Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 16 avril 2015

Une d'eux ?

De rien, Mab, ça me fait aussi bizarre qu'à toi.
Hier nous avons fait connaissance avec Imaginer.
C’est une jeune femme charmante.
Je sais, lectrices chéries, je dis toujours ça mais c’est vrai.
Bon, elle est rousse mais c’est pas en vrai. Pour la peau, en revanche, elle pourrait.
Eh oui, Imaginer, tu ne croyais tout de même pas que ce genre de détail pouvait m’échapper.
J’allais écrire « nous avons » alors qu’en vrai « elles ont » abordé des tas de sujets.
Heure-Bleue m’a rabroué quand j’ai voulu mettre mon grain de sel dans la conversation.
J’ai appris plein de choses.
Contre une somme qui pourra être modique si vous êtes assez nombreuses, lectrices chéries, je vous répèterai tous les secrets que j’ai entendus.
Tout cela pour vous dire qu’on a commencé le déjeuner par le café.
Vous souvenez vous, lectrices chéries, qu’un rendez-vous avec Heure-Bleue est toujours une entreprise hasardeuse ?
Nous avons donc eu la malchance d’être suffisamment en retard pour n’avoir pas le temps de déjeuner mais assez peu pour être à l’heure à notre rendez-vous.
Imaginer est arrivée à l’heure, elle.
Elle avait déjeuné, elle…
Les cafés ont duré suffisamment longtemps pour qu’elle entame son après-midi de travail à l’heure où l’employé de mairie rentre chez lui.
Je le sais, quand nous l’avons quittée, à deux pas du croisement de la rue et du boulevard, l’horloge du lycée Jules Ferry indiquait seize heures.
Notre conversation s’est close sur une promesse de dîner préparé par « Chéri ».
Après, on ne sait pourquoi, une brève discussion sur l’allaitement au cours de laquelle Heure-Bleue a expliqué que quand l’Ours est arrivé dans ses bras menus, il était mal vu, pour cause de forte croissance, d’allaiter son enfant. On avançait les prétextes les plus crétins dont « vous n’avez pas des seins prévus pour » !
Alors que je savais bien, moi, que si.
J’ai osé lâcher « C’est débile, contrairement à une idée répandue, tout le monde sait que c’est fait aussi pour les bébés, pas que pour les papas… »
Imaginer a dit « mais tu ne penses qu’à ça ! »
Je n’ai pas dit « non, je pense aussi à manger… » Heure-Bleue s’en chargerait.
Je ne sais pas ce qu’Heure-Bleue à dit mais elle a réussi à se faire rougir.
J’ai trouvé ça mignon parce que je n’y arrive plus depuis belle lurette…
Nous sommes partis déjeuner à l’heure du goûter.
Nous avons tenté le döner dont nous avait parlé Imaginer. C’était sympa et bon.
Le quartier est resté « le quartier des travs ».

Deux sont d’ailleurs entrés manger quelque chose.
L’une d’eux aurait pu faire illusion si elle n’avait chaussé plus près du 45 que du 37 et n’avait été affublée d’une voix qui rappelait plus celle d’André Pousse s’il avait parlé portugais que celle de Brigitte Fossey dans « Le grand Meaulnes »…
Nous sommes passés à la Librairie de Paris, place de Clichy avant de descendre la rue des Dames devenue depuis bien longtemps la « rue des Messieurs-Dames ».
La boutique de vêtements et chaussures « taille grenadier » est toujours là et semble florissante. Le chaland est resté. Nous en avons même vu un exemplaire « spécial Bois de Boulogne », un de ceux-celles qu’Heure-Bleue appelle « 2 en 1 » et que j’appelle quant à moi « N & C »  pour « Nibards et C… ». Il m’arrive d’être grossier
Ce fut une journée vraiment délicieuse même si moins de quatre heures entre le déjeuner et le dîner c’est un peu court.
Surtout un dîner qui finit sur un pot d’un demi litre de glace caramel au beurre salé.

Commentaires

Bon le goût, maintenant qu'on se connaît, je peux y aller cash:-). j'aurais préféré que tu écrives "jeune femme" plutôt que "femme"... Ma peau est encore plus transparente sur le corps tu imagines bien, ado je n'aimais pas trop, aujourd'hui j'ai bien compris que ça plaît aux Messieurs...
Je suis contente que le dôner vous ait plu, moi j'aime bien quand on y va, entre deux séances de cinéma et que je vois les chouchous et écoute leur conversation. J'adore l'ambiance, surtout quand le ton monte entre eux et que leur voix retrouve sa gravité.
Tu connais depuis bien plus longtemps que moi, mais déjà, rien qu'en dix ans que je travaille là, la rue des Dames a énormément changé. Mais la boutique dont tu parles tient le coup, envers et contre tous les bars à vins à la mode, les épiceries pseudo fines etc.....
J'adore quand tu racontes les choses en te donnant le rôle de l'observateur martyr...
Allez, il n'y a plus qu'à trouver une date pour que vous fassiez la connaissance de Chéri.....et de Nougatine.....

Écrit par : imaginer | jeudi, 16 avril 2015

Répondre à ce commentaire

Bon d'accord, je corrige !

Et tu sais qu'il y a des messieurs à peau claire qui aiment les peaux très mates ?
Ça marche dans tous les sens...

Écrit par : le-gout-des-autres | jeudi, 16 avril 2015

Ah ben voilà qui est mieux.
Je n'ai pu m'empêcher de rire, là comme ça ça se vot bien que je suis jeune. Merci de ta réaction tellement spontanée;-)

Écrit par : imaginer | jeudi, 16 avril 2015

Répondre à ce commentaire

En parlant allaitement , les femmes qui essayent abandonnent souvent 3 semaines après , en France , la pédagogie n'est pas top , à Singapour , ça marche bien , pourtant , le gabari des nénés n'est pas élevé !

Écrit par : Brigitte | jeudi, 16 avril 2015

Répondre à ce commentaire

Les femmes qui ont 50 ans en 2015 font aussi jeunes que nos mère à 30 ans en 1960..
Et, une vieille de 60 ans d'aujourd'hui, ma foi, pour peu qu'elle y mette un peu du sien, a encore de beaux restes.. Je suis contente, j'aurai perdu 4Kg en une semaine, bon, contrainte et forcée. Hélas, pour combien de temps !
Ta belle jeune dame sportive y met vraiment du sien pour conserver sa ligne. Elle le vaut bien et le mérite amplement. Quand je pense que ma fille n'arrive pas à prendre 1kg, elle fait un 36, est plate comme une limande. Elle, pas facile de lui faire prendre un kg. Elle court, court, on n'arrive plus à l'arrêter. Courir, comme faire du sport, devient une addiction. Dommage que moi, c'est le chocolat que je préfère.
ps : si je comprends, tu n'as pas pu en placer une ? Comme c'est étrange, toi, si bavard sur ton blog.

Écrit par : Juliette | jeudi, 16 avril 2015

Répondre à ce commentaire

Je parle où je peux...

Écrit par : le-gout-des-autres | jeudi, 16 avril 2015

Les 2 en 1 il y a en forêt de Fontainebleau, ça met de la couleur en hiver.
Un demi litre de glace...et les analyses sont bonnes après ça?

Écrit par : mab | jeudi, 16 avril 2015

Répondre à ce commentaire

Un demi-litre équitablement partagé quand même.

Écrit par : le-gout-des-autres | jeudi, 16 avril 2015

C'est toujours sympa de rencontrer des gens sympas ( à fortiori une jeune femme charmante et rousse de surcroit ). ;D

Écrit par : Berthoise | jeudi, 16 avril 2015

Répondre à ce commentaire

ouh la la la la... une vilaine fôte...
tu n'as qu'à la trouver et la corriger, nan mais des fois ;-))

Écrit par : Coumarine | jeudi, 16 avril 2015

Répondre à ce commentaire

Moi aussi je l'ai vue. ;)

Écrit par : Berthoise | jeudi, 16 avril 2015

Tu "l'avais" vue...

Écrit par : le-gout-des-autres | jeudi, 16 avril 2015

alors, comme çà, Heure Bleue parvient à te museler ????? ........... C'est combien une somme modique pour tous ces secrets? donne ton n° de compte que l'on te fasse un virement!

Écrit par : emiliacelina | jeudi, 16 avril 2015

Répondre à ce commentaire

C'est surtout que j'écoute attentivement...

Écrit par : le-gout-des-autres | jeudi, 16 avril 2015

Bon! J'ai déjà tout dit chez HB, je n'ajouterai pas de confidences aujourd'hui!

Écrit par : Marie-Madeleine | jeudi, 16 avril 2015

Répondre à ce commentaire

Miam, glace caramel au beurre salé, ça doit être une bombe calorique!

Écrit par : livfourmi | vendredi, 17 avril 2015

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire