Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 21 juin 2022

Sound of silence...

Je regardais vaguement ma liste de « favoris » à gauche de la page de mon blog.
Au moins deux sont partis « regarder les fleurs par en dessous ».
Certaines sont parties tout court, comme Brigitte, avec qui nous avons bu un café au « Bistrot Vivienne » lors de son passage à Paris.
Une autre, comme Maevina, que nous avons connue le 21 Juin 2002, lors d’un dîner sur la Butte Montmartre où nous avions rendez-vous.
Ça s’était « mal embringué ».
Elle était « maîtresse d’école » et voulait nous placer à sa convenance.
J’avais dit « Non ! Pas là ! »
« Et pourquoi ? » m’avait-elle dit, d’un « ton de maîtresse d’école » face à un gamin rétif à l’autorité.
«  Parce que je n’ai pas l’habitude de me laisser emmerder et ça ne va pas commencer maintenant ! »
Bref… Ça s’est quand même calmé et nous continuons quelques échanges depuis vingt ans.
Comme Mme Liliplume, qui n’a plus de blog, que nous avons connue ce jour là itou.
D’autres se sont évanouies pour des raisons diverses.
Mais « Patriarch » et « Mab » nous ont abandonnés pour de bon.
« Patriarch » était certes âgé mais est mort jeune, trop jeune.
Assez jeune pour remarquer que « il y avait quand même de jolis petits culs en circulation » et se faire rabrouer pas son épouse qui était très gentille mais assez chatouilleuse sur ces histoires d’exclusivité…
Heureusement pour lui, il a rendu son dernier soupir, assez souffreteux pour cause d’amiante, avant que tout compliment sur le physique des femmes ne soit vu comme une agression.
« Mab » aussi est morte.
Plus jeune encore.
Bon, la connaissant, ça lui a évité de mourir amputée d’une main ou au moins de quelques doigts…
Elle avait élevé le stoïcisme au niveau de celui d’Elisabeth II, dite « His Majesty ».
Elle appliquait avec constance ce « Never complain, never explain » qui fait le charme hautain des grands de ce monde quand il leur arrive une tuile ou qu’il ont fait une connerie.
« Mab » était le genre de femme à qui il fallait éviter de confier des choses comme une serpe ou un sécateur.
Elle coupait ! Elle taillait !
Parfois, rarement, elle s’esquintait.
Mais elle était tout à fait capable de franchir d’un pas digne et mesuré les quatre cents mètres qui la séparaient de la pharmacie.
Laissant derrière elle, tel le Petit Poucet, de petites taches de sang.
D’arriver chez le pharmacien, le doigt ne tenant que grâce à un maigre lambeau de chair, et annonçant calmement « Je pense que je me suis retourné un ongle »…
Ne me demandez pas pourquoi je pense à ceux-là aujourd’hui.
Et à tant d’autres avec qui nous échangeons toujours quelques mots.  
Peut-être parce que j’en ai connu quelques-uns le jour de la Fête de la Musique.
Et vu ce qui nous attend ce soir, « Sound of Silence » est ma préférée aujourd’hui...

Commentaires

Merci pour la fête de la musique de nous passer Simon and Garfunkel que j'adore...Ca remue les tripes..Et, en ce moment, encore plus..
Tu as oublié notre Joelle de Granville qui s'est fait la malle, je ne sais où...C'est con, car j'aimais sa franchise..Chez moi aussi, beaucoup se sont fait la malle, volontairement ou non...Comme d'autres blogueurs que je lisais, mais où je ne commentais pas, va savoir d'ailleurs pourquoi, vu que je suis, comment dirait quelqu'un "bavarde"...
La fête de la musique pour l'instant n'a pas encore été annulée à Vichy...J'ai bien envie d'aller y faire un tour, et, peut-être, trouver un endroit où me réfugier. Si notre maison trinque encore à cause de la grêle et ne peut être vendue, sûr que je ne m'en remettrai pas. Tiens, voilà que ta chanson me fait pleurer...Mes nerfs me lâchent, y'a tellement de choses qui vont mal..
En tout cas, contente que vous soyez toujours là HB et toi pour motiver les troupes...C'est si rare un couple de blogueurs qui s'entend bien..C'est agréable...Vous ne vous disputez jamais ?

Écrit par : julie | mardi, 21 juin 2022

Répondre à ce commentaire

Mais non je n'ai pas oublié Joëlle !
C'est elle qui nous a tous oubliés...
Quant à HB et moi, bien sûr qu'on s'engueule !
C'est super, ça fait un demi-siècle qu'on se réconcilie !

Écrit par : le-gout-des-autres | mardi, 21 juin 2022

Patriarch et Mab, je les lisais, mais commentais très peu...C'est dingue, nous avons nos blogs attitrés où on commente et d'autres qu'on aime lire et où on ne commente pas..On se sent un peu comme un intrus ou un voyeuriste, je ne sais comment dire, c'est peut-être trop fort comme mots.... comme si on regardait par le trou d'une serrure chez quelqu'un..

Écrit par : julie | mardi, 21 juin 2022

Répondre à ce commentaire

Tu parles souvent de Mab et de Patriarch que je n'ai pas "connus"..
comme dit Julie, au son du silence ça remue encore plus car ça évoque des choses similaires en chacun, ya que les noms qui changent ..

Écrit par : Ambre | mercredi, 22 juin 2022

Répondre à ce commentaire

Finalement tu es...et tu restes un fidèle ami .

Écrit par : Emiliacelina | mercredi, 22 juin 2022

Répondre à ce commentaire

Tu m'envoies une forte vague de mélancolie ... déjà avec cette chanson ; et puis en parlant des blogueurs disparus, pour diverses raisons. Je lisais Mab, une femme que j'admirais. J'ai un point commun avec elle, il ne faut jamais me confier un sécateur ! (la comparaison s'arrête là, bien sûr ! :-) ).
Mélancolie aussi de penser à de nombreuses personnes perdues de vue depuis que je blogue, dernièrement je regardais dans mes anciens blogs des contacts dont j'ai perdu la trace... ça fait un peu mal, alors je comprends (un peu seulement) Juju qui ne tient pas à rencontrer...

Écrit par : Praline | mercredi, 22 juin 2022

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire