Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 12 septembre 2020

Pâtisseries et bonbons...

Tête_de_nègre_—_devenue_Tête_chocolat.jpg

La « tête de nègre » est devenue officiellement le « merveilleux », le gâteau devenant transgenre à l’occasion de la vague qui lutte plus efficacement pour répandre le « politiquement correct » que pour éradiquer le racisme.
Restent néanmoins quelques pâtisseries qui devraient soulever quelque indignation.
Certaines posent le problème de l’opprobre imméritée pour cause de jugement moral hâtif, je pense là au « Divorcé ».

divorcé.jpg


Outre le jugement moral implicite, rien que la connotation « racisée » des teintes qui lui ont donné son nom devrait inciter à faire disparaître le « Divorcé » des vitrines des pâtissiers.
Sans parler de ce qui va sembler immoral à d’autres, la pâtisserie en question suggérant qu’une partie grande et noire tout contre une autre mais petite et blanche donne naissance à un côté « café au lait »…

D’autres heurtent la bienséance et la pudeur du public par la nomination de leurs diverses parties.
Que dire du « Salambô » par exemple ?

Salambo.jpg

Ce gâteau dont ont dit expressément « le glaçage rose du gland », l’image montrant de façon plus que suggestive à quoi rêvent réellement les pâtissières…
Rien que le nom rappelle Gustave Flaubert dont tout le monde connaît la préoccupation essentielle.
Préoccupation qui a fini d’ailleurs par lui coûter la vie.
Les vitrines des pâtissiers sont appelées à se dépeupler je le crains, au profit de gâteaux moins sujets à polémique.
La vague de moralisme immorale et amorale qui déferle sur le monde, alliée à la façon indiscrète de fouiner dans le passé le plus reculé des peuples et des gens m’amène à me poser un problème tout à fait moral.
Doit-on, au risque de condamner à mort une bonne part des malades tout à fait curables, faire un autodafé du « Traité de consultation médicale » et interdire l’usage du stéthoscope ?
Le prétexte en est tout trouvé et bien dans la ligne du jour.
Je suis sûr en effet que le docteur Laënnec avait quand il était enfant volé un gâteau à la cuisine quand sa mère avait le dos tourné ou était simplement sortie faire pipi…
Ça ne m’étonnerait pas, vu l’aisance avec laquelle on a déboulonné la statue du docteur Sims, père de la gynécologie et inventeur du spéculum, car il avait, à une époque où le monde était ainsi, usé de femmes noires pour affiner sa technique opératoire.
J’ai peur, bien que n’ayant pas (encore) de statue élevée à ma gloire, qu’on ne découvre un jour que j’ai piqué des sous dans le porte-monnaie maternel pour acheter des bonbons et qu’on me couvre d’opprobre sur Internet.
Je me demande maintenant s’il est pire d’avoir piqué des sous pour acheter des « boules de coco » qu’avoir directement volé les « boules de coco » chez le marchand de bonbons…
J’espère vous avoir donné quelques chemins de réflexion pour ce week-end avec cette note absolument sans intérêt ni autre but que me plier à la discipline scribouillarde que je m’impose sinon je resterais couché jusqu’à Noël.
Que celle qui vient de dire, là-bas au fond « Tu aurais dû ! » garde ses réflexions pour elle ! Je ne suis pas (totalement) sourd !

Commentaires

Tu me fais penser au 'Sbaa el aroussa' ou...'Doigt de la mariée' qui,que. Cela dit quand on a l'esprit mal tourné, autant avoir de l'humour; ce qui manque aux nouveaux moralistes.

Écrit par : Nina | samedi, 12 septembre 2020

Répondre à ce commentaire

Et le « Nègre en chemise » faudrait pas l'oublier non plus !

Le Salambo s'appelle aussi le commissaire, probablement parce qu'il y a pas mal de glands dans la police…
mon commentaire sans intérêt t'aidera-t-il à glander jusqu'à Noël ?

Écrit par : alainx | samedi, 12 septembre 2020

Répondre à ce commentaire

je sens comme un certain découragement ;-)
(et chez moi c'est un découragement certain!)

Écrit par : Adrienne | samedi, 12 septembre 2020

Répondre à ce commentaire

allons! Bon! Voilà autre chose! :)

Écrit par : Emiliacelina | samedi, 12 septembre 2020

Répondre à ce commentaire

Quel patronyme vont devoir adopter les familles NEGRE et NEGRIER ? Nous avons ça dans notre arbre familial, et leurs descendants de ligne agnatique n'auront-ils que ce dilemme :vivre en restant NEGRE ou mourir ? Et quand il me sera interdit de me prénommer Blanche parce que trop "marquée", que je pourrais revendiquer comme un signe de supériorité... je pourrais choisir de changer simplement de couleur : rose ou violette. Qu'en dis-tu ?
A propos de pâtisserie, connais-tu le "non autorisé" ? Dans les années 49/50, je fréquentais une pâtisserie qui vendait un savoie garni de crème noisette et couvert d'amandes effilées : un délice ! Il m'avait été expliqué qu'à l'origine, ce gâteau s'appelait "Comte de Chambord" (ou Duc de Bordeaux) qui aurait dû régner sous le nom d'Henri V. Cette dénomination pâtissière a dû écorcher les oreilles d'un républicain zélé, et les pâtissiers furent sommés de débaptiser ledit gâteau... Ils préférèrent le vendre sous le nom de "non autorisé".
Il a dû à ce jour encore changer de nom, mais j'ignore lequel, je ne fréquent que rarement les pâtisseries !

Écrit par : Gwen | samedi, 12 septembre 2020

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire