Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 02 décembre 2015

La coupe des vices est pleine…

Je viens d’éteindre la radio.
Je suis triste parce que je viens de me faire engueuler par Julien Dray.
Ce type, qui n’est pourtant pas né de la dernière pluie, vient de découvrir avec stupeur que la démocratie serait tellement mieux si on n’était pas emmerdé par le peuple.
Nous sommes de dangereux enfants capricieux qui nous jetons sans faire attention dans les bras du FN.
Chaque auditeur qui a eu la chance de pouvoir poser une question à Juju s’est vu rembarrer sèchement ou opposer le discours parfaitement rôdé de celui qui a l’habitude de répondre hors sujet...
A l’un d’eux qui lui avait dit que depuis qu’il votait, il n’avait pas remarqué de changement dans sa vie, notre Juju a rétorqué « On a quand même supprimé la peine de mort ! »
C’est vrai, et c’est un grand pas vers la civilisation que s’apercevoir brutalement que la société civilisée punit les criminels en coupant en deux un homme vivant et abandonner la méthode.
Cela dit, comme nous ne sommes ni en Chine ni en Arabie saoudite, ça concerne assez peu de monde.
Beaucoup moins en tout cas que le chômage ou l’état d’urgence qu’un autre nabot hargneux voudrait déjà voir prolongé de trois mois alors qu’il y a deux semaines il était déjà passé de deux semaines à trois mois.
Si on ne voulait pas voir le FN arriver en tête, je voyais bien au moins deux méthodes.
La première consistait à faire comme Marcellin : Alors que le mouvement où le papy borgne s’agitait n’était encore connu que comme « Ordre Nouveau », il fut interdit.
Son rejeton politique, le FN, se cantonna à 1,3% en 1973.
S’effondra à 0,29% en 1978 et à 0,18% en 1981.
Grâce à Tonton, qui nous grugea efficacement et dont le souci principal était de diviser la droite, ce même FN passa d’un coup à 9,66% en 1986 soit 5300% de hausse en cinq ans...
Bref, Juju m’a engueulé en me disant que tout ça c’était ma faute et que le plus important n’était pas  mon sort mais d’éviter que le Front National ne parvienne au pouvoir.
A son ton, j’ai bien compris que ce qui l’inquiétait le plus c’était que lui n’y soit plus…
Je ne voterai pas pour un Le Pen, que ce soit le papy, sa fille ou sa petite fille.
Je sais que les extrêmes sont l’expression des protestations des citoyens qui oublient régulièrement que les extrêmes, de quelque bord qu’ils soient, traînent toujours leur cortège d’arrestations arbitraires, de détention sans jugement, de délits d’opinion, de discriminations ethniques et religieuses.
Et ça finit chaque fois par la création de milices qui « bavurent » tranquillement pour assurer « la sécurité du bon Français face aux traîtres du parti de létranger ».
Une dame éminente, juriste internationalement reconnue pour sa vision et professeur au Collège de France, madame Mireille Delmas-Marty, remarquait il y a peu, en réponse au souhait d’extension de l’état d’urgence « Le risque est, au motif des défendre nos valeurs humanistes, de les mettre en danger. » et ajoutait « Je crains que l’état d’urgence, d’exceptionnel, ne devienne la règle. »
Et tout ça ne me dit pas pour qui voter ce mois ci.
Des escrocs, des menteurs ou des barbares ?

Commentaires

Si j'ai bien compris, tout ce petit monde se renvoie la balle ...

J'adhère à ton billet, presque complètement.
Mais je suis dubitative pour mon vote. Dans ta liste, tu as oublié Philipot qui mène une liste dans la nouvelle région que je ne sens pas mienne du tout.

Écrit par : Sophie | mercredi, 02 décembre 2015

Répondre à ce commentaire

Peut être une fois de plus, une fois encore, pas de vote pour... mais un vote contre...
Voter si ce n'est pas utile, ce n'est pas inutile non plus :-)
Je t'ai entendu ce matin sur Inter...

Écrit par : Françoise | mercredi, 02 décembre 2015

Répondre à ce commentaire

Ce n'était pas moi.
Je n'ai pas réussi à joindre France Inter car le standard était toujours occupé.

Écrit par : le_gout_des_autres | mercredi, 02 décembre 2015

Mon mari a écouté aussi ( pas moi, j'étais au boulot). Il ralait après la suffisance du bonhomme.

Écrit par : Berthoise | mercredi, 02 décembre 2015

Répondre à ce commentaire

oulà c'est sans fin ce sujet

Écrit par : PUCCA | mercredi, 02 décembre 2015

Répondre à ce commentaire

Je n'ai jamais eu envie de voter pour la famille LP, et je voterai dimanche, à gauche bien sûr.
Même si je suis moi aussi énervée par tant d'arrogance.
L'année 2015 ne peut pas quand même se terminer sur une victoire de l'extême-droite, non.

Écrit par : Anita | mercredi, 02 décembre 2015

Répondre à ce commentaire

Il est sûr que les grands caciques n'auront pas mon vote, c'est kif-kif comme disent nos amis. Mais qui l'aura ?... Les extrêmes en arrivent à des extrémités dangereuses mais tu constates toi-même que d'autres aussi ! Parfois Méluche a des éclairs de lucidité...

Écrit par : lakevio | mercredi, 02 décembre 2015

Répondre à ce commentaire

ah! bon ! C'est dimanche qu'on vote ?
Je blague ! Mais je me demande si ça va changer quelque chose que je ne vote pas cette fois ? Comment savoir quel parti est le pire?
Dans le doute , je vais m'abstenir ! et ne pas m'étendre sur la question. Quand on ne connaît pas bien son sujet il vaut mieux se taire et laisser parler ceux qui le connaisset !

Écrit par : emiliacelina | mercredi, 02 décembre 2015

Répondre à ce commentaire

Moi je vote sans hésiter car je sais à qui je ne donnerai pas ma voix!

Écrit par : marie-madeleine | jeudi, 03 décembre 2015

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire