Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 26 juin 2015

La recherche…

CM-193X.jpg

Vous savez quoi, lectrices chéries ?
L’Ours m’a envoyé une photo qu’il a trouvée sur le Web.
Une photo de la classe de CM2 de 1930 dans une école primaire de Ménerville, devenue Boumerdès.
J’y ai repéré mon père à l’âge de neuf ans.
Il était né à Mostaganem et je ne sais pour quelle raison ses parents avaient déménagé à Ménerville.
Mon père, c'est le petit garçon N°25.
J’ai été surpris de voir que mon père avait eu l’air sage un jour.
Ce ne pouvait être qu’apparemment seulement. Je le connais.
Je me rends compte avec stupeur que mon père était un petit garçon très mignon.
Il l’était moins quand il est mort.
Mais lui, au moins, s’il a perdu des morceaux, il a gardé ses deux yeux…
Il est mort trop tôt. Vraiment trop tôt.
Franchement, l’amiante, ça dévaste…
Bon, il n’était jamais devenu adulte, c’est vrai.
Mais il était drôle, cultivé, sensible et poète à ses heures.
D’accord, les vues de ma mère et de mon père divergeaient sensiblement en la matière….
Je me rappelle ma mère regardant discrètement mon père, parfois amoureuse malgré des pommes de terre à l’eau un peu trop fréquentes.
Plus souvent houspilleuse, les jours où elle avait envie de le jeter par terre et de danser dessus.
Il m’arrive de penser qu’ils se sont mariés parce que chacun savait qu’il aurait un sujet d’expérience sous la main.
Je me suis souvent demandé ce qu’il faisait avec ma mère
J’ai bien une idée.
J’ai entendu mes tantes, les sœurs de mon père, en parler.
Mais si, vous savez bien, lectrices chéries, comment sont les sœurs quand une fille s'approche de leur frère.
Elles sont comme des mères quand une fille s’approche de leur fils...
Je l’ai appris à mes dépens, je sais bien comment faisaient mes sœurs et ma mère quand j’avais une chance d’échapper à la solitude.
De ces digressions, je retire que mon père a eu bien du mérite à rester ce petit garçon drôle, cultivé et poète parce qu’avec une mère, cinq sœurs, une femme et trois filles, ça n’a pas dû être facile tous les jours…

Commentaires

Quelle chance!!!!!!! on trouve vraiment des choses sympa sur le net. Il était beau c'est vrai, ta mère devrait l'être aussi...mais c'est vrai, comme tu dis y avait pas que ça...lol...ton père et toi avaient eu du mérite...lol...merci pour le message de la Juju...je te jure celle là...C'est un cas! kiss!

Écrit par : esthériane, mialjo | vendredi, 26 juin 2015

Répondre à ce commentaire

Il t'a montré la voie. Non ?

Écrit par : Livfourmi | vendredi, 26 juin 2015

Répondre à ce commentaire

mon dieu!!!! Dix femmes dans sa vie! Si tu ajoutes HB ça fait onze! Il a bien mérité le paradis!!!!
Heureusement qu'il t'a eu !!!
l était un beau gamin sur la photo et je suis sûre que ta mère en a été très amoureuse à sa façon et lui aussi!
Quand tu en parles, j'ai l'impression que tu parles de toi! Il t'a influencé parce que tu l'aimais et ça t'a "façonné" Je me trompe ?

Écrit par : emiliacelina | vendredi, 26 juin 2015

Répondre à ce commentaire

Tu lui ressembles ! L'air de famille est indéniable !!

Écrit par : pennylane22 | vendredi, 26 juin 2015

Répondre à ce commentaire

Boumerdès, sa plage, ses russes bien encadrés, souvenirs souvenirs.
Joli garçon ton papa

Écrit par : mab | samedi, 27 juin 2015

Répondre à ce commentaire

j'ai regardé la photo et je t'ai cherché, je me suis arrêtée sur le 25, puis j'ai lu et vu que tu montrais une photo de ton père et je suis restée scotchée !!!! conclusion, tu lui ressembles !

Écrit par : maevina | samedi, 27 juin 2015

Répondre à ce commentaire

Et ton fils te ressemble, tu te souviens à la crêperie, le patron t'a reconnu, sans te connaitre, il faut dire que Merveille était avec nous.

Écrit par : heure-bleue | samedi, 27 juin 2015

Répondre à ce commentaire

Il m'a reconnu plus comme "père du père de Merveille" que comme "grand-père de Merveille".

Écrit par : le-gout-des-autres | samedi, 27 juin 2015

C'est drôle : tu parles de ton père né à Mostaganem et mort de l'amiante, alors forcément je pense au mien cantonné à Mostaganem pendant les " évènements" et mort d'un cancer de la plèvre.
C'est bizarre, lui aussi était drôle-cultivé-philosophe-très apprécié en société. Mais invivable pour ses proches, enfin je ne sais pas pour ton père.

Écrit par : Berthoise | samedi, 27 juin 2015

Répondre à ce commentaire

J'imagine quand toutes ces femmes se faisaient belles , impossible pour lui d'accéder au miroir ! Beau petit garçon , aux yeux sombres, c'est vrai qu'il a l'air sage !

Écrit par : Brigitte | samedi, 27 juin 2015

Répondre à ce commentaire

Bel hommage, à ton père...c'est vrai, qu'il était mignon !

Écrit par : florencew | samedi, 27 juin 2015

Répondre à ce commentaire

Quelle chance tu as que l'Ours t'ait communiqué cette émouvante photo d'un petit garçon sage où tu as retrouvé ton père facétieux !
Tu vois qu'il a été sérieux au moins un instant dans sa vie le temps de la photo !
J'a-do-re les titres que tu trouves pour tes articles. Tu es un magicien du Verbe

Écrit par : Gwen | samedi, 27 juin 2015

Répondre à ce commentaire

Le web et ses trésors... Quel beau petit garçon aux joues toutes rondes!

Écrit par : Rosalie | dimanche, 28 juin 2015

Répondre à ce commentaire

Quelle belle trouvaille !
Très mignon ce petit garçon à qui tu as du ressembler très fort et qui a sans doute été très content d'accueillir un mâle dans le gynécée!

Écrit par : Lakevio | dimanche, 28 juin 2015

Répondre à ce commentaire

Bel et émouvant hommage à ton père. Merci pour ce partage.

Écrit par : Françoise | lundi, 29 juin 2015

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire