Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 27 janvier 2022

Le conte est bon !

Blanche-Neige.jpg

Le monde ne cessera jamais de m’étonner…
Ce matin, que lis-je donc comme nouvelle « estourbissante » ?
Eh bien, lectrices chéries, du moins celles qui peuvent encore fabriquer des bébés et avoir des histoires à leur raconter, dites-vous que c’est râpé.
Il fut un temps où pour les prévenir des dangers qui guettent les filles et les garçons dès qu’ils sont assez grands pour marcher et échapper aux regards de leur maman et donc de faire des expériences risquées, on leur racontait des histoires.
Des histoires qui parfois leur faisaient peur.
Des histoires qui parfois les enchantaient.
Eh bien c’est fini ! F.I.N.I !!!
J’apprends donc ce matin, en ouvrant mon navigateur que Walt Disney a laissé tomber l’idée de faire de Blanche-Neige la femme de ménage de sept nains.
Non que l’idée d’exploiter Blanche-Neige les dérange, après tout, Blanche-Neige n’est qu’une femme et si elle n’est pas contente, elle n’a qu’à s’inscrire au « Women’s lib ».
Non, pas du tout…
C’est juste que dans l’esprit de certains, c’est très mal de voir des nains traités de la sorte.
Et non seulement ils sont mal traités, comme des Noirs dans les mines de kimberlite d’Afrique du sud, mais en plus ils chantent en revenant du boulot…
Bref, ces nains sont la honte des « personnes à la verticalité contrariée » !
Il est donc probable que Blanche-Neige apparaîtra bientôt à l’écran, occupée à lire « Le deuxième sexe » tandis que le lave-vaisselle tournera et qu’un robot aspirateur fera le tour de la grotte.
Pour fignoler le conte, il a été fait appel à des « membres de la communauté du nanisme » dans le but d’éviter les stéréotypes sur ces « petites personnes » qui au départ ne demandaient rien…
La lecture de ce tissu d’âneries m’a rappelé au détour d’une phrase mal construite qu’il y avait déjà eu un parfum de scandale à cause d’un « baiser non consenti ».
Ouaip, figurez vous que selon le mouvement adepte de la « cancel culture », ce salaud de Prince se serait en fait livré à une agression sexuelle sur Blanche-Neige endormie.
Si mes souvenirs sont exacts, Blanche-Neige avait été empoisonnée par sa belle-mère jalouse et s’était retrouvée en un coma profond.
Le Prince, la voyant si mignonne et au fait du sort funeste réservé à la belle posa ses lèvres sur celle de Blanche-Neige qui, trouvant ça plutôt sympa se réveilla, monta sur le destrier du Prince et lui enjoignit illico de la marier pour vérifier plus avant le goût de ses baisers.
Je retire de la lecture de ce joyau de la littérature « woke » qu’il serait bon que l’on vérifie de quoi il s’agit exactement en matière de contes.
Il est évidemment moins drôle de lire « Psychanalyse des contes de fées » de Bettelheim que hurler au scandale dès qu’on parle de nains, de baisers ou d’ogres.
Et ne parlons pas du mauvais sort qui atteint le loup dès qu’il bouffe une grand’mère ou une petite fille qui n’a pour se défendre qu’un pot de beurre.
Comme dans « Le dernier tango à Paris », la pauvre…

Coco_Libe_210506.jpg

Commentaires

hilarant :-)
(à condition d'en conclure qu'il vaut mieux en rire, ce qui n'est pas évident...)

Écrit par : Adrienne | jeudi, 27 janvier 2022

Répondre à ce commentaire

Si tous ces "bien-pensants" mettaient leur énergie à défendre des conditions de travail acceptables, plutôt que de remettre en cause des tableaux, livres, dessins animés qui ne choquent qu'eux, ce serait bien plus utile pour l'humanité !

Écrit par : Fabie | jeudi, 27 janvier 2022

Répondre à ce commentaire

Du coup, j'imagine qu'on va aussi penser à interdire les nains de jardin. Au passage ça fera plutôt du bien au jardin, d'ailleurs ;-)

Sinon, oui, lire Bettelheim, excellente idée. Et puis arrêter de prendre les enfants pour des cons...

Écrit par : La Baladine | jeudi, 27 janvier 2022

Répondre à ce commentaire

Et pourquoi les belles-mères (je veux dire les marâtres) ne se révolteraient-elles pas d'être honteusement accusées d'empoisonner leurs belles-filles ?
Qui va prendre leur défense ? La nouvelle version Disney pourrait être que la malheureuse reine n'avait pas mis ses lentilles cornéennes et qu'elle a pris par erreur un flacon de poison au lieu du médoc remontant prescrit par le médecin à la petiote ?

Écrit par : Gwen | jeudi, 27 janvier 2022

Répondre à ce commentaire

Excellent !

Écrit par : Pivoine | dimanche, 30 janvier 2022

Pourquoi on n'avoue pas enfin que le Prince charmant était un nécrophile !
Parce que franchement endormie depuis 100 ans, moi j'appelle ça un cadavre. À moins qu'il ne s'agisse de Jésus-Christ reviendu pour ressusciter une femme, alors qu'il avait jusque-là seulement ressuscité un mâle avec service trois pièces. Il a enfin prie conscience de son horrible anti féminisme.

Et pour dire un truc plus sérieux : j'ai revisionné il y a peu le film de Disney et j'ai ressenti de fortes émotions par tous les souvenirs d'enfance que cela ravivait. Parfois je suis trop bon public !
Maintenant je me demande de quelle pathologie inavouable je souffre derrière cet émotionnel, dont je ne peux pas parler, sinon je vais me retrouver devant les juges.

Écrit par : alainx | jeudi, 27 janvier 2022

Répondre à ce commentaire

Non, mais c'est vrai ça. Tant qu'à faire, il aurait pu ressusciter Eve sans pomme

Écrit par : Pivoine | dimanche, 30 janvier 2022

Une de mes filles, lorsqu'elle était étudiante fut une militante à l'intérieur du « Mouvement de libération des nains de jardin ». Elle en a piqué deux chez un voisin, dans le cadre d'une opération de libération collective en direction de la forêt voisine, les délivrant ainsi de l'enfermement dans un jardin où ils étaient assignés à résidence.

Écrit par : alainx | jeudi, 27 janvier 2022

Répondre à ce commentaire

Mon deuxième commentaire est une réponse à La Baladine

Écrit par : alainx | jeudi, 27 janvier 2022

C'est du joli! ;-D
Tiens, tu connais celle-ci? https://youtu.be/GvevxvjMwUI

Écrit par : La Baladine | vendredi, 28 janvier 2022

J'ai bien fait de faire un tour ici ! J'ai eu mon éclat de rire de la journée !

Écrit par : Ambre | jeudi, 27 janvier 2022

Répondre à ce commentaire

moi aussi j'ai choisi de rire ! pour ne pas en pleurer ! pourquoi ne veut-on plus laisser les enfants aimer les contes, les bonnes-fées, même le loup pour avoir un peu peur.. etc....

Écrit par : Emiliacelina | jeudi, 27 janvier 2022

Répondre à ce commentaire

Je me suis bien amusée. En lisant les commentaires aussi. Avec la galette, la confiture, les pommes et le beurre à la bonne température, il y a de quoi petit déjeuner.

Écrit par : Pivoine | dimanche, 30 janvier 2022

Répondre à ce commentaire

Toi tu n'as pas vu "Le dernier tango à Paris"... ;-)

Écrit par : le-gout-des-autres | dimanche, 30 janvier 2022

Perso, je ne suis pas loin d'en pleurer (de rage) pour de bon, à défaut de gifler à grand fracas les connes et les cons qui dégueulent de pareilles idées !

Écrit par : Nikole | samedi, 19 mars 2022

Répondre à ce commentaire

De qui parles-tu ?
Le doute est permis...

Écrit par : le-gout-des-autres | samedi, 19 mars 2022

Écrire un commentaire