Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 23 avril 2020

Corne d'abondance...

nature-animal-wildlife-wild-horn-mammal-fauna-savanna-close-up-rhino-rhinoceros-safari-103372-854x569.jpg

Adrienne semble étonnée ce matin de la crédulité des hommes chinois.
Ça m’arrange car elle me donne l’idée de la note d’aujourd’hui.
On voit bien là que c’est une femme, étonnée de la naïveté masculine alors que je suis presque sûr qu’elle n’est pas vraiment surprise de la crédulité des filles qui lisent avec attention les ouvrages de Mme Tessier.
Elle dit donc ce matin, dans une note brève et concise comme d’habitude, son étonnement de voir le Chinois croire en des billevesées comme l’efficacité de la bile d’ours ou de la corne de chèvre.
Elle semble oublier que le Chinois, comme une majorité de mâles de l’espèce humaine, étant obnubilé par sa capacité à caser « la petite graine » dans la femelle de l’espèce, il en déduit que la corne de rhinocéros est l’outil adéquat.
Il l’extermine donc avec opiniâtreté, le dernier ayant été abattu pour sa corne il y a peu.
Il y a bien des années, à l’époque où il y avait encore un éléphant dans la ménagerie du Jardin des Plantes, j’y ai vu un printemps où je promenais l’Ours qui, à l’époque écoutait son père.
Mieux, il le croyait…
C’était un vrai printemps, de ceux qui remuent les sens, même ceux des animaux en captivité.
Nous nous sommes arrêtés au bord de la fosse aux ours et une chose m’a frappé : La durée du câlin, le truc qui laisse présager une santé (et un outil...) de fer.
La croyance actuelle du Chinois porte sur la lutte contre le coronavirus mais je soupçonne qu’elle n’est pas tombée du ciel ces jours-ci.
Je me demande si la bile d’ours n’a pas déjà été prévue comme complément biochimique efficace pour le câlin longue durée, le fameux « plusse que c’est long, plusse que c’est bon. »
C’est le genre de pas facilement franchi par l’homme toujours inquiet de sa solidité...
Je ne dirai rien de la corne de chèvre dont je vois trop bien quel substitut elle image.
Je retire de toutes ces âneries véhiculées depuis des millénaires que les femmes doivent être bien contentes que les rêves de leurs mecs restent des rêves.
Je les vois déjà horrifiées à l’idée de nuits passées avec un homme doté d’une endurance d’ours et d’une corne de rhinocéros.

L’importance des choses dans l’esprit des hommes – je parle là de la moitié mâle de l’espèce-  n’est pas forcément démontrée par la science mais plutôt mythifiée par ses craintes.
L’objet de la principale crainte n’étant pas protégé par son chapeau mais par son caleçon…

Commentaires

Oui mais les Chinois produisent la majorité de nos médocs, dont sûrement la petite pilule bleue.
Ôte-moi d'un doute : contiendrait-elle de la corne de rhinocéros ? Ou de chèvre ?
Tu me fais marrer quand tu écris : " je promenais l'Ours..." Je t'imagine enchaîné à l'animal - pas ton fils hein je ne me permettrais pas - comme un montreur d'ours dans les foires d'antan.

Écrit par : Yvanne | jeudi, 23 avril 2020

Répondre à ce commentaire

Drôle et d’une ironie réjouissante.

Écrit par : Val | vendredi, 24 avril 2020

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire