Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 10 avril 2020

La bataille duraille.

Ouais, bon… Je sais…
Hier, une fois de plus, j’ai copié des attestations pour le tour de pâté de maisons indispensable à notre santé mentale.
J’ai l’impression d’être revenu à l’âge où j’étais en pension et devait avancer à coups de « 100 lignes » !
Je me suis aperçu avant d’avoir gâché trop de minutes que bidouiller une attestation pour en modifier la date de sorte que ça passe (presque) inaperçu allait me prendre plus de temps qu’en recopier une entièrement.
Je fais simplement attention à ne pas mettre de « 0 » devant le « 9 ».
Il nous resservira le « 19 » du mois…
Oui lectrices chéries, je fais des lignes alors que je préférerais tant pécher…
Et j’ai bien écrit « pécher ».
Évidemment il m’a fallu aider Heure-Bleue qui a voulu lancer un lavage de linge avant de sortir.
Or, qui dit lavage dit lessive.
Et lessive veut dire guerre entre Heure-Bleue et la boîte de lessive.
Ces fichues boîtes sont faites, du moins le pensais-je, pour empêcher les mômes de suçoter les doses de lessive comme de gros bonbons.
Que nenni ! Elles sont faites pour amener les femmes bord de la crise de nerfs comme dit Pedro Almodovar…
J‘ai donc ouvert cette boîte avec aisance et sans effort.
Heure-Bleue a tenté à son tour.
- Je ne peux pas ! Je n’ai pas la force !
J’ai montré de nouveau.
Elle a réussi.
Ce n’est pourtant pas la première fois que je lui dis.
- Il ne faut pas forcer, ne jamais forcer, ça ne marche pas, il faut bien placer les doigts et appuyer doucement mais au bon endroit, là ça s'ouvre tout seul...
Elle a soupiré et lancé la machine.
Cette fois au moins, après cette explication je n’ai pas eu droit au regard soupçonneux qu’elle me jette habituellement quand je sors ce genre de phrase.
Ce sont pourtant les mêmes principes qui s’appliquent chaque fois qu’il est question de mécanique d’ouverture…
Comme disait Fernand Raynaud « C’est étudié pour »…
C’est demain matin que « Le devoir de Lakevio du Goût N° 34 » apparaîtra…

Commentaires

Moi, j'ai droit à un haussement d'épaules un peu agacé et légèrement oh très légèrement méprisant quand je demande à JM d'ouvrir un truc parce que justement je n'ai pas assez de poigne.

Écrit par : Yvanne | vendredi, 10 avril 2020

Répondre à ce commentaire

j'ai le même problème avec ces bouteilles à bouchon de "sécurité" qu'il faut à la fois enfoncer et tourner... j'ai dû le démolir à coups de couteau ;-)

Écrit par : Adrienne | vendredi, 10 avril 2020

Répondre à ce commentaire

Ces bouchons de sécurité à la c... sont partout et de tous genres !!! Un truc: serrer le bouchon avec un scotch brite (et appuyer en plus pour certains)
arracher la languette de sécurité (!) avec un petit objet ou un couteau !! (bouteille d'huile); j'ai trouvé un bidule qui fait une partie du travail.

Écrit par : Nina | vendredi, 10 avril 2020

Répondre à ce commentaire

même problème pour moi!
je prétend me débrouiller seule, mais ...ça marche pas à tous les coups

Écrit par : Coumarine | vendredi, 10 avril 2020

Répondre à ce commentaire

oups...je prétends...

Écrit par : Coumarine | vendredi, 10 avril 2020

Pour la boîte de lessive, cela va. C'est avec les prises de courant que j'ai des ruses, je n'arrive pas à trouver le joint et je fulmine à chaque fois. Et récemment, enfin, récemment, avant le confinement, la Rose ne parvenait pas à ouvrir sa bouteille de sirop contre la toux. Elle a dû retourner chez le pharmacien qui la lui a ouverte .................. Très réjouissant, tes notes !

Écrit par : Pivoine | vendredi, 10 avril 2020

Répondre à ce commentaire

Comme Adrienne... et je peste !
Mais Zhom comme toi avec Heure Bleue, me sauve.

Écrit par : Fabie | vendredi, 10 avril 2020

Répondre à ce commentaire

"- Il ne faut pas forcer, ne jamais forcer, ça ne marche pas... Ce sont les mêmes principes qui s’appliquent chaque fois qu’il est question de mécanique d’ouverture…"
Une métaphore du déconfinement ?

Écrit par : Passion Culture | vendredi, 10 avril 2020

Répondre à ce commentaire

Je ne pensais pas à ça...
Toutes mes lectrices chéries, toutes celles qui font semblant de rien, te le diraient !

Écrit par : le-gout-des-autres | vendredi, 10 avril 2020

Tout mon entourage sait que je me shoote à la crème glacée depuis que Jacques est parti frapper à la porte de St Pierre... Je sais donc quelles marques ont les parfums que j'aime et surtout celles qui ont des boîtes qu'une mémé peut ouvrir aisément. Mais voilà... depuis le confinement, je délègue mes achats de glaces et autres produits indispensables à ceux qui veulent bien s'en charger. Et tu ne peux savoir si tu ne les pratique pas, combien il faut d'astuce et de force pour ouvrir le couvercle et avoir enfin le droit de goûter au produit qui te mène au nirvana ! Des sadiques je te dis ! Ca vaudrait une lettre de dénonciation aux autorités (même si lesdites ont d'autres chats à fouetter)
Merci de ne pas nous avoir mis en vacances !

Écrit par : Gwen | samedi, 11 avril 2020

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire