Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 15 octobre 2021

101ème devoir de Lakevio du Goût.

devoir de Lakevio du Goût_101.jpg

Je pense que vous en avez assez des œuvres de John Salminen mais que voulez-vous, elles me posent toutes des questions auxquelles j’essaie de répondre.
Si vous m’aidiez, vous aussi à y répondre, ce serait gentil.
Mais ce serait trop simple.
Il faut d’abord trouver quelles questions posent l’œuvre, et je sais qu’elle ne pose pas les mêmes à chaque observateur.
Puis, quand vous avez enfin une question qui vient, il reste à y répondre…
J’aimerais que vous commenciez votre devoir par « Ce fut un chagrin désordonné », comme écrit Maupassant dans « Un cœur simple ».
Ce serait chouette aussi que vous le terminassiez sur « Le centre du combat, point obscur où tressaille la mêlée, effroyable et vivante broussaille, » comme disait Victor Hugo dans « L’expiation »
J’eusse aimé que vous y casassiez aussi le célèbre « L’espoir changea de camp, le combat changea d’âme. »
(Je ricane car Adrienne va devoir éviter la trop grande concision qui est sa marque de fabrique... Hi hi hi...)

Commentaires

Tu veux nous faire travailler le week-end.

Écrit par : heure-bleue | vendredi, 15 octobre 2021

Répondre à ce commentaire

en effet, je lisais tes consignes avec un effarement croissant ;-)
(et m'obliger à employer du passé simple, en plus!)

Écrit par : Adrienne | vendredi, 15 octobre 2021

Répondre à ce commentaire

bon ben c'est fait, merci quand même ;-)

Écrit par : Adrienne | vendredi, 15 octobre 2021

Va falloir qu'on kozasse comme MotsPassant et que nous eussions eu l'aptitude d'avoir l'Hugo à la hauteur du Victor, parce que déjà comme on n'y comprend que Quick au poids obscur du combat qui tressaille dans la mêlée…
je suis en train de sentassionner intrinsèquement que j'va œuvrer dans l'obscur.

Écrit par : alainx | vendredi, 15 octobre 2021

Répondre à ce commentaire

(j'appelle cela du sadisme).

Écrit par : Nina | vendredi, 15 octobre 2021

Répondre à ce commentaire

moi aussi :-)

Écrit par : Adrienne | vendredi, 15 octobre 2021

Je ne suis pas sûre d'être à la hauteur... D'autant plus que je dois préparer les St Jacques de Noël : 18 kilos bruts et une centaine de litres d'eau jusqu'à élimination du dernier grain de sable...

Écrit par : Gwen | samedi, 16 octobre 2021

Répondre à ce commentaire

D'accord avec Alain...avec tes phrases obligatoires, faut "hausser" notre prose au niveau des grands écrivains...non, mais, tu ne te rends pas compte !!!

Et puis, sans vouloir t'offenser, tu nous as un peu remis la même image que la dernière fois (sans le parapluie)... ;-)

Écrit par : La Licorne | samedi, 16 octobre 2021

Répondre à ce commentaire

"Et puis, sans vouloir t'offenser, tu nous as un peu remis la même image que la dernière fois (sans le parapluie)... ;-)" oui mais c'est parce que les temps changent et puis comme obligé de l'écrire, il n'y a pas que la peur qui puisse changer de camp, du coup, nous on va devoir changer de temps.
Bon ok je sors et je prépare mes crayons.

Écrit par : delia | dimanche, 17 octobre 2021

Répondre à ce commentaire

J’ai participé

Écrit par : Fabie | dimanche, 17 octobre 2021

Répondre à ce commentaire

Demain, je rendrai mon devoir en retard

Écrit par : Gwen | lundi, 18 octobre 2021

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire