Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 18 octobre 2021

Devoir de Lakevio du Goût N° 101

devoir de Lakevio du Goût_101.jpg

Je pense que vous en avez assez des œuvres de John Salminen mais que voulez-vous, elles me posent toutes des questions auxquelles j’essaie de répondre.
Si vous m’aidiez, vous aussi à y répondre, ce serait gentil.
Mais ce serait trop simple.
Il faut d’abord trouver quelles questions posent l’œuvre, et je sais qu’elle ne pose pas les mêmes à chaque observateur.
Puis, quand vous avez enfin une question qui vient, il reste à y répondre…
J’aimerais que vous commenciez votre devoir par « Ce fut un chagrin désordonné », comme écrit Maupassant dans « Un cœur simple ».
Ce serait chouette aussi que vous le terminassiez sur « Le centre du combat, point obscur où tressaille la mêlée, effroyable et vivante broussaille, » comme disait Victor Hugo dans « L’expiation »
J’eusse aimé que vous y casassiez aussi le célèbre « L’espoir changea de camp, le combat changea d’âme. »

Ce fut un chagrin désordonné qui m’étreignit lorsque je la vis s’éloigner d’un pas vif et le dos contracté plus par le ressentiment que par le froid.
Je m’étais comporté comme un parfait idiot de m’emporter de la sorte pour une raison aussi futile que l’allée à emprunter dans ce parc.
Elle aimait l’allée qui partait sur la droite et se dirigeait vers un minuscule étang protégé par une vague clôture.
J’aurais aimé pour une fois faire le tour par l’autre côté, emprunter l’allée qui passait par la gauche pour aboutir au même étang.
Elle a insisté.
Je me suis buté.
Arrivé au sommet de la bêtise, j’excipai alors de ma qualité de mâle pour exiger qu’elle me suivît.
Elle s’arrêta soudain, se tourna vers moi et dit d’une voix calme, trop calme :
- Il n’y a pas de chef ici ! 
- Euh… J’ai…
- Tu as quoi ?  Nous vivons ensemble ! Ensemble !!!
J’ai tenté piteusement et encore plus bêtement :
- Oui mais…
- Mais quoi ? Il n’y a pas de subordonné ni de chef ! 
Elle fit encore quelques pas et me jeta :
- Si j’avais eu besoin d’un chef, je me serais engagée dans l’armée, je ne serais pas venue dans ton lit !
Je me serais giflé d’avoir été aussi stupide.
Il y a des moments, comme ça où la cervelle régurgite des préjugés plutôt que créer des pensées…
J’ai allongé le pas, l’ai rattrapée et me suis confondu en excuses.
Je bafouillais d’émotion, je crois bien qu’un moment, j’ai chevroté.
Je ne savais plus quoi dire, les yeux me piquaient.
Le reproche s’est effacé lentement de ses yeux, elle a soupiré, levé les yeux au ciel et chuchoté « Que vous êtes bêtes, pauvres hommes que vous êtes… »
Puis, elle a eu dans le regard cette étincelle que j’avais craint ne plus jamais voir et que j’aimais tant.
Je lui ai pris la main, elle l’a serrée et s’est collée contre moi.
« L’espoir changea de camp, le combat changea d’âme. » comme disait Hugo…
Et je fus heureux d’être le vaincu.
Elle me tira, hâta le pas et, sans même que nous nous en aperçussions, nous sommes arrivés à la maison où en hâte nous avons alors jetés nos habits.
Tous nos habits…
Puis quand le calme fut revenu, elle s’est levée et je l’ai admirée, glissant un regard que j’espérais discret sur ce nid où je m’étais blotti il y a peu.
C’est là que je me suis demandé si Victor Hugo pensait vraiment à la bataille de Waterloo quand il a écrit :
« Le centre du combat, point obscur où tressaille la mêlée, effroyable et vivante broussaille »…

Commentaires

Adrienne nous montre que l'enfer est pavé de bonnes intentions, tout comme l'éducation nationale...
C'est là :

https://adrienne414873722.wordpress.com/2021/10/18/p-comme-panique-a-bord/comment-page-1/#comment-87813

Écrit par : le-gout-des-autres | lundi, 18 octobre 2021

Répondre à ce commentaire

Alainx nous dit, me semble-t-il, que la solitude est une plaie dramatique.
C'est là :

https://alainx3.blogspot.com/2021/10/noubliez-pas-vos-mouchoirs.html

Écrit par : le-gout-des-autres | lundi, 18 octobre 2021

Répondre à ce commentaire

le chef, c'est celui qui décide de l'allée à suivre ;-)

Écrit par : Adrienne | lundi, 18 octobre 2021

Répondre à ce commentaire

Je ne sais trop comment comprendre la première partie du devoir de Delia.
S'agit-il du doute sur la réalité de la maladie ou du doute sur les motivations réelles du gouvernement à propos du confinement et de la méthode utilisée pour faire face à la maladie ?
C'est là :

https://deshirondellesetdespapillons.blogspot.com/2021/10/les-raisons-de-la-colere.html

Écrit par : le-gout-des-autres | lundi, 18 octobre 2021

Répondre à ce commentaire

Emilia a commencé le devoir.
Il semblerait qu'elle ait été arrêtée par un repas d'anniversaire...
C'est là :

http://emiliacelina.canalblog.com/archives/2021/10/16/39179970.html

Écrit par : le-gout-des-autres | lundi, 18 octobre 2021

Répondre à ce commentaire

Fabie a su, avec talent, éviter les difficultés - qui ne sont qu'apparentes - de ce "devoir de Lakevio du Goût".
C'est là :

http://monparcourscancerdusein.eklablog.com/farce-a210631502

Écrit par : le-gout-des-autres | lundi, 18 octobre 2021

Répondre à ce commentaire

Heure-Bleue montre où peuvent entraîner les bidouilles de son mari préféré.
C'est là :

http://heure-bleue.blogspirit.com/archive/2021/10/17/perdue-en-foret-3259837.html

Écrit par : le-gout-des-autres | lundi, 18 octobre 2021

Répondre à ce commentaire

Voilà une petite querelle qui se termine fort bien ;)

Écrit par : Fabie | lundi, 18 octobre 2021

Répondre à ce commentaire

Praline évite soigneusement de répondre aux demandes du devoir.
Elle parle de sa promenade et des rencontres qu'elle aurait pu faire si...
Elle nous balade, en somme...
C'est là :

http://prali.canalblog.com/archives/2021/10/18/39181079.html

Écrit par : le-gout-des-autres | lundi, 18 octobre 2021

Répondre à ce commentaire

Se réconcilier sur l'oreiller, c'est donc bien vrai ?!
Quand même, je me demande si elle n'a pas loupé sa vocation de militaire.

Écrit par : Praline | lundi, 18 octobre 2021

Répondre à ce commentaire

Encore un texte excellent ....
J'adore !

Écrit par : Ambre | lundi, 18 octobre 2021

Répondre à ce commentaire

Le chef, c'est celui qui nous conduit dans le mur, faut faire attention et ne pas le suivre aveuglément.

Écrit par : delia | lundi, 18 octobre 2021

Répondre à ce commentaire

Ce texte est une belle réussite, avec quelques jolies trouvailles !
Et puis, il faut bien le dire, cela fait des années que je n'avais pas lu un texte avec l'imparfait du subjonctif d'apercevoir !
Je vais relire tout Proust pour essayer de retrouver ça !

Écrit par : alainx | lundi, 18 octobre 2021

Répondre à ce commentaire

Qui eût cru que ces phrases, pas franchement drôles, se terminent agréablement dans un lit !
Ces phrases ne m'ont pas donné envie de faire des galipettes.

Écrit par : julie | lundi, 18 octobre 2021

Répondre à ce commentaire

Tu es plus fort que moi qui ai pris le parti de la simplicité faute d'avoir de l'imagination !
Les coquilles St Jacques attendent désormais au congélateur les convives de Noël... mais quelle corvée ! Je n'ai jamais tant souffert pour cuisiner et c'est peut-être la dernière fois que je m'y attelle
Mon devoir est à lire ici
http://bourlingueuse.canalblog.com

Écrit par : Gwen | lundi, 18 octobre 2021

Répondre à ce commentaire

Ambre-Neige montre comment on se fait avoir par un mec qui confond "aimer quelqu'un" et "être propriétaire de quelqu'un".
Et c'est dur.
C'est là :

http://enviededouceur.canalblog.com/archives/2021/10/18/39181858.html

Écrit par : le-gout-des-autres | lundi, 18 octobre 2021

Répondre à ce commentaire

On sent bien là que Gwen arrive sur un champ de bataille où "la lutte était ardente et noire" mais on sentait bien qu'elle avait l'offensive et presque la victoire !
C'est là :

http://bourlingueuse.canalblog.com/archives/2021/10/18/39182191.html

Écrit par : le-gout-des-autres | lundi, 18 octobre 2021

Répondre à ce commentaire

Avec ton pauvre dos, tu t'en tirerais moins glorieusement aujourd'hui.

Écrit par : heure-bleue | lundi, 18 octobre 2021

Répondre à ce commentaire

On n'est jamais trahi que par les siens... ;-)

Écrit par : le-gout-des-autres | lundi, 18 octobre 2021

Emilia s'est enfin décidée.
Et nous parle de la fragilité des témoignages et pourquoi ils sont peu fiables...
Dans les mêmes circonstances et avec les mêmes personnes présentes, il n'y en a pas deux qui ont vu ou ressenti la même chose...
C'est là :

http://emiliacelina.canalblog.com/archives/2021/10/18/39178141.html

Écrit par : le-gout-des-autres | lundi, 18 octobre 2021

Répondre à ce commentaire

La Licorne a, me semble-t-il, bien vu de quoi il est question.
(bon, je dis ça parce que je suis d'accord avec elle, mais elle le dit bien aussi !)
C'est là :

https://filigrane1234.blogspot.com/2021/10/le-centre-du-combat.html

Écrit par : le-gout-des-autres | lundi, 18 octobre 2021

Répondre à ce commentaire

Désolée, cher Goût, de n'avoir pas été inspirée par ce paysage de neige. Ça m'a donné froid. On sort à peine de l'été que hop...les trucs de Noêl sont déjà en vente au supermarché...
Mais promis, le prochain sujet qui me donne chaud, je participe.
Bises célestes
•.¸¸.•*`*•.¸¸☆

Écrit par : Célestine | lundi, 18 octobre 2021

Répondre à ce commentaire

Je ne vais pas commenter mais juste te demandé comment fonctionne ton "devoir". Je participais auparavent et puis interruption.

Tes sujets changent deslistes et autres thèmes...
Ce sujet est-il pour lundi prochain ou tu proposeras un autre sujet pour lundi 25 octobre.
merci
Avec le sourire

Écrit par : Lilousoleil | mardi, 19 octobre 2021

Répondre à ce commentaire

Vous faisiez le devoir "La vérité vraie" de Lakevio ?
Comme dans celui de Lakevio, il s'agit de rédiger un petit texte inspiré par l'image proposée.
Parfois, certaines phrases sont imposées mais c'est selon l'humeur de celui qui propose le devoir.

Écrit par : le-gout-des-autres | mardi, 19 octobre 2021

J'aime bien la voix qui chevrote.

Écrit par : Berthoise | mercredi, 20 octobre 2021

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire