Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 29 décembre 2015

Comment petit peut on ?

Oui, c'est ça que j'ai écrasé...

capa_papier.jpg

Sophie, qui hélas n’a pas de blog, me laisse un commentaire dont je retiens ça :
« là je me demande si tu ne traînes pas un vieux remords d'avoir détruit la pièce que ce gentil monsieur t'avait donnée. »
Et Sophie ajoute :
« J'espère qu'il ne t'a pas vu. »

Tandis que Berthoise remarque :
« C'est tout le cas que tu faisais des cadeaux qu'on t'offrait ? »

Et demande :
« Ou était-ce par curiosité ? »

Sophie et Berthoise, sachez que je voulais seulement savoir comment c’était fait.
J’ai failli écrire en plein rêve « j’étais un gamin curieux qui est devenu un adulte curieux ».
Puis je me suis dit qu’adulte, non, on peut pas dire…
Je me suis donc repris et ai manqué de peu lâcher par honnêteté « j’étais un gamin curieux qui vieux est resté curieux ».
Mais ça ne m’a pas trop plu, Heure-Bleue me fait déjà trop souvent remarquer que je ne suis plus un perdreau de l’année alors j’aime bien penser parfois que je ne suis pas si vieux.
Donc j’ai transigé avec moi et ai abouti à la conclusion que «  j’étais un gamin curieux qui est resté curieux »…
Alors voilà, j’ai donc cassé le tube de verre pour « savoir comment c’est fait dedans » et si j’ai vu « comment c’est fait dedans » je n’ai pas compris « comment ça marche » ni surtout « à quoi ça sert exactement ».

Là, je dois dire à Sophie que « bien sûr qu’il m’a vu ! »
Et à Berthoise que « bien sûr que c’est la curiosité ! »
Je le sais bien parce qu’il me l’a dit des années plus tard, il en riait encore.
Je lui ai rendu visite il y a longtemps.
Je venais de croiser Heure-Bleue.
Madame B. avait laissé tombé le ménage de la boutique et était repartie à Bourganeuf depuis quelques années.
Mon copain Bernard, celui qui habitait juste à côté, était parti vivre en Angleterre, là où son british amour l’avait entraîné.
Le boutiquier m’a dit « Tu te rends compte depuis quand tu viens, le Goût ? Tu étais tout gosse quand je t’ai donné ce condensateur ! »
J’étais en sixième et je me rappelais bien.
Il a ajouté :
- À peine dehors, tu l’as écrasé avec un coup de pied pour voir ce qu’il y avait dedans… Ça fait combien d’années ? 
- J’étais en sixième, c’était au début de l’été 1959…
- Maintenant, tu sais comment ça marche et à quoi ça sert, ces trucs là, hein…

Commentaires

et tu sais donc à quoi ca sert ?

Écrit par : maevina | mardi, 29 décembre 2015

Répondre à ce commentaire

Maintenant, moi je sais ton âge ;) (mais je le savais déjà plus ou moins)

Écrit par : Praline | mardi, 29 décembre 2015

Répondre à ce commentaire

A l'été 1959, j'avais dix ans...

Écrit par : le_gout_des_autres | mardi, 29 décembre 2015

Oui, et moi sept ;)

Écrit par : Praline | mardi, 29 décembre 2015

C'est bien ce que je pensais.
Du genre à démonter les réveils, mon père faisait ça.

Écrit par : Berthoise | mardi, 29 décembre 2015

Répondre à ce commentaire

J'ai bien connu cette curiosité là ! Mon beau-père, enfant, démontait tout ce qu'il trouvait...il a fini ingénieur !

Écrit par : Sdl | mardi, 29 décembre 2015

Répondre à ce commentaire

On a fini pareil...

Écrit par : le_gout_des_autres | mardi, 29 décembre 2015

Le Goût a fini ingénieur.

Écrit par : heure-bleue | mardi, 29 décembre 2015

Moi qui, n'ai pas de blog (je n'ai que le nom et ce que j'y mettrais, mais il me faut le fabricant)
suis contente
de ta réponse, et super heureuse que tu aies continué à voir ce monsieur et qu'il t'ai si bien compris.
de ton "hélas",
de tout ton billet,

Tiens, je te bise, et soigne-toi bien surtout

Écrit par : Sophie | mardi, 29 décembre 2015

Répondre à ce commentaire

oh la la, je fais que des fautes m'sieur, :

"qu'il t'ait si bien compris"

Écrit par : Sophie | mardi, 29 décembre 2015

Répondre à ce commentaire

Et comment ça marche?

Écrit par : Livfourmi | mardi, 29 décembre 2015

Répondre à ce commentaire

Demande à ton camarade de jeux, il te dira tous les secrets de la permittivité, tout ça...
Je crois savoir qu'il sait de quoi il retourne.

Écrit par : le_gout_des_autres | mardi, 29 décembre 2015

c'est bien ce dont je doutais : tu étais et es resté un curieux !!!

Écrit par : emiliacelina | mardi, 29 décembre 2015

Répondre à ce commentaire

En regardant le programme télé des jours prochains, j'ai vu que demain soir, on diffusait un conte de Martin Scorcese (d'après un livre de Selznick) : Hugo Cabret, 13 ans, qui remonte les horloges de la gare et essaie de réparer un automate d'après le carnet de notes de son père...
J'ai pensé que ça irait bien dans ton billet....

Écrit par : Sophie | mercredi, 30 décembre 2015

Répondre à ce commentaire

C'est marrant j'ai pensé aussi à Hugo Cabret.
Les gamins inventifs, curieux et débrouillards, j'aime ça. J'ai toujours aimé ça.
Avec mon frangin on démontait tout ce qui passait à notre portée pour voir comment c'était fait...
¸¸.•*¨*• ☆

Écrit par : celestine | mercredi, 30 décembre 2015

Répondre à ce commentaire

A petit pas... On peut :)
A remonter le temps je vois le Zénith 24 bandes que chérissais feu mon paternel (tout comme celui de Saint-Exupéry, exposé récemment à Versailles) quand nous étions dans ces lointaines contrées inhospitalières, appelées pudiquement colonies et comptoirs... C'était alors notre seul lien avec la mère patrie... D'ailleurs en 68, alors que nous étions à Bombay... C'est ainsi que nous apprîmes la guerre et les barricades de Gay-Lussac Paris V! ;)
Objet incongru et cacophonique, grandes oreilles du monde occidental, qui me sortais du sommeil du juste tous les jours dès potron-minet à grands renforts de grésillements d'ondes courtes...

Déjà toute petite, j'avais cette lubie difficilement réprimée de sauter sournoisement à pieds joints sur cet immonde réveilleur matinal cacophonique! Comme je t'envie, le goût, d'avoir eu l'outre-cuidance de casser, ne serait-ce qu'un élément, de cette ignominie - pourtant si utile, puisque pré-histoire d'internet (alors que l'ancêtre n'est que la télévision! Sois-en remercié :D!

Écrit par : Lapin radiophonique | mercredi, 30 décembre 2015

Répondre à ce commentaire

Un scientifique, c'est bien ça !!!!! Un curieux qui veut savoir comment ça marche et ce qu'il y a à l'intérieur...ça ne pouvait que lui plaire au boutiquier !

Écrit par : Brin de broc | vendredi, 01 janvier 2016

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire