Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 12 janvier 2021

Je livre des merveilles, comme disait Marco Polo…

J’ai dit à la lumière de mes jours :
- Ma Mine, j’ai envie de manger au restaurant !
- Si tu veux, on commande chez le « Noich ».
- Mais non ! J’ai envie d’aller au restaurant !
Et c’est bien ça, je n’avais pas envie d’aller sur la page Web du restaurant, de commander des plats que je ferais réchauffer.
Pas envie non plus de ne voir aucun autre client, d’aller prendre dans l’ascenseur le sac que le livreur payé une misère y aurait placé avant d’envoyer l’ascenseur à notre étage.
Je n’aimais pas cette façon de ne pas aller au restaurant.
D’autant moins que c’est à peine moins cher et que c’est moi qui mets la table, assure le service, débarrasse la table et fais la vaisselle…
Une autre chose me chiffonne, d’ordre humain cette fois.
Je n’aime pas voir de jeunes gens exploités de la sorte.
Payés une misère par des gens qui sont fiers d’afficher une fortune en milliards de dollars et nous expliquent que c’est grâce à eux que ces livreurs ne meurent pas de faim.
Bref…
J’ai envie de retourner dans un vrai restaurant où celui qui me sert peut vivre décemment de son travail.
Pas être livré par un type qui s’échine pour remplir le compte en banque Uber ou autre.
Type à qui il ne restera que ses yeux pour pleurer s’il se fait voler son vélo pendant qu’il ouvre la porte de mon ascenseur.
Vélo qu’évidemment il aura dû payer de ses deniers pour travailler...
Type qui se verra refouler par le médecin s’il tombe malade, faute d’être inscrit à la Sécurité Sociale.
Mon envie de restaurant devrait se bloquer quand je constate que si le monde continue dans cette voie, on vivra sous peu dans le monde de Charles Dickens où le droit de se taire prévalait et où avoir de l’argent donnait le droit d’exploiter et de maltraiter ceux qui n’en avaient pas.
Quand je pense que j’aurais honte de payer trois €uros pour livrer en vélo en haut de Montmartre un type ahanant qui a dépassé l’âge de la retraite de près de cinq ans…
Non seulement l’ascenseur – « l’ascenseur social », pas le mien-, est en panne mais en plus « le train du progrès » est reparti mais en marche arrière…
Mais j’ai quand même envie de d’aller au restaurant !
Et vous avez bien vu, hein, uniquement pour des motifs sociaux !
Bon, aussi pour voir du monde et manger ailleurs qu’à la maison face à la lumière de mes jours. Manger quelque chose que quelque chose que je n’aurais ni cuisiné ni servi.
Dîner à une table que quelqu’un d'autre aura mise et débarrassera.
Revenir tranquillement à la maison en flânant et en papotant, la lumière de mes jours à mon bras.
Pas grand’ chose, en somme.
Mais ce sera bien.
Rêvons encore, c’est ce qui reste...
S’il existe encore, on ira chez Gallopin.
C'est chouette Gallopin.
Je n’y ai que de rares mais délicieux souvenirs.

gallopin.jpg

Commentaires

Le pire c'est que ces services de livraison à bas coût arrivent dans des villes où il n'y en n'avait pas avant ce fichu virus, et cela va s'amplifier avec un couvre feu à 18h, ce qui sera le cas pour nous dès ce soir...

Écrit par : Fabie | mardi, 12 janvier 2021

Répondre à ce commentaire

en job d'étudiant, uber eats c'est très bien, le fils de mon neveu se fait son argent de poche ainsi... Le restaurant est encore plus indispensable lorsqu'on voyage si on ne veut pas dîner d'un paquet de chips dans sa chambre d'hôtel...

Écrit par : ang/col | mardi, 12 janvier 2021

Répondre à ce commentaire

en réalité , nous sommes des naufragés , chez nous ou au boulot , avec la neige au-dessus des 400 mètres , ici les belges et leurs voisins se précipitent tous aux même endroits , saccagent quelque prairie
moi aussi j'ai très envie "que l'on me cuisine" ahah , même ras-le-bol des courses parfois ,
"encore heureux qu'on va vers l'été "comme écrivait Christiane Rochefort...

Écrit par : epalobe | mardi, 12 janvier 2021

Répondre à ce commentaire

Nous aussi, nous avons faim de retourner au restaurant ! Ceci dit, une fois par semaine, nous commandons. Et nous allons chercher nous-mêmes nos repas. Le "restaurant" où nous commandons est une EFT (Entreprise de Formation par le Travail), qui a pour mission de former des personnes demandeuses d’emploi inoccupées aux métiers de commis de salle et de cuisine. De plus, en ajoutant 4 euros, on offre un repas chaud à une personne dans le besoin, distribué en partenariat avec le Relais Social Urbain. Et en plus, c'est délicieux ;-) !

Écrit par : Passion Culture | mardi, 12 janvier 2021

Répondre à ce commentaire

Ça me fait penser à un restaurant près de la place Flagey...

Écrit par : Pivoine | mardi, 12 janvier 2021

Celui dont je parle se situe à Namur.

Écrit par : Passion Culture | mardi, 12 janvier 2021

Aller au restaurant avec Heure Bleue qui, justement, aurait mis son pull bleu clair que tu aimes particulièrement. :-))))))))))) looooooool..

Écrit par : Pivoine | mardi, 12 janvier 2021

Répondre à ce commentaire

Il paraîtrait que l'on travaille une nouvelle version du film « Y aura-t-il de la neige à Noël ? ».
Le remake sera actualisé : « Y aura-t-il encore des restaurants au prochain Noël ? »
Les scénaristes ne savent pas encore très bien comment ils vont conclure…
Mais un autre producteur prépare une fresque historique d'ampleur qui devrait sortir dans trois ans :
« Au temps où les restaurants existaient »
cependant les financeurs hésitent, d'autant qu'on commence à démolir les salles de cinéma devenues inutiles …

Écrit par : alainx | mardi, 12 janvier 2021

Répondre à ce commentaire

Ce qui semble se profiler, c'est une société de rêve où on travaillera toute la semaine, avec couvre-feu le soir à la sortie du boulot, et couvre-feu le week-end aussi. Et pendant les vacances aussi (à supposer qu'on y ait toujours droit)
Pour les loisirs on n'aura droit qu'à du virtuel.
Mais il faudra quand même qu'on consomme. Mais uniquement en virtuel. Et sans se toucher.
Bosser, consommer, chacun dans son coin.
Ça va être magnifique.
J'ai trop hâte.
•.¸¸.•*`*•.¸¸☆

Écrit par : celestine | mardi, 12 janvier 2021

Répondre à ce commentaire

Moi aussi j'ai hâte de retourner au restaurant ! Et au ciné.. . Et voir une expo... Et voyager, prendre l'avion, aller plonger dans des eaux si chaudes qu'on a l'impression de rentrer dans une baignoire... Voir de jolis coraux et des poissons colorés.. . Et même des requins ! Promis, j'aurai pas peur....

Celestine, quel monde nous promets-tu... Autant se suicider tout de suite !

Écrit par : Isabelle Z | mardi, 12 janvier 2021

Répondre à ce commentaire

C'était de l'humour, Isabelle...noir, certes. ;-)
•.¸¸.•*`*•.¸¸☆

Écrit par : celestine | jeudi, 14 janvier 2021

Ben pour le couvre-feu, c'était bien vu.
Je crois que je préfère mon royaume bananier à votre République heu. République. Point.

Écrit par : Pivoine | samedi, 16 janvier 2021

Je suis déprimée ce soir, ca comence a me taper sur les nerfs ces interdictions... En revanche, oui, on peut (on doit) bosser, meme en teletravail j'ai des rapports à rendre...

Écrit par : Isabelle Z | mardi, 12 janvier 2021

Répondre à ce commentaire

Et moi j’ai très envie de me faire vacciner! J’ai des rêves de seringue, de blouses blanches et de carnet de vaccination. Et des rêves de contrôle de police et de douanes aux frontières. Mais mon tour ne devrait arriver qu’au printemps parait-il.

Écrit par : Olivier | mercredi, 13 janvier 2021

Répondre à ce commentaire

Moi aussi je veux me faire vacciner, pour moi et surtout pour les jeunes qui seront plus libres quand les +65 ans ( dits fragiles) seront vaccinés...

Écrit par : Do | mercredi, 13 janvier 2021

Répondre à ce commentaire

Nous aussi, on est partisan de vacciner d'abord et en masse les jeunes, ceux qui sortent, vont à l'école, à la fac et au boulot.
Je pense que ça freinerait plus rapidement l'épidémie que vacciner les vieux qui ne sortent pas de leur EMS ou EHPAD ou simplement qui se cloîtrent chez eux pour éviter de choper la Covid-19

Écrit par : le-gout-des-autres | mercredi, 13 janvier 2021

Et un homme dans une maison de repos est mort quelques jours après le vaccin. Ça n'a sans doute aucun rapport, mais quel gâchis ! Les experts vont nous tomber dessus pcq c'est nous qui attraperons le covid. Ils sont déjà en train de nous tomber dessus d'ailleurs.

Écrit par : Pivoine | samedi, 16 janvier 2021

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire