Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 18 mai 2020

Devoir de Lakevio du Goût N° 39

Devoir de Lakevio du Goût_39.jpg

Cette femme attend, mélancolique.
Dites moi, lectrices chéries.
À quoi pense-t-elle ?
Dans votre histoire il y aura ces dix mots :
- Bibi.
- Légèreté.
- Trait.
- Tomenteux.
- Envie.
- Nourrain.
- Gypaète.
- Nyctanthe.
- Physique.
- Nuage.


J’attends…
Je meurs d’envie de retirer un gant pour caresser mon chapeau.
Il est doux.
Aussi doux que j’espère le sera la peau de Jules.
Parce que Jules est doté d’un physique agréable mais je ne sais pas, du moins pas encore pas encore, si j’aimerai sa peau…
J’adore mon chapeau.
Et Jules…
Ce petit bibi tomenteux attire la caresse, rien qu’à le regarder.
Jules aussi…
J’ai bien vu l’autre jour que ce n’est pas sur le chapeau que Jules voulait passer du bout des doigts…
Je sais qu’il aurait aimé laisser un trait de douceur sur mon cou.
Lui savait à coup sûr que j’avais hâte de sentir sa main passer avec légèreté sur mon cou.
J’attends…
Je l’attends à l’abri du porche d’où je vois l’obélisque.
L’obélisque me rappelle ce poème de Théophile Gautier, celui qui justement raconte « L’obélisque de Paris » qui se rappelle qu’il vit, dans les jours passés, « l’ibis rose et le gypaète au blanc plumage au serres d’or ».
Je me demande soudain, souriant pour moi seule, si Jules ne voudrait pas me prendre comme nourrain pour peupler sa maison…
Je le revois me demandant de me revoir et soudain l’idée de peupler sa maison me semble intéressante…
Je pense à un confinement délicieux.
Il me préparerait un bain de pétales de fleurs de nyctanthe dont je sais qu’il aime l’odeur.
Je rêve m’en être parfumée et je l’attends…
Il arriverait enfin et, déjà séduite, je le laisserai me dévorer.
Enivré par mon parfum, il me picorerait de baisers des paupières aux orteils.
À cette idée, je me sens déjà plus légère, flottant sur un nuage de rêves pleins d’envies très secrètes et de caresses indiscrètes…

Commentaires

Excellent ! Chez moi, elle n'aime pas son chapeau et son attente est moins romantique que celle qui attend Jules...

Écrit par : tanette2 | lundi, 18 mai 2020

Répondre à ce commentaire

Chez moi, ce n'est pas elle qui s'exprime : elle n'a pas droit à la parole !
Il est gentil son Jules. Du moins le croit-elle.
J'adore la façon dont tu as placé "nourrain. J'ai tout de suite imaginé une portée de petits cochons dans la maison de Jules. Mais non tout de même Yvanne," Elle "est une femme ! ;-)

Écrit par : Yvanne | lundi, 18 mai 2020

Répondre à ce commentaire

fameusement bien joué!

Écrit par : Adrienne | lundi, 18 mai 2020

Répondre à ce commentaire

Yvanne se voit demander de participer à une envie irrepressible sur le champ.
Bonne idée que cette occupation...
C'est là :

http://yvanne19.canalblog.com/

Écrit par : le-gout-des-autres | lundi, 18 mai 2020

Répondre à ce commentaire

Tanette est mécontente et dit pourquoi ici :

http://tanette2.blogspot.com/2020/05/candidature.html

Écrit par : le-gout-des-autres | lundi, 18 mai 2020

Répondre à ce commentaire

Adrienne est ce matin un poil surréaliste...
Et c'est chouette et à lire ici :

https://adrienne414873722.wordpress.com/2020/05/18/p-comme-physique

Écrit par : le-gout-des-autres | lundi, 18 mai 2020

Répondre à ce commentaire

L'idée ne m'était jamais venue de caresser un chapeau.
Et pourtant... j'aime bien caresser et j'aime bien les chapeaux et en plus mon mari en porte très souvent et depuis longtemps.
J'étais venue voir la consigne mais elle m'a parue très compliquée.
Je ne suis pas en état de me prendre la tête.

Écrit par : Berthoise | lundi, 18 mai 2020

Répondre à ce commentaire

Le confinement peut sembler délicieux au départ, après lorsque la maison sera "peuplée" ce sera moins sympa. ;)

Écrit par : Fabie | lundi, 18 mai 2020

Répondre à ce commentaire

Eh bien au moins, la lecture de ton texte m'a permis d'apprendre ce qu'est un(e) nyctanthe ! Jusqu'à maintenant, ce mot était aux abonnés absents aussi bien de mon Larousse que de la liste de ceux référencés par l'Internet... Tant que tu y étais, tu aurais pu glisser la photo qui aurait illustré "nyctanthe"
Tiens ! je vais en parler à Jeanine la mariée des noces de diamant : elle était fleuriste !
Je ne connaissais pas le terme "tomenteux"... Comme quoi, faire pour toi le devoir du lundi élargit le vocabulaire.

Écrit par : Gwen | lundi, 18 mai 2020

Répondre à ce commentaire

Alainx me tente, me captive.
Et me laisse sur ma faim...

C'est là et drôlement bien foutu.

https://alainx3.blogspot.com/2020/05/lelegante-en-visite.html

Écrit par : le-gout-des-autres | lundi, 18 mai 2020

Répondre à ce commentaire

Bien joué :-) ! Chez moi, Jules s'appelle Pierre et comme je suis d'humeur morose, l'histoire se termine plutôt que commencer...

Écrit par : Passion Culture | lundi, 18 mai 2020

Répondre à ce commentaire

Fabie nous dit une histoire légère.

'est là :

http://monparcourscancerdusein.eklablog.com/rendez-vous-galant-a187493630

Écrit par : le-gout-des-autres | lundi, 18 mai 2020

Répondre à ce commentaire

Heure-Bleue semble décidée à balancer un type qui l'énerve au plus haut point.
Bon, vous la connaissez...

C'est là :

http://heure-bleue.blogspirit.com/archive/2020/05/18/devoir-de-lakevio-n-39.html

Écrit par : le-gout-des-autres | lundi, 18 mai 2020

Répondre à ce commentaire

Gwen raconte une histoire qui ma fait me demander si divorcer est une si bonne idée que ça quand on s'entend si bien.

C'est là :

http://bourlingueuse.canalblog.com/archives/2020/05/18/38301509.html

Écrit par : le-gout-des-autres | lundi, 18 mai 2020

Répondre à ce commentaire

Val peste contre le sujet, comme souvent, mais s'en tire, comme toujours...

C'est là :

http://motsdeval.canalblog.com/archives/2020/05/18/38301073.html

Écrit par : le-gout-des-autres | lundi, 18 mai 2020

Répondre à ce commentaire

Passion culture explique très bien pourquoi il ne faut pas partager sa vie avec un ou une accro au sport.
Tu les enfermes, ils deviennent invivables alors tu les palques...

C'est là :

http://passionculture.be/2020/05/18/rupture/

Écrit par : le-gout-des-autres | lundi, 18 mai 2020

Répondre à ce commentaire

Sylvie de L nous parle avec talent d'une mauvaise pièce jouée sans talent par un mauvais acteur.

C'est là :

http://etcaeteraet.canalblog.com/archives/2020/05/17/38300239.html

Écrit par : le-gout-des-autres | lundi, 18 mai 2020

Répondre à ce commentaire

Placer l'obélisque dans ce magnifique texte un rien coquin...

Écrit par : SdL | lundi, 18 mai 2020

Répondre à ce commentaire

Ton histoire est très agréable à lire...Le déconfinement et le soleil nous mettent du baume au cœur…J'adore aussi tellement les chapeaux que je ne pouvais pas ne pas faire ton devoir..Même les mots inconnus ne m'ont pas découragée. C'est si vite fait de s'instructionner avec gogole.

Je vais aller lire les autres devoirs. Je pense que ce beau chapeau ne devrait pas nous faire pleurer...

Écrit par : julie | lundi, 18 mai 2020

Répondre à ce commentaire

Juliette parle de nous remonter le moral d'agréable façon.

C'est ici :

http://cearriveenfrance.over-blog.com/2020/05/devoir-du-gout-femme-a-la-moue-boudeuse.html

Écrit par : le-gout-des-autres | lundi, 18 mai 2020

Répondre à ce commentaire

évidemment c'était couru d'avance! Devant une chevelure aussi flamboyante je suis persuadée que tu t'es imaginé dans la peau de Jules et qu'elle ne sera pas déçue !

Écrit par : emiliacelina | lundi, 18 mai 2020

Répondre à ce commentaire

Emilia-Celina a évidemment cherché les mots qu'elle ne connaissait pas.
Et elle les a drôlement bien habillés...

C'est là :

http://emiliacelina.canalblog.com/archives/2020/05/18/38298814.html

Écrit par : le-gout-des-autres | lundi, 18 mai 2020

Répondre à ce commentaire

Comme d'habitude, tu ne peux t'empêcher de parler de la femme.
Tu ne changeras jamais...

Écrit par : heure-bleue | lundi, 18 mai 2020

Répondre à ce commentaire

Ne t'en plains pas...

Écrit par : le-gout-des-autres | lundi, 18 mai 2020

Je me suis demandé si c'était Jules ou Théophile qu'elle attendait !
Qu'importe d'ailleurs, le prétendant sera comblé au-delà de toute espérance
on touche le Bibi
on ne sait pas où ça finit
;-)

Écrit par : alainx | lundi, 18 mai 2020

Répondre à ce commentaire

toujours si romantique ....

Écrit par : ang/col | lundi, 18 mai 2020

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire