Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 18 juin 2015

Charité bien ordonnée…

Apparemment ne commence ni par les autres ni par soi-même...
J’allais ce matin vous parler de Merveille, lectrices chéries.
Mais quelque chose a attiré mon attention en écoutant la radio.
Ça a soulevé quelque indignation chez moi.
Oui, lectrices chéries, j’ai mal aux os mais je m’indigne encore comme un gamin.
Affaire d’éducation, sans doute...
Je me suis dit alors que ceux qui revendiquent si haut, si fort et si mal à propos « les racines chrétiennes de l’Europe » devraient se couvrir la tête de cendres et regarder le bout de leurs chaussures en prenant un air emmerdé tout à fait de circonstance.
Oh, ça va être moins drôle que la mauvaise humeur de Merveille qui m’a rappelé une femme au boulot, hélas dotée d’un « caractère de mince » si prononcé qu’il lui avait valu le sobriquet délicat de « SPMC »…
(Si vous ne savez pas, ce qu’est « SPMC » lectrices chéries, je vous expliquerai…)
Non, lectrices chéries, ce ne sera pas drôle et j’irais jusqu’à dire que ça me fait honte.
Oui, il y a des jours, comme ça où être un ressortissant de la communauté la plus riche du monde n’est pas une sinécure morale.
Il appert hélas que c’est aussi la plus pingre, la plus pleutre et qu’elle n’est même pas capable de s’apercevoir qu’elle se tire une balle dans le pied en ne se rendant pas compte que dans la guerre qu’elle mène contre la barbarie, elle  repousse ses alliés…
Il suffit de voir la Jordanie qui compte huit millions d’habitants accueillir six-cent-mille personnes qui ont fui devant l’EI ou l’armée syrienne.
De voir aussi la Turquie, soixante-dix-sept millions d’habitants, accueillir un million huit-cent-mille de ces fuyards.
Et de constater avec un certain effarement qu’une Europe, si prompte aux leçons de morale, qui se vante de « ses racines chrétiennes » piétine sans retenue les racines en question.
Parce que, quand on est cinq-cents millions, hurler à l’invasion quand cent mille victimes d’égorgeurs divers s’échouent sur nos plages, je trouve que ça devrait faire redescendre le Christ de sa croix et le pousser à prendre son baluchon et s’en aller en maugréant « tristes cons, vous n’avez vraiment rien compris… »
Il n’y aurait pas des recommandations, dans « ces racines chrétiennes » qui parlent de trucs du genre « aimer son prochain comme soi-même » ou « pratiquer la charité » ?
Même moi qui n’ai pas grand’ chose à cirer de cette affaire, j’avais déjà remarqué que Balzac, en écrivant « Le curé de Tours » peignait assez bien ce que je pensais des religions en général et de leurs représentants en particulier.
Et je trouve finalement plutôt drôle que ce soient des musulmans qui montrent à l’Europe comment pratiquer le christianisme…
Heureusement, histoire de rire franchement, il y a une Hongrie qui s’était déjà illustrée en matière d’antisémitisme et qui imite Israël en bâtissant un mur de centaines de kilomètres pour empêcher « l’invasion des étrangers ».
Nous sommes de vieux pays.
Je ne pensais pas que nous étions devenus des pays de vieux.
Timorés, égoïstes, frileux, pingres et pleutres…
Comme dit le « New York Times » d’hier à propos des Républicains « Comment pouvez vous envisager l’avenir en agissant comme par le passé ? »

Commentaires

ben tu vois t'es d'accord avec le Pape. Il a dit la meme chose.......

Écrit par : yolande | jeudi, 18 juin 2015

Répondre à ce commentaire

Et bien tu vois tu dis comme le Pape Francois...

On pourrait aussi dire que c'est normal de la part de la Jordanie et de la Turquie de recevoir les refugiers. Ce sont leurs proches voisins..... Et je te rappellerais que la Turquie a une part de responsibilite car avec leur hantise des kurdes, ils ont laisse une situation pourrir a cote de chez eux. Personne n'est vraiment bien dans cette histoire.

Mais je suis d'accord que nous devrions faire un plus grand effort. Mais lorsque tu as une crise economique dans les pays mediterreneens (Italie, Espage, Grece) c'est plutot difficile de gerer d'autres problemes.

Et si nous etions a la place de ces refugies, nous ferions exactement la meme chose pour nous et nos familles.

Écrit par : yolande | jeudi, 18 juin 2015

Répondre à ce commentaire

Reste à comparer la richesse de la Jordanie et de la Turquie avec celle de l'Europe...
100.000 vs 500.000.000 ça fait 0.02%
On représente 23% du PIB mondial.
La Turquie et la Jordanie à eux deux, à peine 1%.
24 fois plus de réfugiés pour 23 fois moins de richesse.
Ils font un effort 552 fois plus important que celui que nous aurions à faire.
Et nous ne le faisons même pas.
Alors qu'ils traversent une crise aussi importante que la nôtre...

Et il suffit de regarder les efforts dérisoires fait par l'Europe quand on a massacré les chrétiens d'Orient et autres coptes ou maronites.
La seule chose efficace que nous savons faire, c'est trouver de bonnes raisons pour ne pas faire ce que nous devrions faire.
Comme avec la Grèce et autres : Trop peu et trop tard.
Et toujours avec la même idiotie avancée "si on accepte, ils vont tous se précipiter", ou comme pour la Grèce "ça serait un mauvais signal, tout le monde en profiterait pour ne pas payer ses dettes".
On croirait entendre les bailleurs dès qu'il s'agit de protéger les locataires "y vont tous en profiter pour pas payer leur loyer !"

Écrit par : le-gout-des-autres | jeudi, 18 juin 2015

Le problème est que l'occident n'a pas su anticiper ou plutôt ne l'a pas voulu. Ou encore que cela ne l'a pas arrangé. On a placé, à la tête de ces pays des fantoches qui nous arrangeaient et qui au lieu de développer leur pays se sont mis les bénéfices dans la poche. Il était à prévoir que ce sous développement aurait cette issue.
Cette fuite en avant des immigrés est un contre sens vu notre débâcle économique. Ils doivent se battre pour avoir des représentants qui défendent leurs droits et contraindre l'occident à payer les ressources que nous exploitons chez eux à leur juste prix.

Écrit par : Sauve qui veut... | jeudi, 18 juin 2015

Répondre à ce commentaire

Tiens, tu rejoins ma pensée. Ce matin, j'ai posé une question à mon mari :
- un sondage a lieu sur RTL "seriez-vous d'accord à ce qu'on envoie les réfugiés repeupler nos campagnes désertées ?
Il n'a pas su quoi me répondre. Moi non plus. J'y réfléchis.
Car, j'imagine une cinquantaine d'Erythéens (ou erythréens !!!) débarquer dans le village de ma mère. Déjà que les hollandais ne sont pas trop acceptés, j'imagine la tête de ma mère en voyant débarquer des familles nombreuses africaines.
Sachant que, dans ces villages, il n'y a plus rien, ni école, ni bus, ni commerce, parfois un malheureux boulanger qui fait du pain "dégueu", parfois un dernier bistrot, sachant qu'il n'y a pas de boulot, qu'y feraient-ils, tu veux me le dire ? Comment vivraient-ils ? Toute la journée à squatter devant l'église ? Ca me fait penser à une petite commune, pas loin de chez nous, Noyant d'Allier où on a parqué des indochinois dans les années 50.
Moi-aussi, je me pose la question. Dans ma jolie petite ville, nous avons déjà pas mal de familles africaines, familles nombreuses. Ils n'embêtent personne. Y'a t-il un seuil à ne pas dépasser ? Ma jolie ville détient un record, la ville où il y a le plus de logements vacants. Je suppose que nous allons bientôt voir d'autres familles. On ne nous demande pas notre avis. On le devrait.
Je ne comprends pas pourquoi l'Europe, l'Amérique n'attaquent pas une bonne fois pour toutes tous les fous d'a.....h qui tuent, massacrent, réduisent en esclavage. Qu'on essaie donc plutôt de faire que ces gens puissent vivre paisiblement dans leur pays. Il fut un temps où l'Amérique ne s'est pas posé longtemps la question en envoyant ses bombes sur Hiroshima et Nagasaki pour arrêter la guerre. Bon, d'accord, tu pourras me rétorquer mr le goût que, maintenant, un peu trop de gens détiennent la bombe atomique, sont un peu trop bien armés, que nous risquons tous d'y laisser notre peau. Mais, je me souviens de ce qu'a dit Mr d'Ormesson récemment, qu'il n'y a pas eu pire guerre que celle de 39-40. Tenons nous le pour dit et agissons, bordel de merde pour que chacun puisse vivre en paix chez soi. NA.

Écrit par : juliette | jeudi, 18 juin 2015

Répondre à ce commentaire

Si vous viviez dans un de ces pays en guerre, que votre vie soit quotidiennement menacée, que feriez vous ? quel serait votre espoir ?

Écrit par : Françoise | jeudi, 18 juin 2015

100 000 contre 500 000 000 c'est une goutte d'eau dans la mer qui les engloutit !
Même 200 000 !
Quand on voit tous les logements vacants... On pourrait non seulement accueillir ces pauvres gens, mais loger tous les SDF.
Les villages désertés pourraient retrouver une vie ? Je suis peut être une conne idéaliste ?
Je ne connais pas la solution, mais il doit bien en exister une.
Merci Le Goût pour cette note et son complément.

Écrit par : Françoise | jeudi, 18 juin 2015

Répondre à ce commentaire

Insoluble!

Écrit par : mab | jeudi, 18 juin 2015

Répondre à ce commentaire

Je rejoins ton point de vue Juliette ... Comme beaucoup d'entre nous .

Écrit par : Francelyne | jeudi, 18 juin 2015

Répondre à ce commentaire

Hé oui...c'est comme ça l'humain...chez les autres mais pas chez nous...perso, sur le fond, s'ils voulaient faire quelque chose ce serait déjà fait! Ils pensent tous trop à leurs mandats électoral, car ils ont peur que l’extrême passe...mais de là à construire un mur!!!!!!! Ils ont déjà oublié le passé! Quand je vois qu'ici il y a des logements mais pas de travail!!! Remarque vu qu'il y a des jardins autour des maisons, ils peuvent avoir des poules et des lapins, et faire les légumes...remarque, ils ne veulent pas rester en France les trois quarts...je sais pas si tu as remarqué, mais FH n'en parle jamais...il laisse ça au ministres...qui eux sont bien démunis à mon avis, gauche ou droite c'est kiffe kiffe...c'était bien la peine de faire tomber celui de Berlin...tien...écoute ça...c'est Patrick...kiss!
https://youtu.be/dz82CtseYAQ

Écrit par : esthériane, mialjo | jeudi, 18 juin 2015

Répondre à ce commentaire

Je ne suis pas très étonnée d'être d'accord avec toi.

Écrit par : Berthoise | jeudi, 18 juin 2015

Répondre à ce commentaire

Tu sais ce j'en pense. Comme toi. Sauf que je ne retirais pas l'assiette de mes enfants pour nourrir des étrangers. Que font le qatar et les riches émirats ? Ils pourraient accueillir leurs frères musulmans ! Même climat, même religion, même mode de vie, presque même langue...

Écrit par : pennylane22 | jeudi, 18 juin 2015

Répondre à ce commentaire

super l'humain !

Écrit par : manouedith | vendredi, 19 juin 2015

Ça fait du bien de pousser un coup de gueule de temps en temps . Surtout quand on sait le faire intelligemment comme toi! Mais ça ne changera pas la nature humaine qui fait que chacun ne pense qu'à lui-même tout en disant aux autres ce qu'ils devraient faire,pour pratiquer juste un peu de compassion et entraide !

Écrit par : emiliacelina | jeudi, 18 juin 2015

Répondre à ce commentaire

Je sens que tu as écouté Bernard Guetta toi ! Et tu as bien raison.

Écrit par : Anita | vendredi, 19 juin 2015

Répondre à ce commentaire

et si chaque européen était obligé de prendre en charge 1 de ceux qui se sauvent ??????

Écrit par : manouedith | vendredi, 19 juin 2015

Répondre à ce commentaire

en commençant par ceux qui sont les plus riches et ensuite en redescendant l'échelle sociale ?

Écrit par : manouedith | vendredi, 19 juin 2015

Répondre à ce commentaire

Des murs de la honte entre la Grèce et la Bulgarie, entre la Hongrie et la Serbie et j'en passe... dire que tous ces gens quittent leur pays parce que les circonstances les y poussent et ce, malgré le prix et les risques.

Écrit par : Livfourmi | vendredi, 19 juin 2015

Répondre à ce commentaire

Je crois que les Français ont oublié que dans les années d'avant-guerre, beaucoup de nos compatriotes quittaient leur vie modeste en métropole et partaient où ? dans nos "colonies" où ils redressaient la tête en tenant des postes plus "huppés" qu'auparavant. Ils ne se préoccupaient pas si les populations locales les acceptaient de bon coeur ou non... puisque les autorités françaises faisaient la loi !
Après l'Occupation, combien de Français sont-ils de la même façon partis aux USA et/ou au Canada ? Beaucoup de Bretons de Carhaix les avaient précédés dans les années 20. Tout le monde trouvait cela normal et plusieurs memebres de ma famille ont eu le projet du Québec parce que, ne parlant pas l'anglais, ils se sentaient plus à l'aise chez les francophones. Mais ils rêvaient eux aussi d'une vie meilleure, même si la leur n'était pas en danger, ce qui n'est pas le cas des malheureux réfugiés
Gwen

Écrit par : Gwen | samedi, 20 juin 2015

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire