Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 10 juin 2020

L’âge de déraison…

Je pensais qu’il était bien suffisant d’avoir l’âge de ses artères.
Lundi, on m’a quasiment expliqué que j’avais l’âge de César Frank…
Après être partis presque joyeux claquer le budget Culture de l’Autriche au Monop’ du coin des enfants, je me sentais presque à l’abri.
Heure-Bleue était la cible de la mauvaise humeur adolescente de Merveille.
J’étais donc tranquille.
Jusqu’à ce qu’on passe devant une nouvelle boutique dans la rue qui mène au Monop’.
Cet ancien bureau d’études d’architectes était devenu une boutique aux buts commerciaux assez flous.
J’ai regardé la vitrine et dit à Merveille, qui faisait la gueule « C’est devenu une boutique pour Africains… »
Elle a pris son élan et m’a débité le discours bien-pensant habituel sur les méfaits du racisme, la honte d’avoir un papy comme ça, etc.
Bref, j’ai laissé dire jusqu’à ce qu’elle soit à court de manque d’arguments sensés.
Peu inquiet car je la sais foncièrement honnête.
Elle a fini par me dire « Et puis d’abord, qu’est-ce qui te fait dire que c’est une boutique pour Africains ? Hein ? Vas-y ! »
- Tu n’as qu’à regarder la vitrine, il y a peu de produits, rien que des guichets.
- Et alors ?
- C’est écrit sur la vitrine : Que des compagnies de transfert de fonds et des téléphones prépayés.
- Et c’est pour les Africains ?
- Tu sais de quoi vivent beaucoup de pays africains ?
- Ben… Pas trop…
- Ils vivent beaucoup de l’argent que leur envoient ceux qui ont émigré vers des pays riches. Tous les mois, ils envoient au bled une grande partie de leurs sous, ça leur permet souvent de manger…
C’est là que j’ai aimé que Merveille soit foncièrement honnête.
- Excuse moi Papy, je n’avais pas pensé à ça, en fait tu n’es pas raciste…
Elle s’est ravisée un instant et a ajouté :
- Sauf avec les Roms, des fois…
- Ah ! Mais ils m’ont coûté beaucoup plus cher que les Africains…
- Rhooo !!! Papyyyy !!!
Nous sommes entrés dans le Monop’ où P’tite Sœur aurait volontiers acheté tout le rayon des jouets.
Merveille m’a dit :
- Papy, Maman ne voulait pas venir, elle m’a dit de ramener des Always, celles bleues, ou vertes, enfin un bleu « chelou », un que je ne connais pas.
- « Turquoise » ?
- C’est ça !
Elle est ensuite partie avec Heure-Bleue dans une autre boutique tandis que P’tite Sœur me donnait la main et que je me débrouillais tout seul pour trouver ces fichues « Always turquoises ». 
C’est peu après leur départ que l’on m’a ramené à la triste condition de « vieux ».
J’ai acheté un cadeau à P’tite Sœur, une bouteille de « pousse au crime » et j’ai cherché les fameuses « Always turquoises ».
Une dame dans mes âges m’a dit avec un gentil sourire :
- Vous semblez chercher quelque chose…
- Oui, merci, les protections féminines…
Au premier abord, à voir le sourire de la dame, je me suis dit, tel Bedos « Vas-y Jeannot ! C’est dans la poche ! Accroche-toi ! »
Hélas, elle m’a dit :
- C’est à l’étage, là ils ont beaucoup de choses pour les personnes âgées…
Non mais quelle s… !!!
Elle a ajouté facile soixante-dix ans à ma cervelle de piaf !
Elle n’a pas gâché ma promenade avec les petites mais c’est passé près…

Commentaires

un homme qui achète des always, quelle que soit leur couleur, ça a toujours quelque chose de touchant :-)

Écrit par : Adrienne | mercredi, 10 juin 2020

Répondre à ce commentaire

tu m'as encore fais m'étrangler de rire en buvant mon bol de chocolat tout en lisant ta note !
Je savais que Merveille a l'intelligence et le cœur qio en font une petite attachante, elle grandit, vous n'avez pas fini les discussions tous les deux! Mais c'est la fin de ta note qui me fait encore rire ! C'est agréable au reveil !

Écrit par : emiliacelina | mercredi, 10 juin 2020

Répondre à ce commentaire

Tes Merveilles ont repris du poil de la bête, elles se sont rattrapées de ne pas vous avoir vus durant 3 mois ! ;)
Moi aussi j'ai bien ri à la lecture de la recherche des protections.

Écrit par : Fabie | mercredi, 10 juin 2020

Répondre à ce commentaire

J'ai peut être tout faux mais voilà comment je vois les choses : tu titilles ta petite-fille jusqu'à ce que. Mais elle se venge en te chargeant de l'achat des sh.

Écrit par : Yvanne | mercredi, 10 juin 2020

Répondre à ce commentaire

Pour les publicistes, nous sommes la génération Pipi.

Écrit par : Nina | mercredi, 10 juin 2020

Répondre à ce commentaire

je vois que tu as des conversations importantes avec ta Merveille, des échanges d'idées intéressantes en ces temps de racisme
Et puis est-ce possible pour un homme de chercher et de trouver des protctions?

Écrit par : Coumarine | mercredi, 10 juin 2020

Répondre à ce commentaire

Faut pas être négatif comme ça, elle pensait sans doute que tu faisais les courses pour ta maman ?

Écrit par : Passion Culture | mercredi, 10 juin 2020

Répondre à ce commentaire

Elle a pris son élan et m’a débité le discours bien-pensant habituel sur les méfaits du racisme,

Tiens, j'ai eu droit au même discours dimanche de la part de ma petite fille de 16 ans...J'ai commencé à discuter et puis, j'ai changé de conversation. On était pas là pour entrer dans un débat sans fin...sans faim, surtout avec tous les desserts sur la table.
Après ce que tu as écrit, ça m'a fait penser au livre que j'ai acheté lors de sa parution, Boza et au jeune et beau Ulrich, qui était passé chez Ruquier la veille. Je vais le prêter à ma petite fille. Oser nous comparer aux amerlocks armés jusqu'aux dents qui se prennent pour des cow-boys, a le don de me foutre en rogne. Je repense à ce qu'a écrit Petit Wap (Ulrich Cabrel) quand il a vu la Tour Effel, émerveillé d'être enfin arrivé sur la terre promise, terre européenne dont tous les africains rêvent, tous les migrants rêvent.. Il s'est agenouillé sur le sol et l'a embrassé. J'aimerais bien savoir au bout de 2 ans, depuis son arrivée en France, ce qu'il pense des manifs et s'il y participe. Pour l'instant, il passe son BAC. Il avait été énervé par les propos de sa mère quand il lui a téléphoné pour lui dire qu'il était enfin arrivé. Les 1res paroles de sa mère ont été "quand est-ce que tu envoies de l'argent, tout le monde en a besoin, ta tante a besoin d'une machine à laver, ton frère en a besoin pour payer l'école, le village entier attend des sous…….Les jeunes français, toutes couleurs de peau confondues, oublient un peu trop vite qu'en France, l'école est gratuite, les soins gratuits, qu'ils peuvent se payer les derniers smartphones, les appareils dentaires qui leur font un si beau sourire carnassier, que leurs parents, là encore, toutes couleurs de peau confondues auront eu 85 % de leurs salaires pendant le confinement, sans bosser….….Qu'ils aillent voir comment ça s'est passé en Amérique ? Bon, d'accord, certains me rétorqueront que, maintenant, la crise économique va prendre le relais du confinement. Hélas, oui, va nous falloir retrousser les manches, prier, consommer, au lieu de manifester collés les uns aux autres comme des sardines dans leurs boites au risque de relancer l'épidémie. En plus, les journaux, comme d'hab, adorent remettre de l'huile sur le feu.

Sinon, pourquoi Merveille n'a pas demandé à sa grand-mère de s'occuper des Always ? Ca m'a fait marrer la réflexion de la mémé….même si, dans la réalité, ça l'est moins..

Écrit par : julie | mercredi, 10 juin 2020

Répondre à ce commentaire

Bon, je ne vois pas mon long com...Voyons voir s'il réapparait avec un autre com..

Écrit par : julie | mercredi, 10 juin 2020

Répondre à ce commentaire

yes.

Écrit par : julie | mercredi, 10 juin 2020

Répondre à ce commentaire

Dans ma famille les hommes assumaient très bien ces petites courses "féminines" pas de sexisme d'un temps où toutes se cachaient.

Écrit par : mume | mercredi, 10 juin 2020

Répondre à ce commentaire

fallait préciser "protection pour fuites urinaires" !

Écrit par : les Caphys | mercredi, 10 juin 2020

Répondre à ce commentaire

Bonjour ici bicounette87.canalblog
Vous lui avez répondu avec un grand sourire
« Merci, c est pour mon épouse qui a fêté ses 35 ans la semaine dernière « 

Naturellement, présentez mes excuses à votre heure bleue que vous aimez si exclusivement, il n aurait s’agit là que de river son clou à la dame

Écrit par : Boyer | mercredi, 10 juin 2020

Répondre à ce commentaire

"le sourire de la dame" ? Elle n'avait donc pas de masque ? Car les sourires on ne les voit plus.

Écrit par : ang/col | mercredi, 10 juin 2020

Répondre à ce commentaire

Eh bien non, pas de masque.
Et elle n'était pas la seule...

Écrit par : le-gout-des-autres | jeudi, 11 juin 2020

Écrire un commentaire