Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 13 juin 2022

Devoir de Lakevio du Goût N°127

Devoir de Lakevio du Goût_127.jpg

Ce tableau d’Aldo Balding vous inspire-t-il quelque chose ?
Quant à moi je me demande ce que font ces trois hommes.
On verra bien lundi ce qui sort de nos cogitations…

J’étais tranquillement assis sur le rebord et je regardais la mer.
Mes deux acolytes, adossés au muret, causaient.
Nous attendions…
Moi je savais bien quoi puisque j’avais rendez-vous.
Eux, je ne sais pas, ils avaient des airs de conspirateurs et semblaient « rouler des mécaniques », comme s’ils avaient un quelconque sujet de fierté.
J’ai tendu l’oreille.
Le bruit de la mer ne m’empêchait pas de les entendre.
L’un prétendait « J’ai fait une « touche », j’te dis pas ! Une bombe ! »
La « frime » habituelle, avec lunettes de soleil et tout, le beau mec, un peu lourd mais sympa et toujours prêt à rendre service.
Ah… Il avait sans doute dragué, comme d’habitude et décroché un rencart qui se solderait par une soirée qui se terminerait prématurément à son détriment.
Depuis la cinquième où il était assis à côté de moi, il avait toujours fait preuve d’une impatience désordonnée.
Déjà, en troisième, poireautant devant le lycée, le premier sourire d’une fille qui sortait lui faisait dire « T’as vu ? C’est dans la poche ! »
Ça ne s’était pas calmé avec les années.
Il était allé parfois, aidé d’un verre de trop, jusqu’à ponctuer un compliment d’une claque su les fesses qui tuait dans l’œuf ses idées de nuit d’amour…
L’autre, en revanche était plus calme, je le connaissais depuis moins longtemps, la terminale.
Son « truc », c’était plutôt l’observation.
De tout.
Des gens, des choses, des évènements, des lieux.
Il n’élevait jamais le ton et attendait.
On ne savait jamais ce qu’il attendait mais il l’attendait, c’est sûr.
Avec le premier on se demandait souvent ce qu’il faisait quand il n’était pas là.
Nous avions appris avec quelque surprise qu’il n’avait pas plus que nous croisé celle qui serait « la bonne ».
Il en avait bien parlé de temps en temps, de la merveille espérée.
Comme il disait « L
a seule avec qui j’ai envie de passer ma vie, la seule chez qui j’ai envie de rentrer le soir, la seule avec qui j’ai envie de passer mes nuits, la seule qui me manquera dès le matin. », bref des trucs de mec qui lit Delly…
Du coup, il attendait.
Mais aujourd’hui il avait l’air détendu et avait l’air d’avoir un secret qu’il avait du mal à garder pour lui.
J’ai regardé en bas.
Elle arrivait.
Elle est arrivée à côté de nous et a dit « Ah je savais bien que vous seriez ensemble ! »
Elle avait donné à chacun rendez-vous ici, à la même heure.
« Mais c’est juste histoire de voir si l’un d’entre vous se dégageait dans la compétition… »
Nous avons tout trois tiré une tête de six pieds de long.
Faut pas exagérer, normalement, les chasseurs, c’est nous !
Sauf l’autre, là.
Comme d’habitude il ne disait rien, il attendait…
Il m’énerve, mais il m’énerve…

Commentaires

J'aime beaucoup ton texte
J'aime aussi beaucoup le tableau, d'ailleurs ..

PS Une impatience désordonnée ? moi qui suis TRES patiente, je ne vois pas du tout ce que tu veux dire ...

Écrit par : Ambre | lundi, 13 juin 2022

Répondre à ce commentaire

Ton histoire soulève encore plus de questions qu'elle n'apporte de réponses. Je pensais savoir ce que faisaient ces 3 hommes, mais on ne sait toujours pas, quant à la fille, qui est elle, que veut elle ? On le saura peut être lundi prochain.
En tout cas, c'est pas moi, parce que comme je vous l'explique ici :https://deshirondellesetdespapillons.blogspot.com/, moi la croisière, ça m'use.

Écrit par : delia | lundi, 13 juin 2022

Répondre à ce commentaire

Ben maintenant, elle va choisir lequel ? ;)

Écrit par : Fabie | lundi, 13 juin 2022

Répondre à ce commentaire

Une chose ,est sûre : ce n'est pas la lumière de tes jours qui a donné rendez-vous à vous trois ! Cette femme ne te mérite pas, non plus que celui qui attend. Avec le dragueur, ils font la paire !
Mon devoir est ici : Bourlingueuse.canalblog.com

Écrit par : Gwen | lundi, 13 juin 2022

Répondre à ce commentaire

Si j'avais été à la place de ces hommes, j'aurais tourné les talons.

Écrit par : heure-bleue | lundi, 13 juin 2022

Répondre à ce commentaire

Ah ! On a tous connu des boutonneux du genre qui avait sans cesse le critérium qui leur démangeait, au moindre regard de nanas ils retaillaient leurs mines. Et le beau ténébreux qui ne pensait jamais rien mais n'en disait pas moins.
Tu aurais dû appeler cela : chronique de l'acné…
Quant à la nana, une sacrée délurée en perspective… donc, mauvais plan…

Écrit par : alainx | lundi, 13 juin 2022

Répondre à ce commentaire

Adrienne montre un des (nombreux) écueils des vacances en communauté.
C'est là :

https://adrienne414873722.wordpress.com/2022/06/13/k-comme-kardamyli

Écrit par : le-gout-des-autres | lundi, 13 juin 2022

Répondre à ce commentaire

Alainx nous troue le moral du lundi.
Et encore, on en va pas au boulot...
C'est et c'est terriblement bien amené :

https://alainx3.blogspot.com/2022/06/le-projet.html

Écrit par : le-gout-des-autres | lundi, 13 juin 2022

Répondre à ce commentaire

Délia pose d'étranges questions mais les a assoryies d'un titre que j'aurais aimé mettre en tête d'une note.
C'est là :

https://deshirondellesetdespapillons.blogspot.com/2022/06/la-croisiere-ca-muse.html

Écrit par : le-gout-des-autres | lundi, 13 juin 2022

Répondre à ce commentaire

Emilia-Celina nous montre une médication possible contre le chagrin d'amour.
C'est là et c'est sympa :

http://emiliacelina.canalblog.com/archives/2022/06/13/39515470.html

Écrit par : le-gout-des-autres | lundi, 13 juin 2022

Répondre à ce commentaire

celui qui ne dit rien ... je suis sûre que c'est lui qu'elle finira par choisir

Écrit par : Emiliacelina | lundi, 13 juin 2022

Répondre à ce commentaire

Fabie à fait un devoir dont le texte est maigre mais les images illustrent parfaitement son propos
C'est là :

http://monparcourscancerdusein.eklablog.com/vacances-a212710867

Écrit par : le-gout-des-autres | lundi, 13 juin 2022

Répondre à ce commentaire

Gwen nous refait l'histoire de Jerôme.
Un cas Jerôme... (ouais bon...)
C'est là et c'est sympa.

http://bourlingueuse.canalblog.com/archives/2022/06/13/39514445.html

Écrit par : le-gout-des-autres | lundi, 13 juin 2022

Répondre à ce commentaire

Heure-Bleue conte une histoire courante mais laisse une question : Quelle tisane ont-elles concoctée ?
De la camomille ou de l'arthémise ?
C'est là :

http://heure-bleue.blogspirit.com/archive/2022/06/12/devoir-de-lakevio-du-gout-n-127-3270541.html

Écrit par : le-gout-des-autres | lundi, 13 juin 2022

Répondre à ce commentaire

Praline craque pour des beuns au regard de braise et au mouvement caressant par inadvertance...
C'es là :

http://prali.canalblog.com/archives/2022/06/13/39515629.html

Écrit par : le-gout-des-autres | lundi, 13 juin 2022

Répondre à ce commentaire

Elle est quand même gonflée la p'tite ! et les trois bien penauds ! :-)

Écrit par : Praline | lundi, 13 juin 2022

Répondre à ce commentaire

Ha, ha, des mecs qui se font avoir comme des bleus par une nana bien culottée...Au moins, ce tableau ne respire pas la tristesse..
J'ai fait un amalgame de ton devoir et de la cata de Vichy. Faut c'qui faut ! rire et pleurer tout à la fois, ça permet de faire passer la pilule (que, j'espère, la jeune demoiselle a pris si elle a fait "crac-crac" avec les 3..Ca permet de souffler entre 2 cartons, vu que je ne suis pas du tout motivée...

Écrit par : julie | lundi, 13 juin 2022

Répondre à ce commentaire

Juliette te parle de toit...
C'est une belle histoire de solidarité des uns.
Et la constatation que les assurances assurent plus correctement leurs revenus que leurs assurés...
C'est là :

http://cearriveenfrance.over-blog.com/2022/06/vive-les-pompons-les-pompiers.html

Écrit par : le-gout-des-autres | lundi, 13 juin 2022

Répondre à ce commentaire

j'applaudis l'esprit d'à-propos de cette gamine, sont bien pris ceux qui croyaient prendre :-)
je suppose que c'est le grand taiseux qui va décrocher la timbale...

Écrit par : Adrienne | lundi, 13 juin 2022

Répondre à ce commentaire

Et les hommes ça lit Delly ? Dis-moi, est-ce que les hommes peuvent être romantiques ? Je ne sais pas moi...
J'ai bien aimé ton devoir. :-)
J'ai fait le mien, en retard, pour cause de visite plombière et autres joyeusetés...
c'est là, http://uerbauolant.canalblog.com

Écrit par : Pivoine | lundi, 13 juin 2022

Répondre à ce commentaire

Pivoine nous raconte un souvenir du 6 juin 1944...
C'est là :

http://uerbauolant.canalblog.com/archives/2022/06/13/39517045.html

Écrit par : le-gout-des-autres | lundi, 13 juin 2022

Répondre à ce commentaire

Une jolie cogitation qui donne cette observation d'un homme au sujet de deux aitres , avec tout ce qu'il y a souvent de drague , de frime et de faux semblants . Trois hommes au bord de l'eau qui n'en font pas tout un fromage mais ont de la suite dans les idées.

Écrit par : Jerry OX | mercredi, 15 juin 2022

Répondre à ce commentaire

deux autres (oups)

Écrit par : Jerry OX | mercredi, 15 juin 2022

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire