Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 05 mars 2015

Cet homme est un Sisyphe...

Hier, je suis allé à Paris.
Ça m’a à la fois bien plu et pas trop.
Bien sûr j’ai ramené les composants que j’étais allé chercher.
Tais-toi, Clair, je m’occupe de ta platine !
Puis je suis allé voir un copain.
Qui ne va pas tarder à lâcher la rampe s’il continue comme ça.
32/14, comme tension, c’est pas top pour atteindre la retraite…
Surtout quand l’hôpital veut le garder quatre semaines et qu’il signe une décharge pour s’en aller.
Puis j’ai continué mon périple.
C’est mon périple perso. Celui que je fais seul habituellement.
Puis j’ai pris de nouveau le bus. Le 26. Celui qui me ramène à Saint Lazare.
Et comme chaque fois que je descends la rue de Maubeuge, je suis assailli.
Mais bon, il faisait beau et c’était bien de voir au loin le haut de la Tour Eiffel se détacher « dans le ciel d’or » comme chante Régine Crespin dans Schéhérazade.
Mais ça n’empêche pas les réminiscences au croisement de la rue de Rochechouart et de la rue Condorcet.
Le passage de la rue du Faubourg Poissonnière puis celui de la rue Lamartine me ramènent quelques années en arrière.
Je dirais genre cinquante ans…
Je regarde dans le bus, peu peuplé vers ces coins là, beaucoup moins qu’entre la Nation et la Gare du Nord.
Je me demande à quoi peut bien penser cette femme à l’air triste, le front appuyé contre la vitre et regardant dehors, les yeux un peu vides.
Vous me connaissez, lectrices chéries, j’ai commencé un roman illico, me racontant des histoires telles qu’on en écoute dans le blues de Robert Johnson, des histoires de couples à la dérive, de maris ivrognes et violents.
D’enfants qui se droguent, peut-être. Bref, votre goût tel qu’en lui-même.
Vers la place Kossuth est enfin arrivée une animation.
Peu souhaitée. Une femme avec un gamin qui a soulevé chez plusieurs passagers dont moi, des envies de meurtres, des souhaits d’enfant martyr.
Le gamin infernal, capricieux, hurlant et une mère incapable de lui résister.
Encore une qui aurait dû penser au congélateur quelque temps plus tôt.
Elle aurait au moins pu penser à l’emmener à une séance du Conseil de l’Europe.
Je suis sûr qu’au lieu de rappeler la France à l’ordre à propos de la fessée elle aurait émis un avis encourageant l’usage du chat à neuf queues, de la douche glacée et du ceinturon dans l’éducation…
J’ai aussi offert des fleurs à la lumière de mes jours car c’était aussi le pff…ième anniversaire de notre passage devant monsieur le Maire.
Déjà ?
Je n’ai pas vu le temps passer…

Commentaires

43, 44?

Écrit par : livfourmi | jeudi, 05 mars 2015

Répondre à ce commentaire

Je ne dis rien.

Ou alors pas fort.

Écrit par : Clair | jeudi, 05 mars 2015

Répondre à ce commentaire

32/14 c'est possible?????

Écrit par : mab | jeudi, 05 mars 2015

Répondre à ce commentaire

Là il est content, avec un cocktail d'antihypetenseurs (qui va lui tuer les reins) il est à 17/11...

Écrit par : le-gout-des-autres | jeudi, 05 mars 2015

comme Mab, j'ai sursauté en lisant. 32/14 ?????????

Écrit par : imaginer | jeudi, 05 mars 2015

Répondre à ce commentaire

Il est très diabétique, son sang doit ressembler à de la confiture...
Alors pour pomper ça.

Écrit par : le-gout-des-autres | jeudi, 05 mars 2015

32/14, la faucheuse intervient bien avant !
Des fleurs à la lumière de tes jours... c'est tout mignon (ne pas oublier la p'tite goutte d'eau de javel dans l'eau des fleurs, pour les conserver :) )

Écrit par : Praline | jeudi, 05 mars 2015

Répondre à ce commentaire

32/14, comme les autres, je dis "ça existe ?". J'ai eu jusqu'à 24 et j'avais l'impression d'être sur le point de passer l'arme à gauche. Il m'a fallu du repos total pendant 15 jours. Je sentais ma tête prête à exploser.
Que c'est gentil d'offrir des fleurs à ta femme sans qu'elle te supplie à genoux. Je vais dire ça à mon mari. Tu sais comment je vous appelle quand je commente devant lui un de vos articles, "la libraire et le parisien chic" ? Et ben, il a dit "il avait probablement quelque chose à se reprocher". Non, ce n'est pas vrai, il a dit "une femme qui a de la chance".

Écrit par : juliette | jeudi, 05 mars 2015

Répondre à ce commentaire

La dame avec le gamin hurlant aurait du brailler aux gens du bus : je fais quoi là ? Je ne me gène pas quand j'en vois un faire sa crise , je le fusille d'un regard perçant et je secoue mon doigt envers lui , je t'assure qu'ils se taisent illico !

Écrit par : Brigitte | jeudi, 05 mars 2015

Répondre à ce commentaire

comme toi quand je me promène dans Paris, chaque coin de rue (enfin disons pas mal de) me rappelle un souvenir.. j'aime bien

Écrit par : liliplume | jeudi, 05 mars 2015

Répondre à ce commentaire

une fois j'ai eu 24 de tension. le matin en me levant. Toute la maison dormait. j'avais un mal à la tête épouvantable. J'ai appelé le docteur qui m'a fait une piqûre plus un cachet sous la langue. Au bout d'un moment la tension a diminué , il a attendu un peu avant de repartir. Lorsque Robert et ma mère se sont levés ils n'y ont vu que du feu !!!!!
depuis je prends un cachet tous les matins !
des fleurs pour célébrer ce jour particulier.... tu as bien fait !!!!

Écrit par : emiliacelina | jeudi, 05 mars 2015

Répondre à ce commentaire

:D :D :D Quelle idée délicieuse d'amener le môme infernal au Conseil de l'Europe!

Écrit par : Rosalie | vendredi, 06 mars 2015

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire