Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 04 juillet 2022

Devoir de Lakevio du Goût N°130

Devoir de Lakevio du Goût_130.jpg

C’est le dernier devoir de l’année.
Alors je me fais plaisir.
J’abandonne Montmartre pour les quais de la Seine.
Cette toile de John Salminen me plaît.
C’est une raison suffisante pour que je vous demande ce que vous pensez en voyant cette « boîte » de bouquiniste.
À moi elle évoque comme dit Françoise Hardy « Tant de belles choses ».
Et à vous ?
Peut-être ne serez-vous pas encore partis en vacances lundi.

Je suis descendu de chez moi, ce lundi 4 novembre, jour de la rentrée.
Au lieu de descendre la rue du Temple, j’ai descendu la rue Beaubourg.
Dans ce quartier, on descend vers la Seine, tout est en pente en direction du fleuve.
Posez une bille sur n’importe quel plancher, elle roulera immanquablement vers la Seine...
Là où plus tard s’élèverait le « Centre Beaubourg », il y avait un parking sauvage qui s’était créé après qu’on eut abattu les quelques pâtés d’immeubles noirs et lépreux qui occupaient le lieu.
J’ai continué en direction de la Seine et arrivé place de l’Hôtel de Ville, comme chaque fois que j’allais « à la fac », il me fallut jouer au toréador car la place était encombrée de voitures qui klaxonnaient « à qui mieux mieux » et tentaient, au mépris du code de la route, de traverser la place alors que, selon ce code, « on ne doit s’engager sur un carrefour que si on est sûr de la traverser ».
J’ai traversé la Seine sur le Pont d’Arcole, suis passé devant Notre Dame et ai continué sur le Pont au Double et me suis engagé sur le quai de Montebello, puis celui de la Tournelle.
D’un coup, malgré la froidure, j’ai ralenti.
L’idée d’une matinée dans l’amphi un jour de rentrée ne me paraissant plus si séduisante, j’ai regardé plus attentivement le quai.
Des boîtes de bouquinistes s’ouvraient, d’autres étaient prêtes à accueillir le chaland depuis un moment.
J’ai traînassé devant elles, par chance il n’y avait pas de vent, seulement un crachin léger qui ne me dérangeait pas.
Un livre a attiré mon attention, saisi au vol d’un coin de regard.
Sur la couverture, une jeune femme triste serrait autour d’elle un imperméable.
Elle semblait en proie à un grand chagrin et se tenait au bord d’une mer inconnue.
Je me suis approché, ai pris le livre.
« Rebecca », « Daphné du Maurier ».
Il me disait quelque chose, ma grande sœur, partie depuis des années, l’avait sans doute amené avec elle quand elle était passée à la maison l’année dernière.
J’ai pris le bouquin et l’ai retourné.
« Edition de 1967  » indiquait une étiquette dans un coin de la couverture.
Sous cette étiquette, une autre plus petite disait « 1,25 F »
Je l’ai acheté et suis allé m’asseoir au bistrot de l’autre côté du quai.
Ce café était au coin d’une rue au joli nom « Rue du Haut Pavé ».
L’image de cette jeune femme est, avec ce temps d’automne mélancolique, tout ce dont je me souviens de ce 4 novembre 1969, dit « jour de rentrée U »…

Commentaires

Adrienne meurt d'envie de vérifier si les garçons de café parisiens sont à la hauteur de leur détestable réputation.
C'est là :

https://adrienne414873722.wordpress.com/2022/07/04/c-comme-3

Écrit par : le-gout-des-autres | lundi, 04 juillet 2022

Répondre à ce commentaire

Alainx nous montre que la recherche d'une image n'est pas de tout repos...
C'est là et c'est drôle :

https://alainx3.blogspot.com/2022/07/en-visite-paris.html

Écrit par : le-gout-des-autres | lundi, 04 juillet 2022

Répondre à ce commentaire

Emilia-Celina a tout ce qu'il faut pour être une Parisienne.
Sauf qu'elle est du Sud-Ouest.
Mais bon sang, qu'elle parle bien du printemps et de l'automne sur les bords de la Seine !

C'est là :

http://emiliacelina.canalblog.com/archives/2022/07/04/39544401.html

Écrit par : le-gout-des-autres | lundi, 04 juillet 2022

Répondre à ce commentaire

Gwen nous parle de bouquinistes remplacés par des marchands de tour Eiffel achetées sur Amazon alors que nous avions connus les mêmes bouquinistes...
C'est là :

http://bourlingueuse.canalblog.com/archives/2022/07/03/39544671.html

Écrit par : le-gout-des-autres | lundi, 04 juillet 2022

Répondre à ce commentaire

Curieusement, J'ai lu "Rebecca" chez ma tante au cours du séjour à Paris dont je parle dans ce devoir et ce fut un enchantement... Tu n'as pas dit combien tu avais payé ce livre étiqueté 1,25 F

Écrit par : Gwen | lundi, 04 juillet 2022

Répondre à ce commentaire

1,25F...
En 1969 ce n'était pas cher.

Écrit par : le-gout-des-autres | lundi, 04 juillet 2022

Heure-Bleue, je la vois bien, papotant avec des gens, offrant ses bouquins à ceux qui lui plaisent et refusant de vendre à ceux qui lui déplaisent.
Le rêve de libraire fortunée, en somme...
C'est là :

http://heure-bleue.blogspirit.com/archive/2022/07/03/devoir-de-lakevio-du-gout-n-130-3271424.html

Écrit par : le-gout-des-autres | lundi, 04 juillet 2022

Répondre à ce commentaire

Praline est malheureuse depuis que l'amour de sa vie est mort.
Son devoir est d'une grande tristesse et émouvant.
C'est à lire et à compatir.
C'est ici :
http://prali.canalblog.com/archives/2022/07/04/39542710.html

Écrit par : le-gout-des-autres | lundi, 04 juillet 2022

Répondre à ce commentaire

Tu fais ton Modiano; le Paris qu'on aime.

Écrit par : Nina | lundi, 04 juillet 2022

Répondre à ce commentaire

Comment cette toile de Salminen pouvait-elle nous faire ressentir autre chose que de la mélancolie, de la tristesse ?!
Finalement tu as eu raison de faire l'école buissonnière ce jour-là ;-)

Écrit par : Praline | lundi, 04 juillet 2022

Répondre à ce commentaire

C'est pas pour dire, mais pour ma part j'ai réussi à faire un truc rigolo ! (C'est même « le goût » qui le dit !)

Écrit par : alainx | lundi, 04 juillet 2022

Oui c'est vrai ! :-)

Écrit par : Praline | lundi, 04 juillet 2022

Je suis allé revisiter ton parcours grâce à Google Maps. Ce fut bien agréable et ça m'a fait passer un bon moment dans cette matinée de grisaille nordiste.
J'ai lu Daphné du Maurier, mais surtout la nouvelliste

Écrit par : alainx | lundi, 04 juillet 2022

Répondre à ce commentaire

La première fois que j'ai eu un de ses livres en main, j'étais ado et très étonnée qu'une dame avec un nom si français soit une écrivaine anglaise :-)

Écrit par : Adrienne | lundi, 04 juillet 2022

Répondre à ce commentaire

Canalblog n'est plus fiable depuis longtemps, j'ai enfin réussi à faire passer mon devoir, c'est ici : http://www.jeanjacques666.eu/archives/2022/07/04/39544987.html
Il faudra de la patience pour arriver à cette adresse !

Écrit par : jeanjacques666 | lundi, 04 juillet 2022

Répondre à ce commentaire

En effet !

Écrit par : Pivoine | mercredi, 06 juillet 2022

De bons souvenirs d'école buissonnière si l'on peut dire. J'ai fait appel aux miens ici
http://deshirondellesetdespapillons.blogspot.com/

Écrit par : delia | lundi, 04 juillet 2022

Répondre à ce commentaire

Je sais pourquoi tu aimes Modiano et Calet, tu es comme eux, un piéton de Paris.

Écrit par : heure-bleue | lundi, 04 juillet 2022

Répondre à ce commentaire

Delia se rend compte qu'elle n'a pas vu le temps passer.
Elle le dit bien.
C'est là :

https://deshirondellesetdespapillons.blogspot.com/2022/07/les-bouquinistes.html

Écrit par : le-gout-des-autres | lundi, 04 juillet 2022

Répondre à ce commentaire

j'essaye de me souvenir si lors de mes premières visites à Paris, c'était en octobre 1968, nous avions vu les bouquinistes. Nous étions en famille et ma mère faisait le guide. Elle a vécu un an à Paris au milieu des année 1950. La réponse est peut-être dans mon journal que je tenais depuis quelques mois. J'avais 11 ans, le journal a maintenant 54 ans et il tient dans un immense carton très lourd.
Je connais un peu Paris et j'ai pu visualisé dans ma tête une partie de l'itinéraire qui vous a conduit à "Rebecca". Du roman de Daphné du Maurier je ne connais que l'adaptation cinématographique réalisée par Alfred Hitchcock.

Écrit par : jeanjacques666 | lundi, 04 juillet 2022

Répondre à ce commentaire

Ho là là !!!! En 69 tu étais étudiant...et moi j'avais déjà mes trois marmot !!!jeunot va !

Écrit par : Emiliacelina | lundi, 04 juillet 2022

Répondre à ce commentaire

Hé oui … comme moi Émilia en 69 !

Écrit par : Francelyne | jeudi, 07 juillet 2022

J'adore Rebecca (surtout le début, on ne se refait pas...) d'elle, j'ai encore plus aimé "les verriers".

Écrit par : Pivoine | mercredi, 06 juillet 2022

Répondre à ce commentaire

C'est jouissif d'écrire sur un grand écran d'ordi et non pas sur un petit portable...Alors, j'en profite pour flâner sur les blogs après avoir lavé des vitres...
J'ai adoré Daphné du Maurier. C'est fou le nombre de livres que j'ai pu lire dans ma jeunesse, d'autant plus quand on a jamais reçu un livre pour son anniversaire ou à Noel...Vive les bibliothèques, les greniers, les bouquinistes, la cousine chez qui j'ai lu tous mes classiques comme le Club des 5 ou le clan des 7 ou les malheurs de Sophie (à moins que ce ne soit le contraire)..

Tes souvenirs sont extras, fondants comme le beurre de Normandie....

Écrit par : julie | vendredi, 08 juillet 2022

Répondre à ce commentaire

Ah oui, je mets 19/20 au devoir de Jean-Jacques qui a le don de nous faire voyager dans son monde naviguant entre fiction et réalité...C'est avec plaisir qu'on embarque avec lui. J'ai juste un seul regret, qu'il ne participe pas plus souvent à tes devoirs..Bon, ça me va bien de dire ça...Mais, en ce moment, j'ai, non pas une excuse, mais des dizaines d'excuses...A la rentrée donc...J'espère juste que, HB et toi continuerez à écrire de temps en temps cet été pour les vieux qui ne partent pas en vacances...

Écrit par : julie | vendredi, 08 juillet 2022

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire