Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 23 décembre 2021

Petit papa Noël ! N'oublie pas mes cadeaux !


Ça y est !
J’ai acheté un pantalon.
Un pantalon à ma taille, d’un velours et d’une couleur qui me plaisent !
Cette trouvaille m’a mis le cœur en joie !
Bon, à y regarder de près, la boutique qui me l’a vendu est, d’après Heure-Bleue, « une boutique de vieux » !
C’est donc dans cette boutique de la rue Auber que j’ai trouvé de quoi avoir – un peu – moins l’air d’un clochard.
« Il était temps ! » a dit la lumière de mes jours qui en était arrivée à quasiment me menacer de sortir sans moi.
Cette fois-ci, je vais de nouveau être beau.
À tel point que je me demande si je ne vais pas me crever l’autre œil pour rester buvable…
Dans cette boutique, quelques détails surprennent toutefois.
Le fait que la boutique, très grande et honorablement connue depuis 1841, ne compte, en cette période de ruée vers les commerces, que deux personnes pour la tenir dont une en train de faire la vitrine.
Deux personnes !
Pour tenir les deux étages de la boutique !
La maladie de l’économisme frappe partout.
Il est vrai qu’économiser le salaire d’un ou deux vendeurs est à peser au regard du coût du vol de quelques fringues importées d’Inde, du Bangladesh ou des Philippines.
Rien que la marge récupérée sur les quelques pantalons vendus entre Noël et le Jour de l’An finance largement les quelques larcins commis au vu et au su d’un personnel démotivé et si mal payé qu’il ne va pas, en guise de prime de fin d’année, risquer un mauvais coup pour sauver des mains d’un voyou une chemise ou un pantalon dont le prix de revient n’atteint pas celui d’une compresse sur un œil au beurre noir.
Après une traversée jusqu’à la station « Havre-Haussmann » où nous avons constaté pendant une vingtaine de minutes que l’automobiliste parisien n’a pas un gramme de cerveau de plus qu’en 1960, nous sommes revenus à la maison.
Bilan ?
Aujourd’hui je vais donc coudre l’ourlet de ce pantalon.

Commentaires

quelle bonne nouvelle :-)

Écrit par : Adrienne | jeudi, 23 décembre 2021

Répondre à ce commentaire

Et bien voilà, avec de la patience ;)
Alors tu couds, cela me fait sourire car (chut) je vais offrir à Zhom deux heures d'apprentissage pour qu'il puisse se servir de la machine à coudre qui dort depuis des années.
Bon, il est demandeur, ne crois pas que c'est un cadeau empoisonné ! ;)

Écrit par : Fabie | jeudi, 23 décembre 2021

Répondre à ce commentaire

Ben voilà !
Tout arrive !
« Papa pique et maman coud » comme le chantait Charles Trenet

Écrit par : alainx | jeudi, 23 décembre 2021

Répondre à ce commentaire

Et la couleur du falzard , on veut savoir ; comme je comprends cette dure chasse haha,
aux vêtements d 'une qualité minimum et qui nous plaisent
Bonne couture

Écrit par : epalobe | samedi, 25 décembre 2021

Répondre à ce commentaire

Tu n'as pas dit la couleur de ta trouvaille, même si épalobe écrit qu'il est vert lézard... L'essentiel est qu'il mette tes yeux en valeur...
Thibaud l'un de mes petits-fils esr positif : il a dû rester à Paris confiné en quatorzaine et Noël se refera en janvier ou février...
Prenez soin de vous
Blanche dite Gwen la Bourlingueuse

Écrit par : Gwen | samedi, 25 décembre 2021

Répondre à ce commentaire

....

Écrit par : alainx | mercredi, 29 décembre 2021

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire