Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 01 novembre 2022

Mes saisons préférées.

D’ailleurs je ne boirai plus que des thés chinés ici ou là.
Ne dites rien, je sais… C’est pour le souvenir de Mab qui a cessé de vieillir et ne me critiquera plus jamais…
J’aime le printemps, l’été et l’automne.
Même si l’hiver n’est pas la saison préférée du frileux que je suis, j’aime l’idée qu’un hiver vienne me faire apprécier le calme qui suit mon tourment saisonnier de l’automne et la douceur du printemps qui suivra.
Cela dit, je dois avouer qu’un été qui commence à la mi-avril et finit au début de novembre a quelque chose de choquant
Je dirais même que ça me fiche le moral dans les chaussettes car je crains maintenant m’endormir alors par une température vespérale digne d’un après-midi d’août et me réveiller dans le paysage matinal du grand nord canadien…
Et ça m’agace !
Je veux des saisons ! De vraies saisons, avec des températures de saison !
Bon, ça ne m’empêche pas de flâner de ci de là dans les rues.
J’y vois toujours des choses, des dessins ou des pancartes qui m’interpellent.
Comme celle-ci :

P5120026.JPG

Ce panneau m’a fait sourire et je me demande si une tentative de drague serait couronnée de succès…
Il y a d’abord le risque que la sonnette dévolue à « Melle Dupont Alice » appelle le camarade de jeux d’icelle ce qui casserait l’ambiance…
Quant aux chances d’aboutir à un résultat intéressant avec « Mme Heure-Bleue » en la sonnant, je les pressens maigres.
D’abord parce qu’il ne me viendrait pas à l’esprit de sonner quelqu’un que je désire.
Sans compter que la principale intéressée n’est pas le genre à se précipiter quand on la sonne.
Ou alors pour distribuer des gifles…
J’imagine le résultat si j’installais une sonnette pour l’informer qu’un désir me passe par la tête…

Commentaires

Un peu comme toi je commence à trouver préoccupant que bientôt nous n'aurons plus que deux saisons, et peut-être une seule ! Ça semblait être de la science-fiction et ça commence à être sous nos yeux…

Mais qui donc a composé le texte de ce panneau rouge !
D'abord comment fait-on pour les personnes qu'on doit absolument rencontrer sans les désirer ?
Quant à celles qu'on désire, la réciprocité n'étant pas garantie, dans le temps on évoquait une histoire de « se retrouver avec une chose sous le bras ». Là il semble qu'il faille la mettre dans la boîte à lettres…

Écrit par : alainx | mardi, 01 novembre 2022

Répondre à ce commentaire

Comme le souligne Alainx, pas simple pour les rencontres ! enfin si un jour tu trouves le chasseur français dans ta boite aux lettres, tu sauras pourquoi ! Sinon ton texte m'évoque une réflexion qu'on faisait ou entendait selon qu'on était le sonné ou le sonnant dans la cour de l'école primaire : "on t'as pas sonné, pot de chambre, reste sous le lit !" Autrement dit, si on a besoin de ton avis, on viendra te chercher, d'accord ?

Écrit par : delia | mardi, 01 novembre 2022

Répondre à ce commentaire

J'au toujours été choquée par le fait que ma mère ait eu une petite clochette pour "appeler" la "bonne" lorsque nous étions à table !

Écrit par : Fabie | mercredi, 02 novembre 2022

Répondre à ce commentaire

Tu veux des saisons ? Mais comme dit Alain, il en reste deux, comme dans les pays de mousson :
la saison chaude et la saison froide.
On va bientôt attaquer la seconde, et se cailler jusqu'aux saints de glace...
•.¸¸.•*`*•.¸¸☆

Écrit par : Célestine | jeudi, 03 novembre 2022

Répondre à ce commentaire

La saison que j'aime le moins c'est l'été, quand tout est grillé par le soleil, quand on peut à peine sortir sous peine d'être cuit comme un chipolata. Printemps, automne et hiver offrent des paysages merveilleux. Pourvu que ça dure... :-(
Sinon, la fin de ton billet m'a fait pouffer de rire :-)

Écrit par : Praline | jeudi, 03 novembre 2022

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire