Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 09 décembre 2015

Cou de blouse...

Merveille fut un bébé.
J’ai eu du caca plein les doigts et parfois du pipi plein les genoux.
Puis Merveille fut une enfant.
J’ai eu de la soupe sur le pull et de « l’eau piquique »,  –San Pellegrino- sur les cuisses.
Elle est devenue une petite fille.
Cette fois ci, c’est de la farine que j’ai eu partout tant elle m’a roulé dedans.
Maintenant c’est une fille.
Et ça devient difficile.
Pas autant que quand elle sera jeune fille mais j’espère qu’à ce moment là c’est quelqu’un d’autre qui se chargera du colis.
Merveille n’est pas encore une jeune fille mais elle entre parfaitement dans le rôle.
Et c’est l’enfer !
Hier, Merveille qui prend soin que ses parents continuent à croire au Père Noël a tenu à venir avec Heure-Bleue dans une boutique.

J’étais là aussi mais juste pour porter le cartable, l’emmener faire pipi dans un café et tenir les habits des unes et des autres.
Enfin, des unes…
Une a toujours trop chaud et me confie coupe-vent et sac à main tandis que l’autre me confie doudoune et cache-col.
Et le long chemin qui mène au chaudron du diable commence.
Hésitation entre un bidule parfaitement horrible avec grosse fleur qui scintille au milieu du plastron et moue scandalisée d’Heure-Bleue.
- Maman aussi, j’aime pas, mais elle aussi elle me dit que c’est moche.
- Elle a raison.
- Après je vois bien qu’elle a raison et que c’est moche, mais ça, j’aime…
Voyant la tête de Mamie, Merveille repose « la chose ». On a échappé au pire.
Oui, Merveille fait parfois preuve d’un mauvais goût très sûr…
Elle finit par jeter son dévolu sur une chemise en « liberty » assez mignonne dans les tons très « sixties » avec une rangée de petits boutons qui m’a rappelé quelque chose que j’ai gardé pour moi.
Il a fallu essayer la chose car son poids la destine à du « 8 ans » tandis que sa taille conduit à du « 10 ans ».
Une ablette longiligne en quelque sorte.
Et c’est là que ça s’est gâté.
Ces petites chemises en « liberty » c’est l’enfer à déboutonner.
Je le sais d’expérience…
On m’a appelé de la cabine d’essayage parce que « Papy, pour ça il se débrouille mieux que toi ! »
Hélas, à peine le rideau poussé Merveille m’a hurlé :
- Non non Papy ! Ne rentre pas, j’ai eu sport ! Je sens mauvais !
Alors on m’a tendu la chemise pour que je la déboutonne.
Le geste m’est finalement revenu assez vite.
Les années qui viennent s’annoncent agitées.
Je m’entraîne dès aujourd’hui, je vais aller chercher Merveille à l’école, elle veut venir à la maison.
Elle ne veut pas rater cette occasion d’avoir la paix.
Ce ne sera pas le cas hélas pour nous…

Commentaires

Allons donc "Ce ne sera pas le cas hélas pour nous"! Je ne te crois pas ;-)

Écrit par : livfourmi | mercredi, 09 décembre 2015

Répondre à ce commentaire

Qui crois-tu que tu abuses ???

Écrit par : Sophie | mercredi, 09 décembre 2015

Répondre à ce commentaire

J'évite les boutons pour Eugénie, ça s'arrache et ne se recoud pas tout seul.

Écrit par : mab | mercredi, 09 décembre 2015

Répondre à ce commentaire

"Ne rentre pas, j'ai eu sport, je sens mauvais"...
J'espère que ça ne lui vient pas des horribles pubs pour ces non moins horribles produits que sont les déodorants.
Merveille est merveilleuse...
On dirait qu'elle a quelque chose de sa grand mère... un beau et fort caractère... et c'est tant mieux......

Écrit par : Françoise | mercredi, 09 décembre 2015

Répondre à ce commentaire

Je n'ai jamais fait de shopping avec ma fille , et maintenant , elle est comme moi , elle n'aime pas les magasins , ne me dis pas que sa fille me fera faire les boutiques , je crains être de mauvais conseil .

Écrit par : Brigitte | mercredi, 09 décembre 2015

Répondre à ce commentaire

Moi aussi, je suis étonnée qu'à 9 ans, Merveille puisse dire qu'elle sent mauvais parce qu'elle a eu sport.
Tu nous raconteras l'histoire des boutons et du Liberty ? Dis ? S'il te plait ?

Écrit par : Berthoise | mercredi, 09 décembre 2015

Répondre à ce commentaire

Rhooooo mais arrête de faire style.... t'es trop content d'avoir Merveille avec toi....
Je trouve ça génial que vous puissiez partager plein de moments avec vos petites filles, pour moi c'est plus compliqué, à cause de la distance....
Pour l'histoire des boutons.... j'ai peur d'avoir compris...

Écrit par : Ysa | mercredi, 09 décembre 2015

Répondre à ce commentaire

Merveille-usement décrit , veux tu qu'on te prête trois garçons ?

Écrit par : epalobe | mercredi, 09 décembre 2015

Répondre à ce commentaire

oui, c'est pas mal les garçons non plus! En prime tu as le moment ou tu as même le pipi dans les yeux, juste au moment où tu as placé la couche propre sous ses fesses!
J'adore comme tu racontes et comme bon sang ne peut mentir, tu vas te régaler lorsqu'elle te (se) racontera par exemple au moment où tu veux nous faire croire que tu es impatient que quelqu'un d'autre se charge "du colis"!!!!!!! Menteur !

Écrit par : emiliacelina | mercredi, 09 décembre 2015

Répondre à ce commentaire

déjà sensible à son odeur qui peut gêner... c'est bien tôt pour ça...

Écrit par : liliplume | mercredi, 09 décembre 2015

Répondre à ce commentaire

une petite fille qui sait ce qu'elle veut c'est bien pour plus tard, elle sera armée devant la vie, elle sera comme sa mamie une maîtresse femme qui trace et sait affronter ce qui se présente, ça rassure

Écrit par : maevina | jeudi, 10 décembre 2015

Répondre à ce commentaire

Souvent je pense à l'héroïsme de ma mère qui a eu 5 enfants, 8 petits enfants et bientôt 2 arrière-petits enfants...Pourtant nous sommes tous "ses" merveilles.
Mais tout compte fait, est-ce pire que de se taper les 30 merveilles des autres avec pour mission de leur apprendre la grammaire ?
¸¸.•*¨*• ☆

Écrit par : celestine | jeudi, 10 décembre 2015

Répondre à ce commentaire

Oui parce qu'on ne peut pas démissionner...
Les gosses, c'est perpète façon USA.
Pas de remise de peine, jusqu'à la mort.

Écrit par : le_gout_des_autres | jeudi, 10 décembre 2015

Imagine quand tu auras du rouge à lèvres sur les joues...

Écrit par : Brin de broc | vendredi, 11 décembre 2015

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire