Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 04 février 2015

Elle a les pieds pas nés.

Hier, malgré un froid entre canadien et sibérien, Heure-Bleue et moi sommes allés dans un autre endroit frais.
Oui, nous sommes allés chez machin, le roi du surgelé.
« Mais que c’est passionnant, ce qu’il nous raconte ce matin, le Goût ! Mais où va-t-il chercher tout ça ? », vous dites vous, lectrices chéries.
Rassurez vous, le pire est à venir.
Vous n’êtes pas sans savoir, lectrices chéries, qu’on ne sort pas de chez soi, a fortiori en plein hiver, pieds nus.
Vous n’êtes pas sans ignorer, lectrices chéries, à moins qu’elle ne vous en ai déjà parlé, qu’Heure-Bleue a les pinceaux quelque peu esquintés les pieds abîmés.
Le problème ne réside pas seulement hélas dans la transformation d’iceux en ces petits rôtis de dinde dont je vous ai déjà parlé lorsqu’elle passe un moment dans une maison où il y a des chats.
Mais si, vous voyez bien, ces petits rôtis emballés dans un filet élastique et dont le prix est nettement plus attirant que le goût.
Bref, hier donc, Heure-Bleue s’est mis en tête de mettre ses bottines U.G pour éviter de transformer ses rôtis de dinde en rôtis de dinde surgelés.
Las… Les passer lui fut quasiment impossible sans aide.
Oh, le pied gauche passa sans problème…
Le pied droit, en revanche, celui qu’elle doit faire réparer depuis plus de six mois au moins, se révéla rétif à l’enfermement dans la bottine droite.
Elle réclama mon aide pour aider son pied à entrer dans la bottine.
Je me suis précipité, toujours prêt à l’aider à prendre son pied, du moins le droit.
- Tends ton pied.
Lui ai-je dit.
- Je ne peux pas.
J’ai forcé un peu pour l’amener en extension.
Elle a crié que ça lui faisait mal.
J’ai regardé le pied en question.
Je le connaissais depuis longtemps pourtant.
- Quand même, ta mère aurait pu faire un effort…
- Dis tout de suite qu’elle ne m’a pas finie.
- Non, mais tes pieds, quand même.
- Qu’est ce que tu leur trouves à mes pieds ?
- Oh ils sont beaux, mais…
- Mais qu’est ce qu’ils ont ?
- Même pas des pieds de nouveau-né.
- Tu exagères !
- Ben oui, tu as les pieds pas nés, quoi…
- Oh, c’est malin ça ! Si c’était pour en arriver là… Tu me désoles, Minou.
Elle m’a jeté un de ces regards plein de ce dont je n’ai jamais su exactement si c’était de la commisération ou de la pitié...
Heureusement qu’elle a fait ça de ses yeux verts qui m’ont toujours fait craquer.
Du coup je ne me suis pas senti blessé. C’est toujours ça de pris. 
Cette bottine a néanmoins réussi à emballer normalement ce pied droit et nous sommes allés chercher nos surgelés.

Commentaires

Est-ce cela que l'on appelle "prendre son pied"?

Écrit par : mab | mercredi, 04 février 2015

Répondre à ce commentaire

Pourquoi donc ai je pensé à vous ?
CONTRAVENTION POUR RETRAITÉS !!!!Je voudrais vous faire sourire en cette journée Une journée sans sourire est une journée perdue Bye Bye xx

> Les gens qui travaillent demandent souvent à ceux qui sont à la retraite ce qu'ils font de leur journée.
> Eh bien par exemple, l'autre jour avec ma femme, nous sommes allés en ville et nous sommes entrés dans un magasin.
> Nous n'y sommes restés que 5 minutes. Quand nous sommes sortis, un flic était en train de remplir une amende de stationnement interdit pour la voiture.
> Nous nous sommes approchés et lui avons demandé :
> « Allez! vous feriez bien un petit geste envers des retraités »
> Il nous a ignorés et a continué de remplir son billet.
> Je l'ai traité de gros porc.
> Il m'a regardé et a commencé un autre billet pour des pneus lisses.
> Alors ma femme l'a traité de roi des trous de cul.
> Il a fini le deuxième billet, l'a mis sous l'essuie-glace et en a commencé un troisième.
> Ce petit manège a continué pendant 20 minutes; plus on l'insultait, plus il remplissait de contraventions!
> Personnellement on s'en fichait, on était venu en autobus !!!
> Depuis notre retraite nous essayons chaque jour de nous amuser un peu.
> C'est important à notre âge.

Écrit par : BOutoucoat | mercredi, 04 février 2015

Répondre à ce commentaire

Tu sais que tu nous donnes des idées, toi ?

Écrit par : le-gout-des-autres | mercredi, 04 février 2015

je fini de déjeuner en lisant a note, et je suis de joyeuse humeur en lisant d'abord ta note qui me prouve que ne changes jamais et puis en prime le com de BOutecoat qui n'est pas triste non plus! Terribles certains retraités!

Écrit par : emiliacelina | mercredi, 04 février 2015

Répondre à ce commentaire

Ça urge quand emm le traitement des pieds parce qu'un pied gonflé en hiver !...

Écrit par : Lakevio | mercredi, 04 février 2015

Répondre à ce commentaire

Je suis éclatée de rire , franchement , tu me mets de bonne humeur , j'aime quand tu fais de la prose sur le dos d'Heure bleue ! Un pied de nez à la morosité quoi !

Écrit par : Brigitte | mercredi, 04 février 2015

Répondre à ce commentaire

que d'humour ici ce matin !!!!!!!!!!!!!!!!!! continuez tous, je me régale !!!!

Écrit par : maevina | mercredi, 04 février 2015

Répondre à ce commentaire

Ah oui, cette lecture fait du bien !
Si je puis me permettre, en cette période de "Ni-ni", j'ajouterais bien que vote charmant couple n'a pas "bon pied, bon oeil" !
Heureusement pour nous, M. le Goût vous au moins vous n'écrivez pas comme un pied...

Écrit par : mia | mercredi, 04 février 2015

Répondre à ce commentaire

ces petits rotis ne l'empêche pas de sillonner Paris de fond en comble !

Écrit par : liliplume | mercredi, 04 février 2015

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire