Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 27 juillet 2021

A moi Auvergne !

Mort_du_chevalier_d'Assas.jpg

J’aurais dû me méfier.
Déjà, mon « éreinteur », à qui j’avais parlé d’une douleur inquiétante, m’avais dit en levant les yeux au ciel « Pfff… des bêtises ».
J’avais bien vu qu’en homme bien élevé il avait tout de même pensé « c…ries ».
En homme doté d’un peu d’expérience, j’aurais dû remarquer que cette douleur disparaissait miraculeusement dès le résultat du scanner donné par « mon » radiologue.
De même, « mon » médecin, quand je lui avais parlé de cette douleur baladeuse, avait lui aussi levé les yeux au ciel en me disant « c’est dans la tête ! »
Je me rappelle ce matin ces temps bénis où j’étais décontracté dans l’avion pour aller dans des pays où mon boulot m’envoyait.
Je regardais à peine l’hôtesse qui montrait sérieusement, au cas où l’avion tomberait, tous les gestes qu’on aurait à faire juste avant de mourir.
J’allais même quand mon voisin disait parfois « Feraient mieux de nous donner un parachute plutôt que des sacs à vomi ! » jusqu’à lui dire « Vous croyez qu’on aurait le temps d’atteindre les portes ? On est plus de deux cents, le temps de se lever et paf !  on est déjà par terre… »
Normalement il se taisait jusqu’à l’atterrissage…
Comme celui qui s’asseyait au fond de l’avion à côté de moi.
Je me souviens d’un qui m’avait dit un peu inquiet « C’est vrai que les survivants sont ceux du fond de l’avion ? »
J’avais répondu « Ben… Les survivants sont surtout ceux qui ont raté l’embarquement… »
Bref, j’allais serein, ne m’inquiétant que de la fin du mois ou de la fin de ma mission.
Aujourd’hui, je vais mourir.
Je le sais.
C’est inéluctable.
Et pourtant ça a causé à la lumière de mes jours un fou-rire qui eut du mal à prendre fin.
Une publicité d’avant « infos » avait attiré son attention.
Une histoire de shampooing antipelliculaire.
Je ne sais pourquoi elle a soudain remarqué que depuis que j’ai cette douleur inquiétante et baladeuse, je ne tousse plus et que les pellicules qui constellaient mon col avaient disparu.
Elle m’a regardé quand j’ai dit « Aïe ! » et fut prise d’un fou-rire que j’ai trouvé charmant.
Puis quand même un poil vexant quand elle m’eut expliqué le pourquoi de la chose.
Alors que je mourais tranquillement en dînant d’un délicieux gratin de courgettes préparé avec amour, elle riait !
Et on s’étonne des féminicides !
Bref, d’après elle je vais mourir mais pas aujourd’hui…
En attendant, je me demande par quoi sera remplacée cette douleur inquiétante.
Cette peste d’Heure-Bleue prétend que ce n’est probablement que des « trucs de vieux ».
La garce…

Commentaires

"Les douleurs légères s'expriment, les grandes douleurs sont muettes". Tu préfères être Sénèque le jeune, Sénèque le tragique ou Sénèque le philosophe ?

Écrit par : Nina | mardi, 27 juillet 2021

Répondre à ce commentaire

Pour avoir lu "Une vie heureuse" dans mes toilettes, je préfère ne pas être Sénèque...

Écrit par : le-gout-des-autres | mardi, 27 juillet 2021

As-tu remarqué que c'est dans les toilettes qu'on est vraiment soi-même ? :))

Écrit par : Nina | mardi, 27 juillet 2021

Répondre à ce commentaire

Nina a raison : c'est pourquoi j'ai fait de mes toilettes une annexe à ma bibliothèque !

Écrit par : Gwen | mardi, 27 juillet 2021

Répondre à ce commentaire

Nous n'avons aujourd'hui de place que pour un ou deux livres dans nos toilettes.
Elles sont trop exigües pour qu'on y mette une étagère ailleurs que là où elles sont.
Très haut sinon on se cogne, les murs sont trop proches.

Écrit par : le-gout-des-autres | mardi, 27 juillet 2021

Le tradonal retard aurait raison de ta douleur baladeuse.

Mourir devant un gratin de courgettes Avec heure bleue est plutôt bon signe.

Vous vous en sortez avec votre pass covid?

:-)

Écrit par : Pivoine | mardi, 27 juillet 2021

Répondre à ce commentaire

Pour le pass, on s'en sort parce qu'on l'a mais qu'on ne l'a demandé qu'une fois pour boire un café.
Pour le Tradonal, je dois te dire que j'ai pris une fois un truc de ce genre en sortant de l'hôpital et que j'ai dormi 3 jours au point qu'Heure-Bleue a eu peur.

Écrit par : le-gout-des-autres | mardi, 27 juillet 2021

J'en conclue que tu as passé ton scanner ?
Si c'est le cas, j'espère que tu auras vite le compte rendu, que tu seras rassuré, et que les douleurs s'envoleront !

Écrit par : Fabie | mardi, 27 juillet 2021

Répondre à ce commentaire

Pas encore, pas avant septembre, le radiologue en juin, juillet et août, est soit surchargé, soit en vacances.

Écrit par : le-gout-des-autres | mardi, 27 juillet 2021

donc tout va bien, tout est dans l'ordre des choses?

Écrit par : Adrienne | mardi, 27 juillet 2021

Répondre à ce commentaire

Je l'espère... ;-)

Écrit par : le-gout-des-autres | mardi, 27 juillet 2021

apparemment tout ça ne te coupe pas l'appétit Pardon mais je suis obligée de rire en lisant tes réparties! Une douleur ? Meuuu! Non! C'est rien HB le dit ! !

Écrit par : Emiliacelina | mardi, 27 juillet 2021

Répondre à ce commentaire

et pourquoi n'en profites tu pas pour réclamer un petit massage maison ?
En général cela vient à bout de toutes les douleurs ! :-)

Écrit par : Ambre | mercredi, 28 juillet 2021

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire