Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 27 novembre 2021

Liberté, liberté chérie !

Eugène_Delacroix_-_Le_28_Juillet._La_Liberté_guidant_le_peuple.jpg

Que de conneries commet on en ton nom !
À commencer par entraver celle de tous ceux et toutes celles qui voudraient bien profiter d’une « liberté d’aller et venir » théoriquement garantie par la Constitution.
Depuis trois ans révolus, il n’est pas un samedi où j’ai pu prendre un bus sans que son trajet ne soit « impacté » comme dit la RATP par des manifestations qui en empêchent la circulation.
Au début, les « Gilets Jaunes » manifestaient contre une taxe qui prouvait bien que les gouvernants prennent les gouvernés pour des andouilles.
Comme si remplacer l’ISF récemment supprimé par une taxe sur le réservoir des gens obligés de prendre leur voiture pour aller au boulot allait passer inaperçu.
Laisser trois milliards et demi d’€uros aux mieux lotis à qui ils ne manqueraient pas pour les piquer aux moins bien lotis à qui ils manqueraient sévèrement avait un côté « jeanfoutre » désolant pour des gens allés si longtemps à l’école.
Puis, ma « liberté d’aller et venir » fut ensuite entravée régulièrement par d’autres qui pensaient que leur liberté à eux était celle de plomber leur prochain sans entrave.
Et tout ça dure depuis octobre 2018…
J’en déduis que la liberté des uns, contrairement à ce que dit la « Déclaration universelle des Droits de l’Homme » est réservée à ceux qui trouvent normal d’empiéter sur celle des autres.
Je me rappelle pourtant que ladite Déclaration dit en son Alinéa IV que « La liberté est le droit de faire tout ce qui ne nuit pas à autrui ».
Si j’osais, je soufflerais aux gens chargés des programmes scolaires de se pencher sur l’état réel de « l’enseignement moral et civique » dispensé dès l’école primaire.
Ça permettrait de rappeler à nos chères têtes blondes et surtout à leurs parents que la liberté ne consiste pas uniquement à avoir des droits mais aussi assumer des responsabilités et remplir des devoirs car aux dernières nouvelles nous vivons aussi en société.
Rien que respecter l’Alinéa IV de la Déclaration en question me permettrait d’aller faire mes courses du samedi, à cinq arrêts de bus de chez moi, ou d’aller au musée à douze stations de bus de chez moi, sans entraves.
C’est vrai, m… quoââ ! Comme disait feu Pierre Mauroy en 1981
J’en ai marre de devoir chaque samedi aller au « mini carrouf » de la place parce que Machin ne veut pas qu’on lui demande un « pass » pour aller au restaurant ou que Tartempion qui a peur des piqûres ne veut ni être vacciné ni présenter un test négatif pour aller au bistrot.
Je comprends bien que c’est ennuyeux mais penser que c’est user de sa liberté fondamentale de faire payer par la Sécu 25€ à 50€ un test pour aller boire un pot, c’est juste un abus de droit et de protection sociale et en plus ça m’empêche d’aller et venir à ma guise.

Commentaires

Ah...la liberté...On est toujours l'empêcheur de tourner en rond d'un autre...Ça me rappelle l'histoire du tabac au restaurant. Je me levais régulièrement pour demander auxgens : « Ça ne vous dérange pas si je mange ma pizza pendant que vous fumez ? » Eh bien, tu vas me croire ou pas, mais les gens répondaient souvent « non, non, pas du tout » avec un sourire niais.
Mais bon, ils devaient penser que j'étais libre de m'en aller, si ça me gênait...
•.¸¸.•*`*•.¸¸☆

Écrit par : Célestine | samedi, 27 novembre 2021

Répondre à ce commentaire

C’est là qu’il faut définir la notion de « nuisance » à autrui, et c’est compliqué, en plus l’exemple vient de haut…

Écrit par : Fabie | samedi, 27 novembre 2021

Répondre à ce commentaire

tu exagères : personne ne fait un pcr pour aller boire un pot ! Pour aller à l'hôpital oui ou prendre l'avion, pour prendre le train pour aller voir sa famille aussi.

C'est pénible un test : parfois ça fait mal, il faut prendre rv, faire la queue, attendre, attendre le résultat le lendemain (pcr)
Qui ferait cette longue démarche pour une bière ?

Écrit par : ang/col | samedi, 27 novembre 2021

Répondre à ce commentaire

Bonjour
personnellement je connais un grand nombre de personnes autour de moi qui font un test pour aller au restau, boire un pot, etc ... d'ailleurs je me demande comment, depuis le temps, elles n'ont pas le nez comme une pastèque ...
Bonne journée

Écrit par : Ambre | dimanche, 28 novembre 2021

Dans ma famille proche, les anti-vaccins le sont uniquement parce c'est Macron qui le recommande : c'est uniquement politique...
Nous passerons les fêtes à la même table, mais cela ne les dérangera pas dans leurs convictions. Au fond d'eux, je pense qu'ils pensent plus ou moins que nous, les vaccinés; sont des moutons de Panurge...

Écrit par : Gwen | dimanche, 28 novembre 2021

Répondre à ce commentaire

Hum, hum...je t'aime bien, mais...
y'a des fois où faut quand même dézoomer de son nombril...non ?

Est-ce bien TA liberté qui est entravée ou celle de TOUS ?

Écrit par : La Licorne | mercredi, 01 décembre 2021

Répondre à ce commentaire

Je remets ta réponse au bon endroit :


Je pense que la liberté de 65 millions de personnes est entravée autant par les décisions d'une poignée d'aveugles et sourds qui décident et par l'égoïsme de quelques centaines de milliers de personnes qui sont persuadées que "faire ce que je veux quand je veux quelles que puissent être les conséquences pour ceux que je croise" est synonyme de "liberté".
Quand, arrivé à la majorité, on n'a pas encore compris que la liberté est un "mix" de droits et de devoirs et pas seulement des droits sans contrainte, c'est qu'on n'a rien compris à la vie en société.
La liberté, c'est aussi assumer la responsabilité des conséquences de ses actions, et ça, semble échapper à beaucoup.
Que ça m'emmerde pour faire mes courses le samedi est anecdotique.
Que ça surcharge le système de santé ne l'est pas.
Et ce système ne s'occupe pas que de mon nombril, il s'occupe aussi de tous les maux qui te frappent et qui risquent de t'être fatals si par hasard il n'y a plus de place en réa...

Écrit par : La Licorne | mercredi, 01 décembre 2021

Répondre à ce commentaire

Nous ne semblons pas d'accord sur le sujet mais c'est bien aussi d'avoir un regard différent.
On doit pouvoir entamer un débat sur le sujet, mais ce n'est pas vraiment le lieu... ;-)

Écrit par : le-gout-des-autres | mercredi, 01 décembre 2021

J’avoue que je fais mes courses le vendredi. Et le samedi après-midi, j’évite les endroits mal fréquentés par les manifestants.

Écrit par : Anita | mercredi, 01 décembre 2021

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire