Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 31 octobre 2015

Instant tanné…

Il y a quelques jours, Heure-Bleue et moi sommes allés déjeuner avec Imaginer.
Imaginer est une jeune femme charmante.
En plus elle a bien voulu déjeuner en acceptant deux choses dont je ne la remercierai jamais assez.
D’abord d’avoir bien voulu déjeuner d’un döner.
Ces temps-ci, c’est mon déjeuner préféré, malgré les risques encourus selon la télé.
Puis de l’avoir fait dans un quartier si près de mon coin de Paris préféré.
D’ailleurs, regardez la photo de ce coin, lectrices chéries.

PA261437.JPG

N’est-ce pas admirable ?
Le temps était magnifique, la conversation, en pleine rue, agréable.
Oui, nous papotons dans la rue avec nos amis, nous.
Nous avons poursuivi notre conversation devant un passage clouté, celui qui devait nous amener chez le marchand où nous avons acheté un mini tapis que nous attendons depuis des siècles et qui est enfin arrivé.
J’ai un moment détourné le regard pour regarder vers le bout du boulevard et ça m’a arraché un soupir.
Je ne sais pas si c’est un soupir de regret ou de remords, j’en ai tant en réserve…
Et vous savez quoi, lectrices chéries ?
Regardez bien le bout de ce boulevard.
Vous levez à peine les yeux et vous voyez le Sacré-Cœur.
Je crois vous en avoir longuement parlé.
Mais, si vous les gardez au niveau du boulevard et que vous le remontez lentement du regard vous voyez, au loin dans la trouée de cette coulée d’arbres, ce bâtiment de brique jaune ?
Je vais vous dire, c’est un endroit devant lequel j’ai fait le pied de grue plutôt souvent.
Je dois dire aussi que nous étions un certain nombre à le faire.
Ce bâtiment, c’est le lycée Jules Ferry.
Je crois vous en avoir parlé longuement, presqu’autant que du Sacré-Cœur…
Pour rester dans l’enseignement, un des midis suivants, nous écoutions Heure-Bleue et moi, « Le jeu des mille €uros », ancien « Jeu des mille francs », histoire de vérifier que notre cervelle n’est pas si rouillée que le laissent croire les notes de votre serviteur.
Exerunt Lucien Jeunesse et ses quelques prédécesseurs. Louis Bozon itou.
Nicolas Stoufflet est le dernier et actuel présentateur du jeu.
Et je l’ai entendu sortir un truc qui l’aurait fait bouler de son propre jeu.
Ouaip ! D’un superbe élan, il nous a arraché une oreille, à Heure-Bleue et moi.
Après un silence destiné à ménager le suspense  il annonce le plus sérieusement du monde « On appelle pentagone un quadrilatère à cinq côtés ».
Je manque tomber de ma chaise.
Heure-Bleue dit « Tu as entendu ? »
Il reprend son souffle et insiste « Mais comment appelle-t-on un quadrilatère à douze côtés ? »
Alors, lectrices chéries ?
Qu’auriez vous répondu à ça ?

Commentaires

France inter n'est plus ce qu'il était alors!

Écrit par : mab | samedi, 31 octobre 2015

Répondre à ce commentaire

Douce comme un souvenir ta photo !

Qu'auriez-vous répondu à ça ? demandes-tu...

Rien. J'aurais exhalé un énorme soupir et détourné mon oreille.

Écrit par : Sophie | samedi, 31 octobre 2015

Répondre à ce commentaire

Donc un dodécaféiné a 12 tasses ! ( c' est ça ? )

Écrit par : Nina | samedi, 31 octobre 2015

Répondre à ce commentaire

3 quadrilatères!

Écrit par : sylvie | samedi, 31 octobre 2015

Répondre à ce commentaire

je lui aurais répondu je ne m'y connais pas en entomologie ou en architecture au choix !

Écrit par : maevina | samedi, 31 octobre 2015

Répondre à ce commentaire

Non ?
Tu es sûr ?
Ici, il y des batailles épiques autour du jeu, mon mari rêvant de me mettre la pâtée et réciproquement.

Écrit par : Berthoise | samedi, 31 octobre 2015

Répondre à ce commentaire

Réécoute la séquence, tu entendras cette merveille de la géométrie radiophonique.
http://www.franceinter.fr/player/reecouter?play=1177447
C'est le jeu des 1000 € du jeudi 29, un peu avant le milieu de l'émission.

Écrit par : le-gout-des-autres | samedi, 31 octobre 2015

Mon mari a hurlé d'horreur en entendant la question du quadrilatère à 12 côtés!!!!

Écrit par : dany | samedi, 31 octobre 2015

Répondre à ce commentaire

Quasi veut bien dire 4 , alors il aurait dû parler de polygone et un polygone de 12 côtés est un dodécagone. .

Écrit par : Brigitte | samedi, 31 octobre 2015

Répondre à ce commentaire

tu m'étonnes que ça vous a écorché l'oreille! Même moi ça m'aurait sidérée! C'est dire !
J'aime bien cette façon de nous commenter votre promenade avec une photo ! Tu devrais faire ça souvent pour ceux qui ne connaissent pas toutes les rues dont tu nous parles dans tes souvenirs!

Écrit par : emiliacelina | samedi, 31 octobre 2015

Répondre à ce commentaire

Le jeu des mille francs est une création d'Henri Kubnick.
J'ai travaillé pour lui en 1959. Il habitait rue Jouffroy...
Joli photo du Paris que j'aime... merci !

Écrit par : Françoise | samedi, 31 octobre 2015

Répondre à ce commentaire

Ah oui j'ai de la chance de voir cette vue quand je quitte mon boulot pour rentrer à la maison. Tous les jours je m'en fais la réflexion. Je passe devant le lycée Jules Ferry matin et soir et j'écoute les ados parler ça me donne le sourire.
Et j'aperçois aussi le Sacré-Coeur quand je sors de chez nous pour aller prendre le bus.
Le Goût tu es drôlement gentil, et surtout tu as excellent mémoire, tu t'es souvenu que j'aime que tu parles de moi en soulignant que je suis jeune:-)
Le charmante c'est la cerise sur le gâteau !
A très vite pour un dôner ou un café.
Bisous

Écrit par : imaginer | samedi, 31 octobre 2015

Répondre à ce commentaire

trop marrant !

Écrit par : liliplume | samedi, 31 octobre 2015

Répondre à ce commentaire

Pas trop poly le garçon il faut croire...

Écrit par : Brin de broc | dimanche, 01 novembre 2015

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire