Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 03 mars 2015

Je livre des Merveilles.

Je ne sais pas si la mer est verte mais le ciel est bleu.
Ce matin j’ai été sorti du lit par des piafs qui cuicuitent comme des fous.
Je conçois bien que ça ne vous intéresse pas, lectrices chéries, mais aujourd’hui deux choses chouettes arrivent.
Le temps est printanier. Les arbres commencent même à être moins nus et à cacher le passage des trains.
La vraie nouvelle est quand même que Merveille a huit ans aujourd’hui.
Huit ans... La vache...
Elle a à peine changé.
A six mois elle est déjà dragueuse.

DSCN3913.jpg

A un an et demi, elle vient de s’apercevoir que papy est un type extra.
Oui, je fais souvent ça aux filles…

IMG_0292.JPG

A deux ans, elle a toujours faim.

IMG_0240.JPG

A deux ans et demi elle a parfois un moment de calme.

P5240010.JPG

Après, plus de photos sur le Web...
Maintenant vous savez que le père de Merveille est en train de tourner chèvre, qu’il se demande si l’adolescence commence vraiment à sept ans, qu’il se dit que l’enchaîner n’est peut-être pas une idée idiote.
Je me demande si avoir une fille est une bonne chose pour des nerfs paternels.
Mais attendons le baccalauréat et surtout les vacances de Pâques qui le précèdent, si propices à cette fameuse préparation des épreuves.
J’aime assez l’idée d’être encore parmi vous, lectrices chéries.
Pas que pour vous.
Pour voir Merveille jeune fille.
Pour entendre l’Ours penser que le mieux pour elle serait quand même de se marier vierge à cinquante ans…
Pour l’entendre m’engueuler parce que je ne sais pas ce que c’est qu’avoir des enfants.
Pour entendre Merveille lui dire « Ouuiiiee ! Tu peux pas comprendre, tu ne sais pas ce que c’est ! T’as jamais été amoureux d’abord ! »
J’en ris d’avance.
Je le sais, j’ai entendu mes sœurs dire ça à mon père.
J’ai renoncé quant à moi à dire quoique ce soit à ma mère.
Mais, comme disait Kipling « ceci est une autre histoire »…
Celle qui arrive semble connue mais chaque fois renouvelée.

Commentaires

Non pas déjà 8 ans, rembobine illico la pelote du temps.

Écrit par : mab | mardi, 03 mars 2015

Répondre à ce commentaire

Le printemps te va bien ! Je ne m'en plains pas non plus, ce matin j'ai savouré le cui cui des oiseaux du printemps. Jolies photos ici, toute aussi jolies chez la lumière de tes jours, Merveille est bien une merveille ;)

Écrit par : Praline | mardi, 03 mars 2015

Répondre à ce commentaire

mais oui tu seras là : il n'y a pas plus robuste que la mauvaise herbe !

Écrit par : liliplume | mardi, 03 mars 2015

Répondre à ce commentaire

Je dis la même chose pour dernier Fiston , je ne me priverai pas de dire à ses enfants comment il a passé son adolescence , à tracasser ses parents ! Heureusement , ça s'arrange quand le plomb se fixe dans les cervelles !

Écrit par : Brigitte | mardi, 03 mars 2015

Répondre à ce commentaire

jolie et coquine!! je vois que ca persiste!!! déjà 8 ans !

Écrit par : maevina | mardi, 03 mars 2015

Répondre à ce commentaire

cette note est tout simplement......M E R V E I L L E U S E!!!!! elle m'émeut!

Écrit par : emiliacelina | mardi, 03 mars 2015

Répondre à ce commentaire

Ouais maintenant ils disent que ce sont des pré-ados à 8 ans ! Une innovation de ce siècle....

Écrit par : pennylane22 | mardi, 03 mars 2015

Répondre à ce commentaire

Petits enfants petits tourments, grands enfants ........

Écrit par : Clonilau | mercredi, 04 mars 2015

Répondre à ce commentaire

Le temps passe et nos petits enfants font notre bonheur. Cet après midi Lelia m'a parlé un moment au téléphone et me racontait ses descentes en ski, le passage de la Flèche ratée de peu, et ses frères qui l'embêtent, etc.... Quelle merveille!

Écrit par : marie-madeleine | mercredi, 04 mars 2015

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire