises (je vais faire ça de ce pas... pour mon dessert)... Mais mon congélateur déborde de pain. Y a plus de quoi y stocker un oeuf.

Je fais un gâteau aux pommes, j'essaie de ne pas manger la moitié (pour ne pas être malade e lendemain) et je stocke le reste au congélo...

Écrit par : Pivoine | vendredi, 10 avril 2020

Répondre à ce commentaire

Au lieu d'acheter Télérama, prends donc Ouest-France qui édite chaque jour au moins 4 attestations, parfois plus. Je présume que d'autres journaux le fot aussi. Ca t'évitera d'avoir à copier ton "ausweiss"
J'attends demain sans impatience, puisque je sais que tu ne ous a pas mis en vacances forécées et que le devoir du lundi perdure
Merci à toi l'obscur qui nous aide à vivre !

Écrit par : Gwen | vendredi, 10 avril 2020

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire