Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 17 septembre 2020

Ô rage ! Ô désepoir ! Ô vieillesse ennemie !

N’ai-je donc tant vécu pour cette infamie ?
Et n’ai-je tant bossé dans la belle industrie.  
Que pour entendre un type dire tant de conneries ?  

Je vous ai sans doute déjà parlé de Laure Adler.
Cette dame qui désarçonne ses invités.
Il est vrai qu’une fois qu’elle a fini d’expliquer à son invité ce qu’il a voulu dire dans son livre ou sa pièce, il ne sait plus ce qu’il a écrit…
Eh bien, ce matin, je l’ai entendue sur ma radio de gauchistes vieux.
Elle prenait la défense du monde contre l’assèchement des sentiments qui l’inonde au nom de la rentabilité qu’il faut absolument exiger de chaque individu.
Elle parlait des « vieux » et de la vieillesse.
Elle faisait ça très bien.
Il faut dire qu’elle est quand même assez concernée…
Elle m’a rappelé justement une rumeur entendue hier à propos d’un rapport qui suggère de boucher le trou de la Sécu avec les sous des retraités.
Un des arguments m’avait quelque peu surpris car je me suis rappelé que le gouvernement piaillait pour que les Français, ces pingres, jettent dans l’économie nationale la centaine de milliards d’€uros qu’ils ont épargnés au plus fort de la pandémie.
Cette centaine de milliards d’€uros les a amenés évidemment à penser comme le fonds d’investissement habituel « Un salarié qui épargne est un salarié trop payé, un salarié heureux est un salarié qui ne travaille pas assez. »
Hélas, le salarié dispose d’un moyen de pression : Cesser de travailler.
Le gouvernement, pour une fois conscient de quelque chose, s’est alors avisé qu’il y a des gens « payés à ne rien faire » ** sans penser un instant à lui.
Il a donc pensé immédiatement aux retraités.
Pour faire appel à l’égoïsme, ce puissant moteur, il a avancé ce motif : « Le retraité a un revenu supérieur à celui des actifs » évacuant par là  le fait qu'entre le tiers et la moitié des douze millions de retraités disposent de moins du « minimum vieillesse » pour atteindre la fin du mois.
Si j’avais un mot à dire à l’auteur de cette remarque stupide, je lui dirais que plutôt qu’augmenter de près de 50% la CSG des retraités – qui consiste quand même à payer des impôts sur des sommes qui ne nous sont pas versées -, je ponctionnerais plutôt les fonds d'investissement essentiellement américains et canadiens.
Ces gens mus uniquement par la cupidité créent en France des réseaux de maisons de retraite et d’EHPAD qui, avec leurs tarifs d’hôtel de luxe, pompent les économies des retraités, les finances des régions et les cotisations de la Sécurité Sociale pour une qualité de service souvent inférieure à celle du centre d’hébergement des sans-abris.
Je lui dirais aussi que si l’actif avait un revenu inférieur à celui du retraité, c’est d’abord  parce que la fameuse « compétitivité » qui finalement ne profite qu’à l’actionnaire, limite sévèrement le revenu du salarié, mis en concurrence avec ce qu’il faut bien appeler des esclaves.
C’est une fois de plus la preuve que la course au « moins disant » coûte toujours à la majorité des moins lotis et n’est bénéfique qu’à la minorité des mieux lotis.

**  Plus exactement « payés tout ça à ne rien faire »  selon certains payés beaucoup plus à ne pas faire plus au même moment.
Oui j’ai entendu ça de quelqu’un dont je n’aurais jamais pensé que ça lui serait venu à l’esprit…

Commentaires

c'est d'un cynisme...

Écrit par : Adrienne | jeudi, 17 septembre 2020

Répondre à ce commentaire

De quoi avoir le trouillomètre à zéro et raser les murs. Un bon vieux a sa résidence fiscale au cimetière.

Écrit par : Nina | jeudi, 17 septembre 2020

Répondre à ce commentaire

Le maire de la commune où j'y voudrais ma dernière demeure ne veut même pas de moi..C'est dire. Le Père Lachaise est trop cher pour ma petite bourse de petite retraitée..150 euros dans le cimetière de mon enfance, concession de 30 ou 50 ans, puisqu'il parait que les perpétuelles n'existent plus. Combien une concession de 5 ans au Père Lachaise ?

Écrit par : julie | jeudi, 17 septembre 2020

Cher. Le moins cher(!) sont les cendres éparpillées dans la nature mais chut! faut pas le dire. . Chère la poussière :)

Écrit par : Nina | jeudi, 17 septembre 2020

Le Père-Lachaise est réservé à celles et ceux qui connaissent par cœur l'intégrale des chansons de Brassens

Écrit par : alainx | jeudi, 17 septembre 2020

@Julie: c'est complet au Père-Lachaise... A défaut de caveau possédé par la famille il faut qu'une concession en déshérence soit reprise par la Ville mais impossible de la réserver, il faut donc que la reprise arrive au bon moment , si j'ose dire. Donc, avant de se marier, vérifier si la belle-famille possède un caveau... Au colombarium c'est dans les 2000 € pour une case de trente ans, ça fait cher le m2. Ma science est récente, je ne suis pas croque-mort!

Écrit par : Olivier | jeudi, 17 septembre 2020

Le Colombarium du PL offre une jolie mosaïque pour les archéologues du futur mais il faut un GPS pour retrouver son défunt et avec un bon torticolis s'il se trouve dans la rangée du haut.
Mais qu'est-ce qu'on est joyeux aujourd'hui !

Écrit par : Nina | jeudi, 17 septembre 2020

Je vais essayer de faire court...
Bien dit tout ce que tu écris. C'est si bien dit que tout le monde te comprend.
J'ai entendu ça aussi hier aux infos, même que ça m'a coupé l'appétit et que c'est mon mari qui a trinqué..
Après le corona qui nous tue, pas assez rapidement vu la 2e vague qui arrive, voilà qu'on veut nous prendre nos derniers sous avant...Déjà que mon mari voudrait que la CSG soit supprimée, et ben, on parle de nous l'augmenter à nous les vieux.
Riches nous les retraités, plus riches que les jeunes ! Ils oublient ces andouilles qu'on a été jeunes un jour et qu'on en a bavé aussi. Ca a servi à quoi qu'on se saigne pour s'acheter une maison, qu'on mange des pâtes jour après jour, qu'on se prive du superflu ? Si ce n'est pas l'Etat qui veut nous piquer nos dernières économies (enfin, pour ceux qui en ont), ce sont les maisons de retraite qui s'y emploient, maisons de retraites qui appartiennent pour beaucoup à des fonds de pension effectivement. Une abomination ça, vu le service rendu, comme tu le dis si bien.
Un vieux ça ne sert plus à grand chose, un vieux, ça a des sous cachés sous son matelas, voilà ce que l'Etat pense. Faudra qu'on dise à notre président qu'il a épousé une vieille au cas où il l'aurait oublié. A moins qu'il ne veuille s'en débarrasser aussi.
Pourtant, un vieux, il me semble que ça fait vivre beaucoup de monde. Tiens, dans ma ville habitée en majorité par des retraités venant de la région parisienne ou lyonnaise. Vichy, sans ses vieux, est foutue : plus de dentistes qui te font des dentiers en or, plus de restos gastronomiques (il y en a beaucoup), plus de cures thermales qui font vivre de nombreuses familles, plus de taxis qui te mènent de la gare vers les hôtels (quand même 1km), plus d'Opéra (heu, en ce moment !), plus de courses livrées à domicile, plus de coiffeurs dont le gagne-pain vient des retraitées, plus de voitures vendues (au faible kilométrage, bon pour la revente), etc, etc...
Bref, toute une économie qui fout'le camp, même en temps de pandémie..

Écrit par : julie | jeudi, 17 septembre 2020

Répondre à ce commentaire

Plus d'ophtalmos pour opérer les cataractes et autres joyeusetés. Hors saison,plus de groupes de retraités donnant vie aux lieux touristiques. Plus de grands-parents pour remplacer une crèche ou nounou défaillante. Bref,place aux 'jeunes' mais avec durée de vie réduite selon les besoins du jour :)

Écrit par : Nina | jeudi, 17 septembre 2020

Zut alors, j'ai encore fait trop long. Mais, tu avoueras que le sujet mérite réflexion et colère. D'accord, je pourrais le faire chez moi, mais, écrire un com, c'est plus rapide qu'aller dans son administration, mettre en page, réfléchir plus...Tiens, depuis 3 jours des hélicos n'arrêtent pas de tourner au dessus de nos têtes. Serait-ce qu'on aurait inventé un truc pour dépister les positifs du corona ou serait-on en train de nous surveiller ? Bizarre ces hélicos. Faut que j'envoie mon mari demander aux pipelettes du coin..

Écrit par : julie | jeudi, 17 septembre 2020

Répondre à ce commentaire

" Faudra qu'on dise à notre président qu'il a épousé une vieille au cas où il l'aurait oublié."

Julie, n'oublie pas que Mme Macron est la seule retraitée qui a vu son niveau de vie s'améliorer... ;-)

Écrit par : le-gout-des-autres | jeudi, 17 septembre 2020

Répondre à ce commentaire

Il y a bien longtemps que les vieux friqués ont organisé leur insolvabilité. Sinon à quoi serviraient les notaires et les gestionnaires de fortune !

Écrit par : alainx | jeudi, 17 septembre 2020

Répondre à ce commentaire

"la fameuse « compétitivité » qui finalement ne profite qu’à l’actionnaire, limite sévèrement le revenu du salarié, mis en concurrence avec ce qu’il faut bien appeler des esclaves."

Et lorsque l'on lit des réflexions de consommateurs, qui applaudissent la plus grande amplitude horaire de l'ouverture de certains magasins (non indispensables), à qui on rétorque que les employés n'ont plus de vie de famille :
"si ils ne sont pas contents, ils n'ont qu'à démissionner, et aller bosser ailleurs",
le système "esclavagiste" a de beaux jours devant lui ! :-(

Écrit par : Fabie | jeudi, 17 septembre 2020

Répondre à ce commentaire

Je croyais qu'il n'y avait qu'en Belgique qu'on imaginait de telles conneries : https://www.lesoir.be/300796/article/2020-05-14/un-economiste-belge-propose-une-taxe-corona-uniquement-pour-les-personnes-agees

Écrit par : Passion Culture | vendredi, 25 septembre 2020

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire