Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 04 juin 2015

L’écrit brise le silence.

Pour en finir avec cette histoire de döner, les choses ont fait plus de dégâts que prévu chez Heure-Bleue.
Je ne sais si c’est à m’admirer arrachant d’un coup de dent (oui, j’ai mes dents à moi…) une bouchée  de mon döner qu’elle a perdu de vue que le sien se dégarnissait sur son plastron.
Je pense aussi qu’au lieu de tomber raide devant le brun, jeune et beau gamin qui me prenait mes sous, elle aurait mieux fait de regarder sa glace « caramel beurre salé ».
Yessss ! Lectrices chéries ! Il est apparu que même le soutif de la lumière de mes jours avait pâti de sa distraction !
Hier, le blog d’Imaginer m’ayant inspiré, je me suis lancé le soir même.
Ça a donné ça.

P6031282.JPG

 

P6031281.JPG

 

P6031284.JPG


Bon, c’est un essai, la prochaine fois ce sera plus joli mais là c’était déjà bon.
Je vous rapporte ici les craintes de la lumière de mes jours :
« Quand même, la table avec les deux bouteilles de vin, on va passer pour des ivrognes ! Même si une n’est pas ouverte et l’autre presque vide, tu les connais… »
Ça s’est révélé délicieux, même si les plaques un peu capricieuses –c’est l’inverse des gens, c’est quand ça vieillit que c’est capricieux, pas quand c’est bébé…-
Et ce matin est arrivé, superbe. Les roses du jardin du voisin m’éblouissent, elles sont d’un rouge magnifique.
Mieux encore, l’Ours nous a appelés tôt, fier comme un pou sur les c… du pape Artaban..
La première nouvelle me fait me rengorger alors que je n’y suis pour rien : Merveille est sur le podium au classement général des CE de « son » école.
La deuxième a suscité un enthousiasme modéré chez votre serviteur, lectrices chéries, je suis désigné volontaire pour procéder à de l’acharnement thérapeutique sur la machine à laver des enfants.
Sous le prétexte futile que « en près d’un demi-siècle vous n’avez acheté que trois machines à laver, et encore, la dernière n’a qu’un peu plus d’un an ! »
Mais bon, qui nous a prévenu que les enfants c’est jusqu’à la mort qu’on les cajole ?
Personne !

Commentaires

Ca a l'air délicieux !!!!!!! tous les légumes que j'aime, des oeufs, une merguez, Monsieur le goût tu sais aussi bien que Chéri rendre une femme heureuse !
Et oui je confirme, les enfants ça s'accroche aux parents jusqu'au bout du bout. Moi à 47 ans, et bien mes parents me gâtent comme si j'en avais 7, et c'est drôlement agréable les rares weeks-ends où je vais chez eux.
Comme disais ma grand-mère "tu l'as voulu, tu l'a eu, tu l'as pris, tant pis";-)

Écrit par : imaginer | jeudi, 04 juin 2015

Répondre à ce commentaire

En revanche si je suis bien l'ordre des photos, je vois que tu as fait griller les merguez avant de mettre le plat au four ? Chéri avait fait cuire le poivron, mais enfourné avec merguez et oeuf crus. Du coup ta merguez n'était pas trop cuite (non Le goût, il n'y a pas de sous-entendu, je te connais maintenant...)

Écrit par : imaginer | jeudi, 04 juin 2015

Répondre à ce commentaire

Les merguez, ça doit être plutôt trop cuit que pas assez.
Parce que la merguez qui finit de cuire dans l'estomac, c'est pas top.

Écrit par : le-gout-des-autres | jeudi, 04 juin 2015

Ce que l'Ours oublie c'est obsolescence programmée. Ma première machine a duré plus de 15 ans sans aucune panne ni réparation. J'suis pas sûre que la nouvelle tienne aussi longtemps.

Écrit par : Rosalie | jeudi, 04 juin 2015

Répondre à ce commentaire

L'Ours ne se préoccupe pas de ce genre de détail, "il y a papa"

Écrit par : le-gout-des-autres | jeudi, 04 juin 2015

Ah oui? Personne ne t'avait prévenu?

Écrit par : Livfourmi | jeudi, 04 juin 2015

Répondre à ce commentaire

C'est drôlement beau et très appétissant.
J'en ai l'eau à la bouche.

Écrit par : Berthoise | jeudi, 04 juin 2015

Répondre à ce commentaire

je prends conscience en fait que depuis 1974 je n'ai eu que deux machines à laver ...... et je m'en sers tous les deux jours !

Écrit par : maevina | jeudi, 04 juin 2015

Répondre à ce commentaire

Bien appétissant tout ça...
Sur la première photo, je vois deux yeux, un nez, une bouche :)

Écrit par : Praline | jeudi, 04 juin 2015

Répondre à ce commentaire

Bon et bien si je passe à Paname un de ses 4, je sais ou m'arrêter pour déjeuner.... je te ramènerais les Merguez !!

Écrit par : Ysa | jeudi, 04 juin 2015

Répondre à ce commentaire

J'ai de la chance , Cher et Tendre aime démonter et remonter , les machines , les ordis , les réveils , l'option cuisine , il me dit qu'il va essayer , il n'a plus que quelques jours de boulot et il se trouvera en longues , longues vacances , on n'est pas prêts de se lever tôt !

Écrit par : Brigitte | jeudi, 04 juin 2015

Répondre à ce commentaire

Si Heure Bleue ne l'avait pas dit je n'aurais même pas vu les bouteilles tant j'admirais les plats !...

Écrit par : lakevio | jeudi, 04 juin 2015

Répondre à ce commentaire

Plastron, un mot tombée en désuétude comme bien d'autres hélas.

Écrit par : mab | jeudi, 04 juin 2015

Répondre à ce commentaire

la prochaine fois que j'achèterai une glace ce sera la même! ! Enfin, quand j'irai à Soulac où il y a un super glacier! J'y vais parfois avec" la belle-fille" mais je n'ai jamais goûté celle au caramel beurre salé!. En cas, j'emporterai un corsage de rechange J'ai tendance à être comme HB!!

Écrit par : emiliacelina | jeudi, 04 juin 2015

Répondre à ce commentaire

Tu sais te rendre indispensable ^_^

Écrit par : pennylane22 | jeudi, 04 juin 2015

Répondre à ce commentaire

Bravo à Merveille !

Écrit par : liliplume | jeudi, 04 juin 2015

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire