Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 09 août 2021

Devoir de Lakevio du Goût N°93

Devoir de Lakevio du Goût_93.jpg

Cette aquarelle de Muren me rappelle quelque chose, mais quoi ?
Bah… D’ici lundi, ce souvenir sera revenu.
Mais vous ?
Cette aquarelle vous inspire-t-elle quelque chose ?
J’espère qu’elle vous donnera une histoire à raconter lundi.

Je sors juste de l’étude et il est six heures.
Aujourd’hui la sortie de la rue Bochart de Saron est encore ouverte alors je sors par là.
J’aime cette fin d’après-midi de printemps, tiède comme une étreinte rêvée.
Je flâne, regardant les gens et les choses et je traverse le boulevard de Rochechouart pour rejoindre la rue Dancourt.
Je prends cette rue parce qu’elle passe par une petite place et que je m’assieds sur un banc avant de monter jusqu’à la rue du Mont-Cenis.
En plus je veux regarder dans la rue Saint Rustique devant cette maison peinte en jaune qui donne l’impression d’être en Italie, un peu comme en bas de chez moi mais là c’est plutôt espagnol ou arabe…
Chaque fois qu’il fait beau, je passe par là et j’espère toujours que je la verrai.
Je l’ai aidée une fois, plus bas vers le Sacré Cœur, quand son cartable s’était décousu d’un côté et s’était vidé sur le trottoir.
Elle sembla alors complètement effondrée, ses yeux bleus si tristes que j’ai posé mon cartable et me suis accroupi pour ramasser ses affaires.
Elle s’est accroupie elle aussi et a tenté de m’aider mais elle s’y prenais si mal que j’ai fini de tout ramasser avant elle.
« Tu veux porter mon cartable jusque chez toi et que je porte le tien ? »
Elle m’a juste regardé et une larme a coulé.
Elle a dit « Tu veux bien ? »
Quand j’ai dit « Oui… » elle m’a souri.
Je l’ai suivie jusqu’à cette maison jaune où du lnge pendait aux fenêtres.
Elle a ouvert la petite grille, m’a repris son cartable en faisant attention à ne pas le renverser.
Elle a secoué la tête pour dégager son visage de la longue mèche blonde qui le barrait.
Elle m’a regardé, m’a souri et m’a dit « Tu es gentil… »
Je n’ai même pas dit « Comment tu t’appelles ? », je ne pensais à rien, je le regardais, c’est tout.
Elle a soupiré et est rentrée chez elle.
Elle vivait dans une vraie maison, elle.
Peut-être qu’un jeudi elle voudra aller se promener avec moi.
Alors, quand il fait beau, je passe par la rue du Mont-Cenis et je regarde dans la rue Saint Rustique.

Commentaires

Adrienne nous montre que quand le langage devient le principal obstacle à la communication, il faut changer d'interlocutrice...
C'est là :

https://adrienne414873722.wordpress.com/2021/08/09/g-comme-geraniums

Écrit par : le-gout-des-autres | lundi, 09 août 2021

Répondre à ce commentaire

Alainx a croisé une lamie, il n'a pas eu de pot.
Maintenant, je ne sais pas s'il est prudent de lui aprlé, ces êtres bouffent les âmes et s'en servent pour attraper les curieux...
Mais il est impossible de résister à la curiosité, alors c'est là :

https://alainx3.blogspot.com/2021/08/blog-post.html

Écrit par : le-gout-des-autres | lundi, 09 août 2021

Répondre à ce commentaire

c'est sûr, ce n'était pas une lamie Ricoré !

Écrit par : alainx | lundi, 09 août 2021

Comme souvent, Delia remarque que pour faire un riche, il faut utiliser beaucoup de pauvres.
Elle le dit très bien ici :

https://deshirondellesetdespapillons.blogspot.com/2021/08/de-beaux-linges.html

Écrit par : le-gout-des-autres | lundi, 09 août 2021

Répondre à ce commentaire

Tu as toujours eu un coeur d'artichaut.

Écrit par : heure-bleue | lundi, 09 août 2021

Répondre à ce commentaire

Emilia-Celina nous montre clairement qu'il est heureux que les générations n'utilisent pas les mêmes mots.
Ça évite des hsitoires entre les vieux et les gamins...
C'est là :

http://emiliacelina.canalblog.com/archives/2021/08/08/39087497.html

Écrit par : le-gout-des-autres | lundi, 09 août 2021

Répondre à ce commentaire

Gwen nous rappelle que le linge séché dehors sent bon, bien meilleur que celui séché en machine ou dans une salle de bains.
Evidemment, ça nécessite de la place, du temps et un effort...
C'est là :

http://bourlingueuse.canalblog.com/archives/2021/08/09/39087416.html

Écrit par : le-gout-des-autres | lundi, 09 août 2021

Répondre à ce commentaire

Heure-Bleue nous parle des excuses qu'on peut trouver à aimer la bière et des stratagèmes utilisés pour en justifier l'achat.
C'est là, féroce comme d'habitude :

http://heure-bleue.blogspirit.com/archive/2021/08/09/berthe-et-son-linge-3256861.html

Écrit par : le-gout-des-autres | lundi, 09 août 2021

Répondre à ce commentaire

elle est très mignonne, ton histoire!

Écrit par : Adrienne | lundi, 09 août 2021

Répondre à ce commentaire

Une douce histoire d'enfance pleine de fraîcheur…

Écrit par : alainx | lundi, 09 août 2021

Répondre à ce commentaire

C'est une jolie histoire, un peu mélancolique ... accordée à la météo quoi ...

Écrit par : Ambre | lundi, 09 août 2021

Répondre à ce commentaire

Il semble bien que cette rencontre n'a pas eu de "bis"...
Je me trompe ?

Écrit par : Gwen | lundi, 09 août 2021

Répondre à ce commentaire

Non, j'avais déjà parlé d'une rencontre.
Elle m'avait mené à un autre endroit.
Il y eut bien d'autres rencontres.
Dans ce quartier, dans un rayon de moins de 3km il y avait au moins cinq lycée et un tas d'écoles, nous nous croisions souvent.
Le quartier était plein de gosses.
Nous étions la génération du babyboom et nous étions bien plus sociables...

Écrit par : le-gout-des-autres | lundi, 09 août 2021

Sauf que si tu dois encore te promener en compagnie tu ne portes plus un cartable mais un cabas à provision

Écrit par : Emiliacelina | lundi, 09 août 2021

Répondre à ce commentaire

Chouette histoire pleine de tendresse.

Écrit par : delia | lundi, 09 août 2021

Répondre à ce commentaire

Ambre-Neige nous montre qu'un voyage doit être fait sérieusement et meiux : Délicieusement.
C'est là et c'est enrichissant :

http://enviededouceur.canalblog.com/archives/2021/08/09/39088816.html

Écrit par : le-gout-des-autres | lundi, 09 août 2021

Répondre à ce commentaire

Ne nous as-tu pas déjà parlé de cette petite fille ? A moins que tu ne tombais amoureux de toutes les jolies petites filles...
J'ai fait un devoir, mais ne sais pas s'il peut faire partie de tes devoirs du jour, car, comme d'hab, j'ai sauté du coq à l'âne, l'âne n'étant bien entendu pas toi..

Écrit par : julie | lundi, 09 août 2021

Répondre à ce commentaire

C'est cro-mignon ! tendre et tellement pur... Je me demande si elle se souvient de cet épisode ;-)
(le comm' de Emilia me fait éclater de rire !)

Écrit par : Praline | lundi, 09 août 2021

Répondre à ce commentaire

Julie a abandonnée l'idée de rationner les commentaires et a fait le devoir.
Je le trouve sympa.
Il est là :
http://cearriveenfrance.over-blog.com/2021/08/adieu-tokyo-2020-2021-bonjour-paris-2024.html

Écrit par : le-gout-des-autres | lundi, 09 août 2021

Répondre à ce commentaire

Je suis heureux d'avoir permis à Praline de raviver un souvenir ui lui est très cher.
C'est là et c'est charmant.

http://prali.canalblog.com/archives/2021/08/09/39087985.html

Écrit par : le-gout-des-autres | lundi, 09 août 2021

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire