Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 31 août 2020

Devoir de Lakevio du Goût N° 46

devoir de Lakevio du Goût_46.jpg

Finies les vacances !
Elle retourne à la fac.
Moi aussi.
Hélas, pas la même.
Nous partions.
Chacun de son côté...
J’ai allumé une cigarette.
Je n’ose pas la regarder, elle part…
De façon assez surprenante j’ai mal, je me demandai pourquoi.
Elle n’était pas la première pour qui j’avais eu « un béguin » comme disait encore ma grand’mère.
En y réfléchissant un peu elle n’était même pas particulièrement jolie.
Elle avait néanmoins ce « quelque chose ».
Quelque chose de troublant qui me dit à l’instant à voix basse ce qu’est la beauté, la vraie beauté et où elle se cache.
Je n’ai jamais pensé à ça auparavant, à ce qu’est la beauté.
Là, je garde les yeux sur ses jambes suggérées par ce pantalon « corsaire » qui en fait ressortir la forme et le côté si tentant de leurs courbes.
Je les connais bien, ces jambes, mieux que je ne la connais elle.
J’en sentais encore la douceur sous mes doigts et rien que ça m’émouvait.
Mais à l’instant, autre chose me transportait.
Là, tandis que nous nous disons adieu sans nous regarder, sans même dire le mot, sans même nous toucher, j’ai su.
Il m’a suffi de me rappeler l’après-midi où, assis dans la clairière, elle a acquiescé sans un mot, d’un battement de cils.
L’acquiescement dans un regard émouvant.
J’ai su alors que la beauté même pouvait tenir dans le regard, le seul regard.
Depuis je repensais à ce regard et à tous ces autres regards.
Tous ces regards, étonnés, rêveurs, tournoyants, perdus, souriants, qui suivirent et qui désormais s’adresseront à d’autres, présents, plus proches, nouveaux.
Que par moment toute la beauté du monde tienne pour un instant, un instant seulement et pour qui la perçoit, dans un regard m’étonne chaque jour…

Bon, je suis « fleur bleue » vous le savez, ne croyez donc pas que je vais changer maintenant.
Il faut bien que quelqu’un regarde le monde en pensant à autre chose qu’à la rentabilité de nos actes ou de nos idées…

 

Commentaires

Adrienne a fait un devoir qui ne faitt que me poser des questions auxquelles je suis incapable de répondre...
Et commence par soulever le problème de l'élève qui arrive dans une école précédé par une réputation peu appréciée.
Et ça, c'est grave quand les profs vont, comme souvent, obérer la vie du gamin à cause d'une bêtise ou un caractère qui a déplu et agacé dans l'école précédente.
(j'aimerais que, de temps en temps, les enseignants assument eux-mêmes dans leur propre vie les décisions qu'ils prennent pour des enfants qui, eux, devront les assumer, parfois toute leur vie...)

C'est là :

https://adrienne414873722.wordpress.com/2020/08/31/derniers-jours-de-vacances-2

Écrit par : le-gout-des-autres | lundi, 31 août 2020

Répondre à ce commentaire

Fabie nous conte -vite fait- des adieux de fin de vacances et pose une question sensée : "Bon, quand est-ce qu'il s'embrassent ?"
Là, on n'a pas de réponse mais c'est là qu'elle le dit :


http://monparcourscancerdusein.eklablog.com/fin-des-vacances-a201592544

Écrit par : le-gout-des-autres | lundi, 31 août 2020

Répondre à ce commentaire

la distance entre leurs deux campus est tellement insurmontable?

Écrit par : Adrienne | lundi, 31 août 2020

Répondre à ce commentaire

Si c'est entre Jussieu et Censier ou la Sorbonne, ça va.
Entre Villeneuve d'Ascq et Sophia Antipolis, c'est une autre affaire... ;-)

Écrit par : le-gout-des-autres | lundi, 31 août 2020

Oui, on sent bien qu'il est plus accablé qu'elle, par ce futur éloignement. ;)

Écrit par : Fabie | lundi, 31 août 2020

Répondre à ce commentaire

Heure-Bleue nous fait une romance.
C'est rare...
C'est là :
http://heure-bleue.blogspirit.com/archive/2020/08/30/46eme-devoir-de-lakevio-du-gout-3153357.html

Écrit par : le-gout-des-autres | lundi, 31 août 2020

Répondre à ce commentaire

Dire que je suis surprise de ton devoir, pfffff.

Écrit par : heure-bleue | lundi, 31 août 2020

Répondre à ce commentaire

Pas jolie, pas jolie, comme tu y vas. Et oui, maintenant, tout devra passer par le regard..Tu es un incorrigible sentimental. M'est avis que tu vas la regretter celle-là.
Voilà, j'ai fait mon devoir à la va vite, l'aspirateur n'attendant pas trop. Mais, un 1er devoir d'une nouvelle saison, faut pas le rater..

Écrit par : julie | lundi, 31 août 2020

Répondre à ce commentaire

cela pourrait être une suite à mon histoire, c'est une bonne raison pour détester la rentrée, j'aime bien ce jeune homme un peu fleur bleue mais qui néanmoins semble avoir un raisonnement sain.
Mon devoir pour cause de grosse fatigue suite à un déménagement "musclé" n'est pas des plus argumentés, mais il est tout de même là :
http://deshirondellesetdespapillons.blogspot.com/

Écrit par : delia | lundi, 31 août 2020

Répondre à ce commentaire

Juliette s'est penchée sur le tableau de Balding.
Elle en a tiré une chouette histoire.
Merci Juliette

C'est là :

http://cearriveenfrance.over-blog.com/2020/08/devoir-du-gout-la-separation.html

Écrit par : le-gout-des-autres | lundi, 31 août 2020

Répondre à ce commentaire

Delia a raconté une petite fable attendrissante.
Allez la lire là :

https://deshirondellesetdespapillons.blogspot.com/2020/08/a-la-demande-generale-de-gwen-toute.html

Écrit par : le-gout-des-autres | lundi, 31 août 2020

Répondre à ce commentaire

Heu, où sont les jambes de la fille ?

Écrit par : Nina | lundi, 31 août 2020

Répondre à ce commentaire

Juste à côté de la jambe droite du garçon, dans un pantalon "corsaire" blanc...
(tu me diras, je n'avais pas remarqué la petite fille à la porte plus loin...)

Écrit par : le-gout-des-autres | lundi, 31 août 2020

J'avais comme souvent programmé la publication pour ce matin 7.00 h... mais ça n'a pas marché et j'ai dormi jusqu'à pas d'heure après 3 semaines intenses (visite de mes enfants de Cannes et Guadeloupe) et une escapade à Granada pour embrasser (oui ! ) notre descendance barcelonaise exilée en Andalousie depuis la covid19
Comme Nina, j'avais remarqué l'absence des jambes de la nana...

Écrit par : Gwen | lundi, 31 août 2020

Répondre à ce commentaire

A te lire, j'entr'aperçois une chose blanche sur le banc qui pourrait être le genou (de Claire ?) assise en tailleur...

Écrit par : Gwen | lundi, 31 août 2020

Répondre à ce commentaire

Gwen ne nous parle pas de l'influence des rayons gamma sur le comportement des marguerites mais de l'influence de la Covid-19 sur la décroissance apparente de l'amour.
C'est là :

http://bourlingueuse.canalblog.com/archives/2020/08/31/38506364.html

Écrit par : le-gout-des-autres | lundi, 31 août 2020

Répondre à ce commentaire

Très chouette ton texte ! J'aime beaucoup !
La beauté dans un seul regard…

En ce qui me concerne j'arrive un peu en retard, mais je rentre de vacances…
c'est ici :
https://alainx3.blogspot.com/2020/09/changer-de-vie.html

Écrit par : alainx | mardi, 01 septembre 2020

Répondre à ce commentaire

Alainx nous montre qu'il y a une façon de se débarrasser des goujats de façon efficace.

C'est là

https://alainx3.blogspot.com/2020/09/changer-de-vie.html

Écrit par : le-gout-des-autres | mardi, 01 septembre 2020

Répondre à ce commentaire

Tellement important le regard...
Je n'arrive pas à me remettre à l'écriture, il le faudrait pourtant, j'en ai envie mais j'ai du mal...

Écrit par : Praline | mardi, 01 septembre 2020

Répondre à ce commentaire

C'est ici:
http://leeloo11.over-blog.com/2020/09/fontaine-je-ne-boirai-pas-de-ton-eau.html

Écrit par : livfourmi | vendredi, 04 septembre 2020

Répondre à ce commentaire

Livfourmi nous met face à un choix cornélien.
Et elle fait ça très bien à mon goût.
C'est là :

http://leeloo11.over-blog.com/2020/09/fontaine-je-ne-boirai-pas-de-ton-eau.html

Écrit par : le-gout-des-autres | vendredi, 04 septembre 2020

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire