Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 11 décembre 2014

Il faut, l'âge de César, taire...

Une des raisons pour lesquelles j’aime toutes mes lectrices chéries est que si ma vie était totalement vide, une d’entre vous me donnerait le sujet de ma note du jour.
Aujourd’hui ce sont les remarques des petites-filles, que dis-je, arrière-petites-filles d’Emilia-Celina qui me rappellent une fin d’après-midi chez un ami.
Cet ami, qui a dû faire quelque chose d’assez grave pour être obligé de vivre à Cholet, a deux filles.
Heure-Bleue et moi étions allés chez lui bidouiller ses haut-parleurs et sa chaîne haute-fidélité de façon qu’il en sortît de la musique plutôt que des sons sans âme.
Nous y passâmes quelques jours et le lundi, Heure-Bleue et moi fûmes désignés volontaires pour emmener les petites à l’école et passer les récupérer le soir.
En attendant leur père, nous avons joué.
J’ai fait faire ses devoirs et réviser ses leçons à la plus grande tandis qu’Heure-Bleue s’occupait de la plus petite.
C’est au cours d’un jeu que les choses ont pris une tournure genre Jugement Dernier.
S’appuyant à la rampe de l’escalier menant à l’étage, la plus jeune remarqua :
- T’es vieux le Goût ? 
Que faire d’autre qu’acquiescer ?
- Plus que toi…
- Tu vas mourir alors ?
- Il ya des chances…
- Et Heure-Bleue aussi elle est vieille alors elle va mourir aussi.
Heure-Bleue, supportant mieux l’idée de mourir que celle d’être vieille assura :
- Bien sûr qu’on va mourir.
Et cette garce de petite d’asséner :
- Mais c’est quand que vous allez mourir ?
Le duo de s’exclamer alors :
- On n’est pas pressé !!
La petite est passée à autre chose avant que nous viennent des idées d’infanticide.
Il y a des jours où on se dit que les ogres, finalement, c’était pas une si mauvaise idée…

Commentaires

Nous avons de la chance avec nos petits-enfants, ils nous trouvent plutôt pas mal pour notre age et Arthur se vante auprès de ses copains d'avoir une grand-mère qui a un blog et un grand-père sur fb et flickr, copains qui parait_il n'en reviennent pas.

Écrit par : mab | jeudi, 11 décembre 2014

Répondre à ce commentaire

Les nôtres ne nous trouvent pas vieux du tout. En revanche, nous avons souvent droit à : " quand vous serez morts, vous me donnerez le buffet breton ? Le landau 1900 ? " Ils se sont déjà partagé nos meubles, nos livres, et nos bibelots. Mais ils sont gentils, ils précisent toujours qu'ils ne sont pas pressés !

Écrit par : Sauve qui veut | jeudi, 11 décembre 2014

Répondre à ce commentaire

Chez nous aussi ils font leur choix ouvertement, Heloise regardait l'autre fois mes bijoux fantaisies et elle a fait son choix en me disant tu devrais mettre mon nom sur la boite. Manouedith

Écrit par : Manouedith | jeudi, 11 décembre 2014

J'adore ce genre de scène. Ma nièce, quand elle avait 5-6 ans, a classé toute la famille par âge, selon nos dents.
Ma mère, sa grand-mère, ayant un dentier, a été désigné pour mourir la première. Mon père ayant toutes ses dents, a gagné quelques années.
Moi ayant toutes mes dents, et de plus n'ayant pas d'enfants, j'ai été rangée dans la catégorie "jeune", pas la catégorie des mamans qui elles, forcément sont vieilles. D'ailleurs elle a dit que j'avais l'air plus jeune que sa mère, la femme de mon frère, qui pourtant a deux ans de moins que moi......
Quant à son père, mon frère, elle est tellement fusionnel avec lui qu'il est classé immortel.
Au moins les enfants disent les choses telles qu'elles sont, et parfois ça fait mal, mais franchement c'est drôle non ?

Écrit par : imaginer | jeudi, 11 décembre 2014

Répondre à ce commentaire

Mille pardons pour les fautes de frappe : désignéE et non désigné.
fusionneLLE et non fusionnel, j'écris trop vite et j'envoie souvent sans me relire....

Écrit par : imaginer | jeudi, 11 décembre 2014

Répondre à ce commentaire

C'est rigolo , ce manque de censure chez les enfants , un petit neveu de mon mari , perdu dans l'innombrable fratrie de ce dernier , n'arrêtait pas de dire : " c'est qui celui là ? j'y comprends rien ! "

Écrit par : Brigitte | jeudi, 11 décembre 2014

Répondre à ce commentaire

Les enfants ont besoin de se rassurer sur le temps qu'il leur reste à vivre. C'est angoissant surtout avec l'idée que leurs parents peuvent mourir. Ils préfèrent cibler sur qui est "vieux"pour eux !

Écrit par : lakevio | jeudi, 11 décembre 2014

Répondre à ce commentaire

ils en parlent lorsque ils la savent loin ......

Écrit par : maevina | jeudi, 11 décembre 2014

Répondre à ce commentaire

les enfants sont impitoyables !

Écrit par : liliplume | jeudi, 11 décembre 2014

Répondre à ce commentaire

"Heure-Bleue, supportant mieux l’idée de mourir que celle d’être vieille "
Tiens donc ! Moi aussi .......

Écrit par : boutoucoat | jeudi, 11 décembre 2014

Répondre à ce commentaire

C'est exactement ce que ressentais quand j'étais petite, une angoisse de la mort des êtres chers.

Écrit par : Francelyne | jeudi, 11 décembre 2014

Répondre à ce commentaire

c'était pas mal non plus !!!! :) Ce qu'ils sont curieux ces mioches !!!

Écrit par : emiliacelina | jeudi, 11 décembre 2014

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire