Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 29 novembre 2015

De l’audace, encore de l’audace, toujours de l’audace !

Vous allez voir, lectrices chéries, que Danton savait sûrement que votre serviteur ferait avancer la cause du féminisme et de la maternité dans les siècles futurs.
Pour remonter un moral défaillant après toutes ces morts et le prix désolant des funérailles, j’ai pensé ce matin aux petits enfants.
Si adorables et parfois si chiants.
C’est d’ailleurs ce dernier aspect qui m’a donné le sujet de ma note…
P’tite Sœur, vous le savez maintenant, a été équipée depuis peu d’un pot de chambre.
Aussi fainéante que son grand-père, elle préfère déféquer dans les doigts de Manou plutôt que dans le pot.
Elle sy assoit un moment puis passe à autre chose, le laissant vide et attendant d'être de nouveau dans une couche pour sy soulager.
Un appel de l’Ours, qui m’a passé P’tite Sœur qui aime beaucoup faire bisquer Heure-Bleue en lui disant « Papyyyy !!! » plutôt que « Mamiiiiie !!! » m’a donné une idée.
De ces cogitations intenses est enfin sortie l’idée, que dis-je, la lumière qui illuminera désormais les yeux de toutes les mères au jour de la diffusion de ce joyau de la pensée.
Je ne vole pas ici au secours de la veuve qui normalement, suivant en cela les canons de la morale judéo-chrétienne, n’est pas censée procréer, ni de l’orphelin qui n’est, par essence, pas en position d’emmerder sa mère.
Non, je viens ici soulager la peine, l’exaspération - et parfois l’envie d’utiliser la batte de base-ball - qui peuvent saisir chaque mère ouvrant la couche du petit et tremblant à l’idée d’y découvrir le truc épouvantable, qui sent mauvais et qui, par la faute de Newton, a une fâcheuse tendance à s’étaler sur la moquette gris clair avant d’avoir atteint le réceptacle adéquat.
Eh bien mesdames, mes neurones, une intense réflexion et quelques décennies de mariage hétérosexuel m’ont donné une idée assez précise de la solution.
Au lieu d’emmailloter cruellement ces bébés et il suffisait d’y penser, pourquoi ne pas adapter la célèbre invention du docteur Haas en 1931 ?

L’utilisation ? Extrêmement simple ! Je vous laisse imaginer l’installation du dispositif et ne m’attacherai qu’à démontrer l’efficacité de la chose dans son aspect le plus pratique.
En effet, au moment délicat du change, toujours riche en surprise, au lieu de mettre un nourrisson piaillant sur une tablette en plastique froid qui fait tressauter le bébé, suivre la démarche suivante :
- Prendre le bébé.
- Le présenter, fesses en avant, au dessus du siège des toilettes.
- Tirer la ficelle qui sort des fesses.
- Presser fermement le ventre du bébé pour le vider.
- Nettoyer.
Hop ! C’est fini.

N’est-ce pas une belle utilisation du Tampax ?
Bon, je ne sens pas l’acceptation franche et massive du dispositif.
Oui, linnovation est toujours considérée avec suspicion voire carrément vue dun sale œil en matière de puériculture...
J’attendrai que les unes et les autres soient partis de la maison pour essayer.
Si ça marche, je pourrais toujours me vanter.
Sinon, je me tais et profite lâchement que P’Tite Sœur n’est pas toujours compréhensible.
Sauf par Merveille, dont la notion du secret est plutôt lâche, qu’il me faudra donc dûment chapitrer…

Commentaires

T'as déjà essayé de mettre un suppo dans un petit derrière récalcitrant ; il peut te sauter à la figure !!!

Alors un Tampax, nanmais, une imagination débordante ....
Je crois qu'il faut que tu retravailles le sujet, sinon, toutes les mamans, toutes les mamies vont te sauter à la gorge !

Écrit par : Sophie | dimanche, 29 novembre 2015

Répondre à ce commentaire

Non mais tu as fumé ce matin, c'est pas possible autrement :))

Écrit par : Praline | dimanche, 29 novembre 2015

Répondre à ce commentaire

ca me rappelle ma mère qui disait à ma nièce refusant le pot "si tu continues, je te mets un bouchon !!!" et l'autre de partir en courant en se tenant les fesses !!!!!!

Écrit par : maevina | dimanche, 29 novembre 2015

Répondre à ce commentaire

Tu nous raconteras ce que la pratique aura donné?

Écrit par : Livfourmi | dimanche, 29 novembre 2015

Répondre à ce commentaire

non! Mais... Ça va pas la tête ? Qu'Est-ce que tu n'écrirais pas pour avoir la satisfaction de pondre une note! C'est ça! Fais le test et tiens nous au courant !

Écrit par : emiliacelina | dimanche, 29 novembre 2015

Répondre à ce commentaire

Arf le délire! Moi je trouve l'idée géniale! Que dis-je... Digne du concours Lépine! Sous la rubrique "économies de couches culottes", soi-dites en passant mauvaises pour la planète! :) Faut breveter l'idée, le goût, pas hésiter! :D maintenant... Après popo, que faire pour le pipi?

Écrit par : Lapin tamponné du coquillard | dimanche, 29 novembre 2015

Répondre à ce commentaire

Les petits sont propres de plus en plus tard , Marceau serait prêt si sa mère l'était ! Elle ne veut pas se prendre la tête avec , la p'te sœur est déjà difficile à faire accepter , il préfère faire d'énormes cataplasmes dans sa couche en position accroupie , c'est comme ça qu'on repère le lestage ,. J'ai eu beau lui dire que je ne jouais pas avec un garçon qui sentait mauvais , il me disait : change la couche mamie ! Et ça prend du temps de laver le fessier du jeune homme , j'ai du mal avec les pressions du body , ben oui , faut pas que le ventre soit à l'air !

Écrit par : Brigitte | dimanche, 29 novembre 2015

Répondre à ce commentaire

Je vais te dénoncer à ton fils et à sa femme.
Je viens de rire toute seule en relisant ta note..

Écrit par : heure-bleue | dimanche, 29 novembre 2015

Répondre à ce commentaire

Les enfants étaient propres plus tôt il y a une cinquantaine d'années parce qu'il fallait laver les couches et les faire bouillir... Donc le pot était présente le plus tôt possible . J'ai bien ri aussi en lisant la note ...ça détend bien !

Écrit par : Francelyne | dimanche, 29 novembre 2015

Répondre à ce commentaire

et comment introduire le tampax ? C'est sec. Déjà un suppo... Nan, faut revoir ta copie !

Écrit par : liliplume | dimanche, 29 novembre 2015

Répondre à ce commentaire

Alors, Le Goût, je suis assez désolée de foutre en l'air ton brevet et par voie de conséquence ton enrichissement prochain mais j'ai le désagréable rôle de t'annoncer que le tampon d'arrière train a déjà été inventé, utilisé, validé (parce qu'effectivement il peut changer une vie...) sous le doux nom de tampon obturateur anal plutôt pour les incontinences fécales sévères que pour la résistance au pot...
http://www.asbbf.be/Tampon-obturateur-anal
Beaucoup, beaucoup plus cher que le tampon vaginal soit dit en passant...

Damned, nous sommes joués ! Faut que tu gamberges encore... Mais n'hésite pas à nous raconter le fruit de tes recherches : déjà c'est très drôle et puis ça t'économise des voyages à l'INPI en ces temps de transports perturbés. Si c'est déjà inventé, une ou un de nous le saura bien...

Écrit par : Brin de broc | lundi, 30 novembre 2015

Répondre à ce commentaire

Mais comment diable as tu trouvé ce truc ?

Écrit par : le_gout_des_autres | lundi, 30 novembre 2015

Heu...c'était mon métier à une époque de conseiller les gens pour leurs médicaments ou matériels médicaux. Du coup quand un patient avait un problème particulièrement...emmer...il me demandait si j'avais une idée et je cherchais. J'ai découvert à cette occasion, surtout dans le matériel médical, des trucs incroyables qui vous changent la vie lorsque vous en avez besoin mais dont personne n'ose trop parler. Moi rien ne me gêne dans ce contexte là.
Et tu sais quoi ? J'étais émerveillée par l'inventivité que certaines personnes développent dans la recherche du soin de l'autre, ça fait du bien ! Double effet ;)

Écrit par : Brin de broc | lundi, 30 novembre 2015

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire